éreinter

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De rein.

Verbe Modifier

éreinter \e.ʁɛ̃.te\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’éreinter)

  1. (Désuet) Déformer, blesser en rompant les reins.
    • Si vous lui mettez un fardeau si pesant sur le dos, vous l’éreinterez.
  2. Fatiguer à l’excès, harasser, exténuer.
    • Il éreinte tous ses employés.
    • Il s’éreinte à travailler.
    • Il était dix heures moins dix, lorsque nous sommes revenus à la gare, absolument éreintés, car la promenade a été rude, absolument essoufflés, car la chaleur est très forte. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. XXIII, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892)
  3. (Figuré) Critiquer avec violence une œuvre d’esprit, une personne.
    • La critique a éreinté la mise en scène.
    • Aurait-il fallu l’éreinter à l’époque parce qu’il était « séparatiste ». — (Réjean Tremblay, « Les droits de Bobby Orr », dans Le journal de Montréal, 3 novembre 2020)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier