BretonModifier

Forme de verbe Modifier

Mutation Forme
Non muté kigno
Adoucissante gigno
Spirante cʼhigno

gigno \ˈɡĩɲo\ \ˈɡĩnjo\

  1. Forme mutée de kigno par adoucissement.
    • Dalh ha me a gigno : an hanter euz ar hrohen az-po ! — (Jules Gros, Le trésor du breton parlé - Deuxième partie - Dictionnaire breton-français des expressions figurées, 1ère ed. 1970, page 251)
      Tiens-le et je l’écorcherai : tu auras la moitié de la peau (prov.) = ils s’entendent comme larrons en foire.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’indo-européen commun *g^en [1] (« porter ») dont est aussi issu nascor (« naître »), le grec ancien γεννάω, gennao (« enfanter »), γείνομαι, genomai (« naître »), γίγνομαι, gignomai (« naître ») (→ voir genèse, gène et -gène), l’anglais kind (« espèce » ; latin gens), l’allemand Kind (« enfant » ; latin genus).
Le redoublement du radical, relativement fréquent en grec, est exceptionnel en latin, on le retrouve dans sero ou sisto.

Verbe Modifier

gigno, infinitif : gignĕre, parfait : gĕnŭi, supin : gĕnĭtum \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Engendrer, créer, mettre au monde, enfanter, mettre bas, pondre, faire naître.
    • amicitiam gignere, engendrer l'amitié, faire naître l'amitié.
  2. Générer, causer, provoquer, occasionner, produire.
    • alium sitim gignit, l'ail donne soif.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

ComposésModifier

du verbe
en -gnus
en -gena ou ''-genus
en -ges

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier