Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin aestimare.

Verbe Modifier

estimer \ɛs.ti.me\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : s’estimer)

  1. Priser quelque chose, en apprécier, en déterminer la valeur.
    • Des palpations rectales régulières ont été effectuées pour estimer le niveau de développement des organes génitaux des velles. — (CIPEA : Rapport Annuel 1988, Addis-Abeba : Centre International pour l'Elevage en Afrique, 1989, p. 5)
    • Les héritiers ont fait estimer les meubles, les terres, la maison. Cette terre a été estimée tant, estimée à tant. Combien estimez-vous cela ? J’estime mon cheval deux mille francs.
  2. (Figuré) Avoir une opinion avantageuse de quelqu’un, de quelque chose; en faire cas.
    • Permettez que j’estime la grandeur de l’amour par la grandeur du crime. — (Pierre Corneille)
    • S’il a fait cette action, je l’en estime davantage.
  3. Croire ; conjecturer ; présumer ; penser.
    • […]; les gens des hautes classes ont toujours estimé qu’ils avaient moins besoin d’être disciplinés moralement que leurs subordonnés, et c’est pour avoir fait de cette belle découverte la base de leur théologie, que des jésuites ont tant de succès dans la bourgeoisie contemporaine. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, Chap.VII, La morale des producteurs, 1908, p.317)
    • Cette année-là, une épidémie s'étant abattue sur les phasianidés, Mme Lefur dut s'estimer heureuse de pouvoir remplacer par une oie sa dinde noëlesque. — (Lectures pour tous: revue universelle et populaire illustrée, Hachette et Cie., 1908, page 254)
  4. (Pronominal) Faire cas de soi.
    • Je m’estimais trop peu pour un honneur si grand. — Corneille
  5. (Pronominal) Se croire soi-même.
    • Alors qu’on plaint leur sort, ils s’estimaient heureux. — Racine

Variantes orthographiquesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

s’estimer pronominal

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier