Voir aussi : fatigué

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIVe siècle)[1] Déverbal de fatiguer[1][2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fatigue fatigues
\fa.tiɡ\

fatigue \fa.tiɡ\ féminin

  1. Sensation de faiblesse physique.
    • Cependant la fatigue physique commençait à lutter avec la préoccupation morale, et, lorsque onze heures et demie sonnèrent, il était temps qu’arrivât la fin de sa veille, car ses yeux se fermaient malgré lui. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Elle s’assit sur une chaise, lourdement. Un eût dit qu’une fatigue, tout d’un coup, lui avait cassé les membres. — (Octave Mirbeau, La Bonne, dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • Je n’en entendis pas davantage. J’étais moralement épuisé. Ma fatigue physique dépassa même toute mesure. — (Pierre Louÿs, Trois filles de leur mère, René Bonnel, Paris, 1926, chapitre IX)
  2. Trop grande dépense de force qui cause de la lassitude.
    • La Girafe, excitée à fuir, se presse, s’emporte, et est bientôt hors de vue ; mais elle ne soutient point longtemps cet effort, qu’elle ressent comme une fatigue. — (Étienne Geoffroy Saint-Hilaire, Quelques Considérations sur la Girafe, 1827)
    • C’est pour la société qu’il a des valets qui l’ennuient, et un luxe de maison qui lui est une fatigue. — (Hector Malot, La Belle Madame Donis, 1873)
    • Les nouaïb […] sont des hordes absolument indisciplinées, mais parmi lesquelles on trouve certainement d’excellents cavaliers, des fantassins durs à la fatigue et de bons tireurs. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 88)
    • Dites donc, vous autres, – les apostropha-t-il, […], – je meurs de fatigue, et je ne me tiens plus sur les jambes d’avoir été si longtemps en selle. Impossible de vous accorder une seule seconde d’entretien, je suis fourbu, esquinté. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 31 de l’édition de 1921)
    • Les carnitines aident au transport des acides gras à longue chaîne du cytoplasme aux mitochondries, ce qui peut augmenter la production d'énergie dans les cellules et combattre la fatigue. — (F. Comhaire et A. Mahmoud, « Nutrition anti-vieillissement et compléments alimentaires », chapitre II.4.14 de Traité d’andrologie à l’usage des cliniciens, ouvrage coordonné par Wolf-Bernhard Schill, ‎Roger Mieusset et ‎Frank H. Comhaire, traduction française supervisée par Roger Mieusset, Springer Verlag, 2008, page 569)
  3. (Architecture) Perte de résistance, présence d’un point de fragilité.
  4. (Science des matériaux) (Physique, Mécanique) Mécanisme de dégradation d'un matériau sous l'effet de petites sollicitations répétées des milliers voire des millions de fois.
    Quel âge avait cet avion, se demanda-t-il soudain. Combien d’heures de vol ?… Est-ce que les ailes ne commençaient pas à ressentir cette étrange maladie qu'on appelle la fatigue du métal ?… — (« Vous embarquez à bord d'un avion de la B.E.A… » dans Ian Flemming, Bon Baiser de Russie, Presses Pocket, collection « James Bond 007 », 1963, page 141 (trad. André Gilliard))

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

(Science des matériaux) Dégradation sous l'effet de petites sollicitations répétées

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  fatigue figure dans les recueils de vocabulaire en français ayant pour thème : fatigue, sieste.

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe fatiguer
Indicatif Présent je fatigue
il/elle/on fatigue
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je fatigue
qu’il/elle/on fatigue
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
fatigue

fatigue \fa.tiɡ\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de fatiguer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de fatiguer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de fatiguer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de fatiguer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de fatiguer.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • fatigue sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • fatigue sur le Dico des Ados  

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

(1660) Du français fatigue, fatiguer[1] ; infatigable est attesté au début du seizième siècle[2].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fatigue
\fəˈtiːɡ\
fatigues
\fəˈtiːɡz\

fatigue \fəˈtiːɡ\

  1. (Indénombrable) Fatigue, abattement.
    • medical fatigue, material fatigue
  2. (Argot) (Dénombrable) (Militaire) Corvée.
  3. (Au pluriel) (États-Unis) (Militaire) (Habillement) Tenue de corvée. Note d’usage : Cette expression n’a pas cours dans les forces armées autres qu’américaines.
    • His first physical contact with the soil of North Vietnam had an electric feel to it. That soon passed. Kelly stripped off the wet suit, stuffing it in the waterproof container on the now surfaced sled. He quickly donned his camouflage fatigues. The jungle boots had soles copied from the NVA’s in case anyone spotted tracks that looked out of the ordinary. — (Tom Clancy, Without Remorse, 1993.)

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Verbe Modifier

Temps Forme
Infinitif to fatigue
\fəˈtiːɡ\
Présent simple,
3e pers. sing.
fatigues
\fəˈtiːɡz\
Prétérit fatigued
\fəˈtiːɡd\
Participe passé fatigued
\fəˈtiːɡd\
Participe présent fatiguing
\fəˈtiːɡ.ɪŋ\
voir conjugaison anglaise

fatigue \fəˈtiːɡ\

  1. (Transitif) Fatiguer, lasser, physiquement ou moralement.
  2. (Intransitif) (Plus rare) Épuiser.

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. (en) Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage
  2. (en) Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage