Voir aussi : E, e, É, é, È, è, Ê, ê, Ë, ë, Ē, ē, Ĕ, ĕ, Ę, ę, ế, Ę́, ę́, Ȩ, ȩ, , , Ě́, ě́, , e-, é-, -e-, -e, , , , , , , , , , ˀeˑ, , Ɇ, ɇ, Ə, ə, ɘ, Ǝ, ǝ, Ɛ, ɛ, , , , , , , °E, , , ʻe, ’e, ’é, 𝐄, 𝐞, 𝐸, 𝑒, 𝑬, 𝒆, , , 𝓔, 𝓮, 𝔈, 𝔢, 𝕰, 𝖊, 𝔼, 𝕖, 𝖤, 𝖾, 𝗘, 𝗲, 𝘌, 𝘦, 𝙀, 𝙚, ,

Étymologie

modifier
Du latin -atus, -ata, -atum qui sert à construire le participe passé des verbes du premier groupe. En roman, le \t\ latin subit un amuïssement en \d\ (→ voir -ade) pour disparaître en position intervocalique en ancien français.

Suffixe

modifier

\e\ masculin (au féminin, cela devient -ée)

  1. Suffixe servant à construire le participe passé des verbes du premier groupe par substitution au suffixe infinitif -er.
  2. Pour former des adjectifs.
    1. Le participe passé peut s'adjectiver.
    2. Le participe passé sert de base à des dérivés par préfixation.
    3. Le radical est un substantif, et le suffixe signifie « possédant », « ressemblant ».
      1. Sur une base grecque :
        • κεφαλή, kephalè (« tête ») > céphalé.
      2. Sur une base latine :
      3. Sur une base française :
      4. Sur une autre base étrangère.
    4. Le radical est un adjectif anglais, par substitution du suffixe -ed.
  3. Pour former des substantifs.
    1. Le participe passé peut se substantiver.
    2. La racine est un substantif.
    3. Le radical est un substantif français désignant des fonctions honorifiques, le territoire attaché à cette fonction. Synonyme : -at.
    4. Rarement, sert à former des gentilés.
      • Le gentilé de Combrailles est Combraillé.
    5. (Zoologie) Sert à construire des noms de familles phylogénétique du règne Animalia.
      1. Sur une base grecque :
        • χορδή, chordè (« chaine, corde ») > chordé
      2. Sur une base latine :
        • ungula (« ongle, sabot ») > ongulé.

Dérivés

modifier

Traductions

modifier

Prononciation

modifier

Références

modifier

Étymologie

modifier
(881) -et (eskoltet, écouté). (Vers 980) -ed (obred, ouvré) et -ad (salvad, sauvé). -e apparaît vers le milieu du XIIe. , avec un accent aigu, apparaît vers 1535 mais il est toujours modernisé dans les éditions modernes. Du latin -atus, voir ci-dessus.

Suffixe

modifier

\Prononciation ?\

  1. , remplace -er pour former un participe passé masculin singulier du cas régime.

Variantes

modifier
  • -at
  • -ad
  • -e (dans les manuscrits)
  • -ed
  • -et
  • -ét (forme modernisée rare, pour signaler la différence entre les participes passés et le suffixe diminutif -et)

Dérivés dans d’autres langues

modifier
  • Français :

Suffixe

modifier

\e\

  1. Suffixe que l’on ajoute à un infinitif pour former le futur de la première personne du singulier. L’équivalent de -ai en français.
    • Yo pensaré - je penserai.
    • Yo llamaré - j'appellerai.