BretonModifier

ÉtymologieModifier

Composé de l’adjectif possessif hor (« notre, nos ») et du pronom re.

Pronom possessif Modifier

hor re \ɔr ˈreː\

  1. Les nôtres.
    • [...] greont da vihanañ o brezelioù er cʼhiz ma kirint, gant o bugale o-unan, ha lezont hor re ganeomp-ni. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, p. 196)
      Qu’ils fassent au moins leurs guerres de la façon qui leur plaira, avec leurs propres enfants, et qu'ils nous laissent les nôtres.
    • Hon tadoù-kozh o doa menozioù disheñvel diouzh hor re, [...]. — (Roparz Hemon, O klask hol lennegezh kozh, in Al Liamm, niv. 32-33, Mae–Eost 1952, p. 104)
      Nos grands-pères avaient des idées différentes des nôtres.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Pronoms possessifs en breton
Possédé
Singulier Pluriel
Possesseur Singulier 1re personne ma hini ma re
après da ’m hini ’m re
2e personne da hini da re
après da ’z hini ’z re
3e personne Masculin e hini e re
Féminin he hini he re
Pluriel 1re personne hon hini hor re
2e personne ho hini* ho re*
3e personne o hini o re
* Aussi utilisé au singulier et pluriel de politesse.

Variantes dialectalesModifier