Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vêtement) Avec le suffixe -et, du germanique *hrock (« tunique, casaque ») qui nous donne aussi froc.
(Cliquet) De l’ancien bas vieux-francique *rokko (« quenouille »), apparenté à roquette, à l’allemand Rocken (« fuseau »), à l’italien rocchetto (« bobine ») et ainsi dit par assimilation de forme.

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
rochet rochets
\ʁɔ.ʃɛ\
 
1 - Un évêque portant un rochet blanc.

rochet masculin singulier

  1. Sorte de surplis à manches étroites, que portent les évêques et divers autres ecclésiastiques.
    • Le clergé en soutane avec un grand manteau et un bonnet carré, ou en robe violette et en rochet, marchait en avant. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
    • Au lieu du vieux prêtre attendu, c’était Monseigneur qui entrait, Monseigneur en rochet de dentelle, ayant l’étole violette et portant le vaisseau d’argent, où se trouvait l’huile des infirmes, bénite par lui-même le Jeudi saint. — (Émile Zola, Le Rêve, Georges Charpentier et Cie, Paris, 1888)
    • On entraîne Arlette dans la sacristie, encombrée d’ornements d’église, de chasubles rutilantes, de surplis fragiles, de rochets de mousseline, qui attendent d’être rangés en de hautes armoires de chêne. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 47.)
    • Les évêques prêchent en rochet et en camail.
  2. (Par extension) Attribut symbolique de l'épiscopat.
    • Tu dors! attends-tu donc que, sans bulle et sans titre,
      Il te ravisse encore le rochet et la mitre? — (Nicolas Boileau, Le Lutrin, chant I)
  3. (Histoire du vêtement) Mantelet.

VariantesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
rochet rochets
\ʁɔ.ʃɛ\
 
Une roue à rochet.

rochet masculin singulier

  1. (Mécanique) Sorte de dent recourbée de manière à ce qu'un cliquet permet de tourner dans un sens, mais la bloque dans le sens inverse.
    • Roue à rochet.
  2. (Textile) Bobine sur laquelle on dévide la soie, le fil d'or, etc.
    • Ne pourront les maîtres teinturiers défaire ni diviser les pantines de soies crues ou teintes.... mais les rendront en la forme qu'ils les auront reçues.... même les rochets et bobines sur lesquelles elles seront dévidées, lesquels rochets seront à cet effet marqués par le maître auquel les dites soies appartiendront. — (Règlem. sur les manuf. août 1669, Teinturiers en soie, laine et fil, art. 85)
  3. (Physique) Dans le domaine de la fatigue des matériaux, désigne une sollicitation telle que la déformation plastique augmente à chaque cycle (fatigue oligocyclique).
    • Les comportements asymptotiques des structures élasto-visco-plastiques soumises à des chargements mécaniques cycliques sont : élasticité, adaptation, accommodation et rochet.

VariantesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

(Nom 1 & 2) Voir rochet.
(Nom 3) De roc avec le suffixe -et.

Nom commun 1 Modifier

rochet \Prononciation ?\ masculin

  1. Rochet, mantelet, bliaud.
    • Et puis li viesti on le rocket qui est blans, qui senefie caastet [chasteté]. — (Chronique de Reims)
    • Lequel Thevenin lui [à cette femme] dessira son roquet ou cotte, qu'elle avoit vestue pour aler aus champs.
    • Par dessus cette cotte elles avoient en maniere de rochet de Brabant un gentil habillement de si fine toile qu'on voyoit la cotte cramoisie parmy. — (Histoire de Charles VII)

VariantesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Nom commun 2Modifier

rochet \Prononciation ?\ masculin

  1. Tampon fixé sur la lance courtoise.
    • Et y estoit le duc Jehan, lequel feit peindre.... deux lances, dont l'une avoit fer de guerre et l'autre fer de roquet — (Fenin)
    • Les lances avec lesquelles l'on joustoit en ces tournois, avoient des rochets ou mornes rondes, plus larges que la paulme de la main, semblables à celles que les bateliers ont au bout de leurs longues piques, lorsqu'ils joustent sur la riviere de Seine. — (La Colombière, Théâtre d'honneur, t. I, page 233)
  2. (Technique) Rochet.
    • le resort qui poise sur la gaschette et arreste les dents du rocquet. — (Ambroise Paré)

VariantesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Nom commun 3Modifier

rochet \Prononciation ?\ masculin

  1. Roc, falaise.

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français rochet.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
rochet
\Prononciation ?\
rochets
\Prononciation ?\

rochet \Prononciation ?\

  1. (Habillement) Rochet.
    • Each priest adorn'd was in a surplice white,
      The bishops don'd their albes and copes of state,
      Above their rochets button'd fair before,
      And mitres on their heads like crowns they wore.
      — (Edward Fairfax, The Jerusalem Delivered of Tasso, XI, iv)

Voir aussiModifier

  • rochet sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

RéférencesModifier

  • Cet article utilise des informations de l’article du Wiktionnaire en anglais, sous licence CC BY-SA 3.0 : rochet.