Voir aussi : douté, doûte, doûté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Déverbal sans suffixe de douter, du latin dubitare. Longtemps féminin[1].

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
doute doutes
\dut\

doute \dut\ masculin

  1. Incertitude sur l’existence ou la vérité d’une chose, sur la vérité ou la fausseté d’une idée.
    • Dans la connaissance des choses humaines, notre esprit ne doit jamais se rendre esclave en s'assujettissant aux fantaisies d'autruy. Il faut étendre la liberté de son jugement, et ne rien mettre dans sa tête par aucune autorité purement humaine. Quand on nous propose la diversité des opinions, il faut choisir s'il y a lieu ; sinon, il faut demeurer dans le doute. — (Maximes et pensées diverses, par Madame de Sablé, Paris : chez Sébastien Mabre-Cramoisy, 1678)
    • Mais lorsque Aimery mit pied à terre sur le trottoir de la gare, il lui resta encore un peu de doute, c'est à dire une espérance. — (Pierre Louÿs, Psyché, 1927, page 115)
    • […] : l’Atlantide. Que cette contrée ait existé, cela est hors de doute. Mais il paraît certain qu'elle avait déjà disparu bien avant l'apparition de l’homme sur la terre, […]. — (René Thévenin & Paul Coze, Mœurs et Histoire des Indiens Peaux-Rouges, Payot, 1929, 2e éd., page 15)
    • Les évaluations de propriétés la passionnaient. Nul doute que cette domination sur une grande étendue de forêt l'ait séduite. — (François Mauriac, Thérèse Desqueyroux, Grasset, 1927)
    • L'enfant devient adulte, entre autres, par l'apprentissage du doute. — (Cyrille Barrette, La vraie nature de la bête humaine, Éditions Multimonde, 2020, page 247)
    • Personne ne répondit. Le doute flottait dans tous les esprits. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 134)
    • N’avoir aucun doute.
    • Lever un doute.
    • Éclaircir un doute.
    • Proposer ses doutes.
    • Laisser un doute.
    • Tirer, ôter, délivrer quelqu’un d’un doute.
    • Nul doute, point de doute que cela ne soit.
    • Ce cas de conscience me laisse encore quelque doute.
    • Maladie du doute, Maladie mentale caractérisée par la difficulté, parfois invincible, d’asseoir son esprit dans une certitude.
    • Mettre une chose en doute, la révoquer en doute, En contester la certitude.
    • Ne faire aucun doute d’une chose, L’admettre comme certaine.
    • Hors de doute, Certain, hors de toute contestation.
    • Cela est hors de doute.
    • (Proverbial) Dans le doute, abstiens-toi, Quand on doute si une action est bonne ou mauvaise, utile ou nuisible, il ne faut pas agir.
  2. (Philosophie) Méthode par laquelle l’esprit, suspendant son jugement, ne reçoit pour vrai que ce qu’il connaît évidemment être tel.
    • Le commencement de la philosophie pour Descartes, c’est le doute ; cela seul est toute sa méthode. C'est la proclamation du droit au libre examen. L'avenir de la philosophie est attaché à ce principe. — (Jules Simon, Introduction de: « Œuvres de Descartes », édition Charpentier à Paris, 1845)
  3. État d’esprit de celui qui doute des vérités de la religion.
    • Vivre dans le doute.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

incertitude sur la vérité d’une chose

AntonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe douter
Indicatif Présent je doute
il/elle/on doute
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je doute
qu’il/elle/on doute
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
doute

doute \dut\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de douter.
    • Même si elle nous donnait son accord — et d’après ce que j’ai pu juger d’elle, j’en doute fortement — il nous faudrait l’accord du Conseil Sanitaire de Darbury dont dépend notre cimetière et celle du Conseil Sanitaire du lieu où le mort serait réenterré. — (Harry Kemelman, Samedi, le rabbin se met à table, traduction de Nelly Skhlar, Union Générale d’Éditions, collection 10/18, 1983, chapitre 18)
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de douter.
    • Toutes boutiques à rue, largement ouvertes; le patient regarde le public qui circule, et ne se doute évidemment pas de la figure drôle qu’il fait quand on l’ensavonne. — (J. Chalon, Mon carnet: Loreto, Naples, Palerme, Rome, Florence, La Corniche, Liège, 1875)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de douter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de douter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de douter.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • doute sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir doute.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Cas sujet doute doutes
Cas régime doute doutes

doute \Prononciation ?\ féminin

  1. Peur, crainte.
    • Mout a grant dote Peleüs
      Que le regne ne li laist plus
      — (Le Roman de Troie, édition de Constans, tome I, p. 39, c. 1165. Manuscrit peleus.)
  2. Doute.

Variantes orthographiquesModifier

Moyen françaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir doute.

Nom commun Modifier

doute \Prononciation ?\ masculin et féminin identiques

  1. Variante de doubte.

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe douter
Indicatif Présent je doute
il/elle/on doute
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je doute
qu’il/elle/on doute
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
doute

doute \Prononciation ?\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de douter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de douter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de douter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de douter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de douter.