Voir aussi : Mobile

Étymologie

modifier
(1301) Du latin mobilis, même sens.
La désignation par ce mot des sculptures d’Alexander Calder a été initiée par Marcel Duchamp en 1932[1].


Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
mobile mobiles
\mɔ.bil\

mobile \mɔ.bil\ masculin et féminin identiques

  1. Qui se meut ou qui peut être mû, qui n’est pas fixe.
    • Un petit levier, qui jusqu’ici s’obstinait à ne pas fonctionner, était devenu mobile. Il le poussa doucement vers la droite : l’aile gauche modifia mystérieusement sa bordure extrême […] — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, page 376 de l’édition de 1921)
    • Le o haka mairi est un devoir filial important pour les japonais. Cependant, aujourd’hui, ces derniers sont plus mobiles qu’auparavant et ne vivent plus forcément dans leur ville natale. Revenir sur les tombes de leurs ancêtres peut s’avérer difficile, voire impossible s’ils vivent à l’étranger, et cela peut revenir très cher. — (Dantan, « Le Shunbun no Hi : célébrer l’arrivée du printemps au Japon », in Le Journal du Japon, 20 mars 2017)
  2. Qui change facilement.
    • Physionomie mobile.
    • (Sens figuré) Caractère mobile, Caractère changeant.
    • Imagination, esprit mobile, Imagination, esprit qui reçoit aisément des impressions différentes.
  3. (Informatique) Conçu pour les appareils mobiles.
    • Une application mobile.
    • Un système d’exploitation mobile.

Synonymes

modifier

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier

Apparentés étymologiques

modifier

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mobile mobiles
\mɔ.bil\
 
Un mobile de Calder à Stuttgart (6)

mobile (1639)\mɔ.bil\ masculin

  1. (Par ellipse) (Militaire) Agent de la garde mobile.
    • Le chemin de fer établi pour le service du camp emmena les mobiles au Petit-Mourmelon, d’où une première étape les conduisit à leur campement, le sac au dos. — (Amédée Achard, Récits d’un soldat - Une armée prisonnière ; une campagne devant Paris, 1871)
    • À Épinal, depuis quatre jours, 4,000 mobiles sans armes. — (Message du préfet du Rhône au Ministère de l’Intérieur du 7 août 1870, cité dans : Émile de Girardin, Le Dossier de la Guerre de 1870, 1877)
    • On savait que les mobiles de la Côte-d’Or et les mobiles de l’Aube, massés à l'avant-garde, devaient marcher les premiers et être soutenus par le 35e de ligne. — (Fortuné du Boisgobey, Double-Blanc, tome 2, Paris : chez Plon & Nourrit, 1889, p. 234)
    • Elle se souvient d’une phrase du livre : « Mon enfant, souviens-toi d’un jour où nous allions au bord de la Seine… ». Comme cette phrase est déchirante. Il lui semble que c’était ici : les berges devaient être hautes, l’herbe abîmée ; et une haute maison lépreuse se dressait là, avec un balcon de fer, comme celle d’ici, et les mobiles, en 1870, avaient dû tirer du grenier. — (Alexandre Vialatte, Fred et Bérénice, Le Rocher, 2007, pages 54-55)
    • Le mais, c’est qu’il y a que les gars, ils en ont marre de s’en prendre plein la figure. Et je les représente. Et y a pas qu’eux ! Y a tous les collègues ! Les bacqueux, les CRS, même la BRI, et les Mobiles. — (David Dufresne, Dernière sommation, Éditions Bernard Grasset, 2019)
  2. (Physique) Corps susceptible d’être mis en mouvement. Point ou objet qui se déplace ou en a la possibilité.
    • Soit un mobile M soumis à une force F…
    • Le mobile que j'ai lancé a décrit une parabole !
    • Un mobile imprime une partie de son mouvement à un autre mobile qu’il rencontre.
  3. (Horlogerie) Roue ou autre pièce du mouvement d’une montre ou d’une pendule, qui tourne sur son pivot.
  4. (Sens figuré) Ce qui pousse à agir ; ce qui excite à faire quelque chose.
    • L’amour de la gloire est le mobile de grandes actions.
    • L’appât du gain est son unique mobile.
    • Il n’y a eu dans sa conduite aucun mobile intéressé.
  5. (Spécialement) (Justice) (Police) Raison ayant amené un criminel à agir (spécialement pour un meurtre).
    • – Tu ne penses pas que ça serait un bon mobile pour la tuer ? Elle veut le quitter, il la tue! — (Pierre Lemaître, Le Grand Monde, Calmann-Lévy, 2022, page 196)
  6. (Par ellipse) (Télécommunications) Téléphone portable.
    • Si vous envisagez de prendre un de ces mobiles avec votre Mobicarte, vous devez le faire désimlocker (gratuit après 6 mois, payant avant). — (Mobiles magazine, n° 16, avril 1999, page 20)
    • Puis je m’affaire à extraire le téléphone portable —on dit le « mobile » chez MaxyTel, où le « portable » continue de désigner un micro-ordinateur— de ma sacoche. — (Philippe Delaroche, Caïn et Abel avaient un frère, Éditions de l’Olivier / Le Seuil, 2000, page 62)
    Note : Avant l’introduction du téléphone portable, le nom mobile a pu désigner des radiotéléphones installés sur des véhicules.
  7. (Sculpture) Type de sculpture créée (ou, plus tard, inspirée) par l’américain Alexander Calder à partir de 1932, dont certains éléments changent de disposition en fonction du vent ou de divers mécanismes.
    • Garantier contemplait, à travers la baie vitrée, les mouettes qui se débattaient au-dessus de la mer ; il s’efforçait d’oublier que c’étaient des choses vivantes et de n’y voir que des signes géométriques vivants, blancs et gris, assez comparables aux mobiles de Calder. — (Romain Gary, Les Couleurs du jour, chapitre 8, Gallimard, 1952)
    • Ils avaient brûlé ce qu’ils avaient adoré : les miroirs de sorcière, les billots, les stupides petits mobiles, les radiomètres, les cailloutis multicolores, les panneaux de jute agrémentés de paraphes à la Mathieu. — (Georges Perec, Les Choses, Julliard, 1965, réédition 1984, page 27)

Synonymes

modifier
Militaire (1) :

Vocabulaire apparenté par le sens

modifier
Sculpture (7) :

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Références

modifier
  1. Roland Tissot, Peinture et sculpture aux États-Unis, Armand Colin, 1973

Étymologie

modifier
Du latin mobilis.

Adjectif

modifier
Nature Forme
Positif mobile
\ˈmoʊ.bəl\ ou \ˈməʊ.baɪl\
Comparatif more mobile
\ˌmɔɹ ˈmoʊ.bəl\ ou \ˌmɔː ˈməʊ.baɪl\
Superlatif most mobile
\ˌmoʊst ˈmoʊ.bəl\ ou \ˌməʊst ˈməʊ.baɪl\

mobile (Royaume-Uni) \ˈməʊ.baɪl\, (États-Unis) \ˈmoʊ.bəl\

  1. Mobile ; qui peut être mû.

Antonymes

modifier

Dérivés

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mobile
\ˈməʊ.baɪl\
ou \ˈmoʊ.bəl\
mobiles
\ˈməʊ.baɪlz\
ou \ˈmoʊ.bəlz\

mobile (Royaume-Uni) \ˈməʊ.baɪl\, (États-Unis) \ˈmoʊ.bəl\

  1. (Téléphonie) (Royaume-Uni) Mobile, téléphone portable.
  2. Mobile (de bébé ou de sculpture).

Synonymes

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier

Étymologie

modifier
Du latin mobilis.

Adjectif

modifier
Singulier Pluriel
mobile
\mɔ.ˈbi.le\
mobili
\mɔ.ˈbi.li\

mobile \mɔ.ˈbi.le\ masculin et féminin identiques

  1. Mobile, mobilier.

Dérivés

modifier

Nom commun

modifier
Singulier Pluriel
mobile
\mɔ.ˈbi.le\
mobili
\mɔ.ˈbi.li\

mobile \mɔ.ˈbi.le\ masculin

  1. (Mobilier) Meuble, pièce de mobilier.
  2. (Héraldique) Meuble.

Dérivés

modifier

Prononciation

modifier

Voir aussi

modifier
  • mobile sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  

Forme d’adjectif

modifier

mobile \Prononciation ?\

  1. Nominatif neutre singulier de mobilis.
  2. Vocatif neutre singulier de mobilis.
  3. Accusatif neutre singulier de mobilis.

Forme de verbe

modifier
Voir la conjugaison du verbe mobilar
Subjonctif Présent que eu mobile
que você/ele/ela mobile
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
mobile

mobile \mu.ˈbi.lɨ\ (Lisbonne) \mo.ˈbi.li\ (São Paulo)

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de mobilar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de mobilar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de mobilar.

Forme de nom commun

modifier

mobile \ˈmo.bi.le\

  1. nominatif et accusatif pluriel de mobilă.
  2. datif et génitif singulier de mobilă.

Forme de nom commun

modifier

mobile \Prononciation ?\

  1. Vocatif singulier de mobil.