Voir aussi : planete, planeté

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1119) Emprunté au latin planetae (« astre mobile, planète »), issu, par changement de déclinaison, du pluriel planetes, lui-même emprunté au grec ancien πλανήτης, planếtês.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
planète planètes
\pla.nɛt\
 
Notre planète (1).

planète \pla.nɛt\ féminin

  1. (Astronomie) Corps céleste plutôt sphérique plus gros qu’un astéroïde, ne produisant pas de lumière propre, en orbite autour d’une ou plusieurs étoiles. Note : La définition astronomique est restée longtemps flottante. Depuis 2006, les planètes du Système solaire sont Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune. Voir la note ci-dessous.
    • Quelles sont les similitudes et les différences entre les planètes telluriques, et quelle en est l’origine ? — (Thérèse Encrenaz, Les planètes, 2012, page 75)
    • Imaginons un corps placé à l’équateur d’une planète. — (Camille Flammarion, La planète Mars et ses conditions d'habitabilité, 1892, page 228)
    • Plusieurs planètes ont des satellites ou planètes secondaires, qui décrivent autour d’elles un orbe elliptique semblable à celui qu’elles décrivent elles-mêmes autour du soleil. — (Louis-Amélie Sédillot, Manuel de chronologie universelle, volume 1, 1865, page 3)
    • Dans ce « nouveau » Système Solaire, tel qu’il a été défini par L’Union Astronomique Internationale en 2006, on trouve huit planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune […] — (Peter Bond, L’exploration du système solaire, 2014, page 9)
  2. (En particulier) Terre.
    • Ses idées avaient révolutionné la vie sur la planète. Ulfète était une cité des merveilles, comme l’étaient aussi Ixrid, Poltum et Pranfar. — (Benjamin De Casseres, Arcvad le terrible, traduction de Émile Armand, dans Les Réfractaires, no 1, janvier 1914)
    • À l’intérieur du type général nucléaire, assez féministe à l’échelle de la planète, un modèle d’héritage égalitaire prônant la symétrie des frères semble correspondre à un statut moins élevé des femmes. Au contraire, un idéal d’héritage non égalitaire coïncide avec un statut plus élevé des femmes. — (Emmanuel Todd, L’Enfance du monde, 1984)
    • Henry Kistemaeckers avait le chic pour se mettre à dos les autorités de Belgique, de France et, pour peu qu’il y traînât ses guêtres, du reste de la planète. — (Thierry Maricourt, Plaidoyer pour Ravachol , Amiens : Éditions Encrage, 1997, page 12)
    • Elles firent la gloire de leur région en répandant à travers la planète le goût musqué et puissant des calendos, mais les réduire à ce seul fromage eût été une erreur… — (Jean-Jacques Michelet, Chapeaux ronds et idées courtes: roman, Éditions L’Harmattan, 2013)
  3. (Astronomie) (Dans un mot composé) Corps céleste plus petit dans le Système solaire en orbite autour du Soleil.
    • Les planètes mineures les plus grosses ont été formées pendant les premières phases d’évolution de la ceinture astéroïdale et les planètes mineures petites sont le résultat d’une plus récente désintégration. — (Centre national de la recherche scientifique, Bulletin signalétique : Astronomie, physique spatiale, géophysique, 1974)
  4. (Figuré) (Par métonymie) Sort, chance (attribués à une planète en astrologie).
  5. (Christianisme) Chasuble d’officiant.
    • Faut-il vous rappeler maintenant que la liturgie assigne à tous les vêtements, à tous les ornements de l’Église, un sens différent, selon leur usage et selon leur forme ?
      C’est ainsi, par exemple, que le surplis et l’aube signalent l’innocence
      […] la chasuble ou planète : l’unité de la foi et son intégrité et aussi le joug du Christ […] — (Joris-Karl Huysmans, La Cathédrale, Plon-Nourrit, 1915)

NotesModifier

Traditionnellement, il s’agissait de corps célestes se déplaçant dans le zodiaque : le soleil, la lune, Mercure, Vénus, Mars, Jupiter et Saturne. Nicolas Copernic en a exclu le soleil et la lune et y a inclus la Terre. Au XIXe siècle, on y comptait la planète naine Cérès et les principaux autres astéroïdes ; jusqu’au début du XXIe siècle, on y incluait Pluton. La définition astronomique depuis 2006 est : un corps céleste qui gravite autour du Soleil et suffisamment massif pour que sa gravité lui confère une enveloppe approximativement sphérique, et qui a nettoyé sa zone orbitale de l’essentiel des autres corps. Selon cette définition, les planètes sont dans l’ordre de leur proximité par rapport au Soleil : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus et Neptune.
Strictement parlant, le terme de planète ne peut donc désigner qu'un objet en orbite autour de notre Soleil. Pour les corps célestes tournant autour d'autres étoiles, le terme officiel est « exoplanète ». Pour un objet semblable à une planète, mais qui dérive dans l'espace sans orbiter autour d'une étoile, on parle d'« objet libre de masse planétaire », ou « planémo ».

SynonymesModifier

Sort, chance :

HyperonymesModifier

DérivésModifier

MéronymesModifier

Corps céleste :

HolonymesModifier

Corps céleste :

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Corps céleste :

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe planeter
Indicatif Présent je planète
il/elle/on planète
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je planète
qu’il/elle/on planète
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
planète

planète \pla.nɛt\ (orthographe rectifiée de 1990)

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de planeter.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de planeter.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de planeter.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de planeter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de planeter.

Variantes orthographiquesModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • planète sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • planète sur le Dico des Ados  
  • planète dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier