Ouvrir le menu principal

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVIIe siècle) Par l'intermédiaire du latin propylaea, du grec ancien προπυλαια, propylaia (« id. ») pluriel de προπυλαιον, propylaion (« id. ») de pro- (« devant ») et πυλών, pulon, pulê (« porte »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
propylée propylées
\Prononciation ?\
 
Le propylée de l'Acropole, Athènes.

propylée masculin

  1. (Architecture) Vestibule conduisant à un temple grécoromain.
    • Le propylée occidental de l'agora romaine a été construit entre 19 et 11 av. J.-C., et possédait une rangée de quatre colonnes ioniques.
  2. (Par extension) Entrée monumentale, porche ou vestibule situé à l'entrée d'un temple ou d'un lieu public.
  3. (Surtout au pluriel) Édifice formé de plusieurs portes et orné de colonnes, constituant l'entrée monumentale d'un sanctuaire ou d'une citadelle.
    • Les propylées de Sounion, d'Éleusis.
    • Les propylées d'Athènes bâtis à l'entrée de l'Acropole de 437 à 432 av. J.-C. par l'architecte Mnésiclès.
  4. Édifices érigés de 1783 à 1789 par Claude Nicolas Ledoux aux portes d'entrée du nouveau mur d'octroi dit de la Ferme générale (1786).
    • Les Propylées de Paris 1785-1788. (Claude-Nicolas Ledoux, une promenade savante au clair de lune , Jean-Pierre Lyonnet, Editions Honoré Clair, 2013).

SynonymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • propylée sur l’encyclopédie Wikipédia