Ouvrir le menu principal
Voir aussi : aïs

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) De l’ancien bas vieux-francique -isk (-isch en allemand moderne) que l’on retrouve dans la racine latinisée de certains mots dérivés du germanique → voir franciscain, François et français, ou du latin -ensis (« habitant de ») → voir Carthaginois issu du latin Carthaginensis.
(Note phonétique) La variante -ois était purement graphique. Il se prononçait \wε\ ou \ε\, la prononciation moderne en \ε\ était considérée comme populaire, impropre[1] : En discours familier et dans les ruelles [on prononce ai] mais en parlant en public, il faut prononcer les François, Anglois, Hollandois, Polonnois — (Patru) Au dix-huitième siècle, -ois a commencé à se prononcer \wa\. C’est en 1835 que l’Académie française réforme son usage, auparavant prescriptif de la finale -ois pour écrire en -ais ce qui se prononçait ai.
(Note sur la féminisation) Le francique -isk se réduit régulièrement à -ès (→ voir francès en catalan) français faisait franceis en ancien français et aurait dû avoir un féminin en -esche, -aiche → voir frais et fraiche mais tôt assimilé à -ois de -ensis, il est tôt régularisé en -aise.

Suffixe 1 Modifier

-ais

  1. Suffixe servant à former des adjectifs, des noms masculins d’habitants et des noms de langues dérivés d’un nom propre géographique (ville, région, pays).

VariantesModifier

SynonymesModifier

ComposésModifier

TraductionsModifier

Suffixe 2Modifier

-ais \ɛ\

  1. Suffixe qui forme la première personne de l’imparfait indicatif.
  2. Suffixe qui forme la deuxième personne de l’imparfait indicatif.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier

  1. Albert Dauzat, La géographie linguistique dans le recueil de citations Wikiquote