Voir aussi : Paon

Français Modifier

Étymologie Modifier

Du latin pavo, pavonis (même sens).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
paon paons
\pɑ̃\
 
Un paon faisant la roue (1)
 
Armoiries avec un paon (sens héraldique)
 
Armoiries avec un paon rouant (sens héraldique)

paon \pɑ̃\ masculin (pour la femelle, on dit : paonne)

  1. Grand oiseau domesticable, de l’ordre des gallinacés, dont le cri est strident, qui a un beau plumage mordoré, une petite aigrette sur la tête et dont la queue se compose de longues plumes couvertes de marques de différentes couleurs en forme d’yeux.
    • Un paon qui fait la roue.
    • Le paon pupille.
    • Un paon, qu’on n’avait pas vu de tout l’hiver, escaladait lentement le faîte d’une toiture et s’y pavanait, le soir surtout, comme s’il eût choisi pour ses promenades les tiédeurs modérées d’un soleil bas. Il épanouissait alors sur le ciel la gerbe constellée de sa queue énorme, et se mettait à crier de sa voix perçante, enrouée comme tous les bruits qu’on entend dans les villes. J’apprenais ainsi que la saison changeait. — (Eugène Fromentin, Dominique, L. Hachette et Cie, 1863, réédition Gründ, page 69)
    • […] la brise apporte les parfums du Généralife, énorme touffe de lauriers-roses épanouie au front de la colline prochaine, et le miaulement plaintif des paons qui se promènent sur les murs démantelés. — (Théophile Gautier, Voyage en Espagne, Charpentier, 1859)
    • — Il faut que je vous explique, nous dit Reynolde en articulant les mots comme s’il parlait à des sourds. Le paon de Chaumont est nourri de bourgeons de cèdre et farci de truffes et de noisettes.
      Je me raidissais pour réprimer une envie de vomir.
      — (Patrick Modiano, Livret de famille, Gallimard, collection Folio, 1977, page 70)
    1. (En particulier) Paon mâle.
  2. Papillons qui ont sur leurs ailes des yeux chatoyants, à peu près semblables à ceux de la queue du paon.
    • Le grand paon.
    • Le paon de jour.
  3. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Il est généralement représenté avec une huppe et de profil, la queue abaissée. Il peut également être de front faisant la roue, il faut alors le préciser dans le blasonnement en le qualifiant de rouant.
    • D’azur au paon d’or surmonté de trois étoiles d’argent rangées en chef, qui est de Fondamente de l’Aveyron → voir illustration « armoiries avec un paon »
    • D’azur au paon rouant d’or, qui est de Saint-Paul → voir illustration « armoiries avec un paon rouant »

Dérivés Modifier

Vocabulaire apparenté par le sens Modifier

Traductions Modifier

Prononciation Modifier


Notes Modifier

La prononciation correcte est \pɑ̃\ et non \pa.ɔ̃\ en raison d’une synérèse des sons \a\ et \ɔ̃\ en un son \ɑ̃\.
M.-A. Lesaint, Traité complet de la prononciation française dans la seconde moitié du XIXe siècle, Wilhelm Mauke, Hambourg, 1871, seconde édition entièrement neuve, p. 26 :
La combinaison aon se prononce an nasal, a, on nasal, et a-on. Elle a le son nasal an dans faon (petit d’une biche, etc.), Laon (ville), paon (oiseau), Saint-Haon (bourg), taon (insecte). —On prononce fan, lan, pan, çain-tan, tan (mais parfois ton).

Anagrammes Modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi Modifier

Références Modifier

Ancien français Modifier

Nom commun Modifier

paon \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de peon.
    • Et roys, et fox, et Paonnés,
      Et chevaliers au gieu perdirent,
      Et hors de l'eschequier saillirent.
      Ou li rois perdit comme fos
      Roys, chevaliers, paons et fos.
      — (« PEDONES », dans Charles du Fresne du CangeGlossarium mediæ et infimæ latinitatis, L. Favre, Niort, 1883-1887 → consulter cet ouvrage)
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

Références Modifier

Finnois Modifier

Forme de nom commun Modifier

paon \ˈpɑon\

  1. Génitif singulier de pako.
  2. Accusatif I singulier de pako.

Anagrammes Modifier