Voir aussi : Reter

.

Étymologie

modifier
Du latin reputare[1].

reter \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Accuser, blâmer.

Variantes

modifier

Dérivés

modifier
  • ret, accusation

Références

modifier
  1. Walther von Wartburg, Französisches Etymologisches Wörterbuch. Eine darstellung des galloromanischen sprachschatzes, Bonn, 1928
Voir aussi : Reter

Étymologie

modifier
(1732)[1] Du vieux breton recter (« ce qui est en avant, l’Est ») formé de rak (« devant »), devenu rec sous l’influence du suffixe -der, avec un sandhi interne. La forme racter se retrouve dans le nom de lieu en breton ancien pagus Racter à l’est de la Bretagne, devenu Le Clos-Ratel de nos jours. Avant l’invention de la boussole, on s’orientait en regardant vers l’est qui était donc devant soi[2].

Nom commun

modifier

reter \ˈre.tɛr\ masculin

  1. (Géographie) Est, orient (point cardinal).
    • D'an ampoent e tarzhe, war-du ar reter, skleurennoù kentañ ar gouloù-deiz. — (Langleiz, Tristan hag Izold, Al Liamm, 1972, page 34)
      À ce moment les premières lueurs du jour pointaient à l’est.
    • En norzh e stok ar vro ouzh al Liban, er biz ouzh Siria, er reter ez eo bevennet gant Bro-Jordan hag er mervent, etre an daou vor, gant an Ejipt. — (Notennoù Douaroniezh, in Al Liamm, no 44, mai–juin 1954, page 36)
      Au nord, le pays [Israël] est limitrophe avec le Liban, au nord-est avec la Syrie, à l'est il est délimité par la Jordanie et au sud-ouest, entre les deux mers, par l’Égypte.

Synonymes

modifier

Dérivés

modifier

Références

modifier
  1. Grégoire de Rostrenen, Dictionnaire français-breton, J. Vatar, Rennes, 1732, 916 pages[version en ligne]
  2. Léon FleuriotA Dictionary of Old Breton - Dictionnaire du vieux breton - Part I, Toronto, 1985

Étymologie

modifier
Du latin retinere → voir re- et ter.

reter \ʀɨ.tˈeɾ\ (Lisbonne) \xe.tˈe\ (São Paulo) 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Retenir.
    • O contrato assinado entre 21 trabalhadores brasileiros e a Feirense estabelece que até 1/6 (17%) do salário pode ser retido para pagar adiantamentos da empresa àqueles motoristas para cobrir despesas com passagens de avião para Portugal, rendas com habitação ou com a legalização desses imigrantes. — (Salomé Pinto, « Diário de Notícias », dans Diário de Notícias, 23 août 2023 [texte intégral])
      Le contrat signé entre 21 travailleurs brésiliens et la société Feirense prévoit que jusqu'à 1/6e (17 %) de leur salaire peut être retenu pour payer les avances de l’entreprise à ces chauffeurs afin de couvrir les coûts des billets d'avion pour le Portugal, les loyers des logements ou la légalisation de ces immigrés.
  2. Réprimer.

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier