Voir aussi : Ticket

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1727). De l’anglais ticket (« billet »), lui-même issu de l’ancien français estiquet (« billet de logement »). Au XVe siècle, cette racine donne aussi « étiquette ».

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
ticket tickets
\ti.kɛ\

ticket \ti.kɛ\ masculin

  1. Billet donnant droit à l’accès dans un véhicule de transport public.
    • Le vol au collet marseillais était une arnaque découverte pour la première fois à Marseille qui consistait à bloquer les cartes bleues grâce à un collet (quelquefois, un simple ticket de métro) apposé sur les lecteurs de distributeurs. — (Christophe Petit, Trois coups de sang: Une enquête du détective Karbaï, Editions L'Harmattan, 2017, page 23)
  2. Billet attestant d’un achat.
    • Ticket de caisse.
  3. Billet comportant un numéro d’ordre de passage dans une file d’attente.
    • Si vous faites la queue comme ça, ils vont te faire refaire la queue, tu ne savais pas ? Ça alors, mais ça fait super longtemps que c’est comme ça, ici ! Tu prends un ticket là-bas et ils appellent ton nom […] — (Emmanuel Tugny, La vie scolaire : élégie, 2002)
  4. Enregistrement d’un évènement pour assurer sa traçabilité.
    • Ticket d’incident
    • La lettre d’autorisation a été numérisée et saisie dans le ticket OTRS […] — (Mention de licence d’une image sur Wikimedia Commons)
  5. (Argot) Unité ou multiple d'une monnaie en cours.
    • – Ce charmant René, il a pas de tête, il vient jouer au poke, il perd cent cinquante tickets, et il s'aperçoit qu'il a oublié son larefeuille... une négligence... — (Hervé Prudon, Mardi-Gris, Editions Gallimard, 2016, chapitre 7)
  6.  (Politique) Paire faisant campagne ensemble pour les deux premiers postes durant les élections.
    • Chez Kamerhe, président de l’Union pour la nation congolaise — UNC —, l’on ne s’explique pas cette obsession qu’ont certains dans l’entourage du président de l’UDPS à rejeter le ticket Président-Premier ministre en vue de la gouvernance de 2011-2016, pour une élection prévue à un seul tour. — (« RDC : L’instant de vérité II, Tshisekedi en quarantaine, Mubake pointé du doigt », Direct.cd, 18 août 2011)
    • Je ne sais pas si Wade en a touché un mot à Khalifa Sall ou pas, mais c’est à lui qu’il pensait pour faire ticket avec son fils. — (« Le duo Khalifa Sall / Karim Wade, la botte secrète de Me Wade », Missalmi.com, 2 juillet 2011)
    • « Elle a (le soutien des) femmes, elle a les Latinos et elle a les personnes âgées, ce serait un ticket puissant », a dit M. Woodward, soulignant qu’en 2016, Hillary Clinton serait plus jeune que Ronald Reagan lorsqu'il a accédé au pouvoir. — (« La Maison Blanche dément les rumeurs d'un “ticket” Obama-Clinton en 2012 », LaLibre.be, 6 octobre 2010)
    • Juppé, quant à lui, sent l’entourloupe. D’abord, il n’a jamais caché le profond mépris que lui inspire Baroin, et la simple idée de devoir former un « ticket » avec le maire de Troyes lui donne des haut-le-cœur. — (Gérard Davet et Fabrice Lhomme, Apocalypse – Les années Fillon, Fayard, Paris, 2020, ISBN 978-2-213-71296-3, IIIe partie, chapitre 22, page 335)
  7. Ticket de rationnement détachable d'une carte d’alimentation, en usage en France pendant l’occupation allemande et peu après la fin de la guerre.
    • La serveuse lui avait sûrement pris trop de tickets, Alexis ne comprenait rien aux tickets, il avait fallu le voyage d’Henriette pour qu’il y touchât. — (Elsa Triolet, Le premier accroc coûte deux cents francs, 1944, réédition Cercle du Bibliophile, page 180)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   ticket figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : autoroute.

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
ticket tickets
\t͡si.kɛt\

ticket [t͡si.kɛt] masculin

  1. (Québec) Contravention, avis d’infraction.

PrononciationModifier

(Nom commun 1) :

(Nom commun 2) :




HomophonesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen français étiquet (« billet de logement »)[1], dérivé de l’ancien français estiquete (« écriteau, marque, billet »)[2][3].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
ticket
\ˈtɪk.ɪt\
tickets
\ˈtɪk.ɪts\

ticket \ˈtɪk.ɪt\

  1. Ticket, billet.
  2. (Traffic ticket) Prune, contravention, procès-verbal, PV.

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • Ticket sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  
  • Traffic ticket sur l’encyclopédie Wikipédia (en anglais)  

RéférencesModifier

  1. Dictionnaire du moyen français (1330-1500), 2010, 4e édition → consulter cet ouvrage
  2. Frédéric GodefroyDictionnaire de l’ancienne langue française et de tous ses dialectes du IXe au XVe siècle, édition de F. Vieweg, Paris, 1881–1902 → consulter cet ouvrage
  3. (en) Douglas HarperOnline Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglais ticket.

Nom commun Modifier

ticket \Prononciation ?\ neutre

  1. Billet, ticket.
  2. Billet d’aller.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 97,6 % des Flamands,
  • 99,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]