FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien français estamper ; par rapport à étamper, le maintien du \s\ dans la graphie et la prononciation est dû à l’influence de estampe et de l’italien stampare.

Verbe Modifier

estamper \ɛs.tɑ̃.pe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Arts) Faire une empreinte d’une matière dure et gravée sur une matière plus molle.
    • …ce bras exigu du transept était muni d’un autel estampé d’une croix grecque en relief sur une sphère de pourpre. — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)
    • On estampe la monnaie avec le balancier.
    • La ciselure est morte, la machine à estamper l’a tuée, elle ne survit que dans notre souvenir. Le culte du détail est passé. — (Édouard Bled, « Mes écoles », Robert Laffont, 1977, page 141.)
    • Il donna une pichenette à une étiquette rectangulaire en métal reliée au poignet du cadavre par une attache autobloquante noire ; le numéro était estampé dans un des coins. — (Belinda Bauer, Cadavre 19, traduit de l’anglais par Christine Rimoldy, 10/18, 2015, page 65.)
  2. (En particulier) (Épigraphie) Prendre l’empreinte d'une inscription.
  3. (En particulier) (Cordonnerie) Former, empreindre des figures, sur le cuir, pour en faire des tapisseries, des ornements, etc.
  4. (Maréchalerie) Étamper, faire les trous, dans un fer à cheval, pour le passage des clous.
  5. (Argot) Escroquer, tromper.
    • Il y a erreur. Votre prix est affiché à cent francs. Rien à faire pour nous estamper avec des combines de marché noir. Voici votre dû : trois cents francs. — (René Pellos, Corrald, Les Pieds nickelés font fortune, Société parisienne d’Édition, 1949, planche 5)
    • Et c’était la troisième fois en un mois qu’Albert allait estamper son employeur et son client, un mois qu’il ne dormait plus, il avait perdu cinq kilos. — (Pierre Lemaître, Au revoir là-haut, Albin Michel, Paris, 2013, page 388)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *stampon [1] (« fouler ») → voir stampen en néerlandais, to stamp en anglais, stampfen en allemand.

Verbe Modifier

estamper \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Fouler au pied.
  2. Piétiner.
  3. Écraser, broyer.
  4. Piétiner, demeurer sur place.
  5. Forger, frapper, imprimer en pressant.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

PicardModifier

 

ÉtymologieModifier

Du vieux-francique *stampon.

Verbe Modifier

estamper \Prononciation ?\

  1. Dresser.

Apparentés étymologiquesModifier