Ouvrir le menu principal

BretonModifier

ÉtymologieModifier

De l’adjectif possessif he (« son, sa, ses (à elle) ») et du pronom re.

Pronom possessif Modifier

he re \e ˈreː\

  1. Les siens, les siennes (à elle).
    • Kempenn a rae e votoù bep noz evit ma vijent ken kran hag he re-hi. — (Yann Kerlann, Lan ha Liz, in Al Liamm, niv. 10, Gwengolo-Here 1948, p. 14)
      Il nettoyait ses chaussures tous les soirs pour qu’elles soient aussi bien tenues que les siennes à elle.
    • Un fiñvadennig all war he muzelloù, ur stardadennig war ar bizied am boa lakaet etre he re, setu a roe da anaout e ouie piv oa deut. — (Kenan Kongar, Kerlann evel ma ’m eus e anavezet, in Al Liamm, niv. 138, Genver-Cʼhwevrer 1970, p. 30)
      Un léger mouvement de plus sur ses lèvres, une légère pression sur les doigts que j’avais passé entre les siens, elle faisait ainsi savoir qu’elle savait qui était venu.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Pronoms possessifs en breton
Possédé
Singulier Pluriel
Possesseur Singulier 1re personne ma hini ma re
après da ’m hini ’m re
2e personne da hini da re
après da ’z hini ’z re
3e personne Masculin e hini e re
Féminin he hini he re
Pluriel 1re personne hon hini hor re
2e personne ho hini* ho re*
3e personne o hini o re
* Aussi utilisé au singulier et pluriel de politesse.