Visuellement confondus : е (cyrillique)
Voir aussi : E, É, é, È, è, Ê, ê, Ë, ë, Ē, ē, Ĕ, ĕ, Ę, ę, ế, Ę́, ę́, Ȩ, ȩ, , e-, é-, -e, , , , -e-, , , , , , , ˀeˑ, Ɇ, ɇ, Ə, ə, ɘ, Ǝ, ǝ, Ɛ, ɛ, , , , , , , °E, , , ʻe, ’e, ’é, 𝐄, 𝐞, 𝐸, 𝑒, 𝑬, 𝒆, , , 𝓔, 𝓮, 𝔈, 𝔢, 𝕰, 𝖊, 𝔼, 𝕖, 𝖤, 𝖾, 𝗘, 𝗲, 𝘌, 𝘦, 𝙀, 𝙚

CaractèreModifier

Minuscule Majuscule
e E
 
Les lettres E et e.

e

  1. Cinquième lettre et seconde voyelle de l’alphabet latin (minuscule). Unicode : U+0065.
  2. Chiffre hexadécimal quatorze (minuscule).

Voir aussiModifier

  • e sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

  • Unicode, Inc., Basic Latin, The Unicode Standard, version 12.1, 2019

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

e

  1. (Mathématiques) Symbole de la base du logarithme naturel, constante mathématique transcendante aussi appelé nombre d’Euler. 2,718281828459045…
  2. (Physique) Symbole de la charge élémentaire.

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Lettre) Du latin e.
(Nom 1) Du symbole e.
(Nom 2) De l’anglais E.

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\ə\

e \ə\, \ø\, \œ\ masculin invariable

  1. Cinquième lettre et seconde voyelle de l’alphabet (minuscule).
    • Grâce à notre partenaire Google Books, nous avons pu procéder à une analyse approfondie de la rentrée littéraire française. En voici les grandes tendances, après numérisation et traitement des 659 nouveaux romans de l’automne. […] Alphabet : la lettre « e » apparaît 64,5 millions de fois, en net repli sur la rentrée 2008 (72,8 millions). Le plus bas historique date de 1970 : les occurrences romanesques du « e » étaient tombées à moins de 59 millions, sans doute sous l’influence de Georges Perec qui avait publié la Disparition quelques mois auparavant. Il est vrai aussi qu’on éditait moins de livres à l’époque. Fait singulier : les rentrées à faible taux de « e » sont en général suivies d’hivers doux. — (Édouard Launet, Sodome et Garamond, Libération, 17 septembre 2009)

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

e \ə\ masculin singulier

  1. (Mathématiques) La base du logarithme naturel, constante mathématique transcendante aussi appelée nombre d’Euler. 2,718281828459045… Note d’usage : Toujours mis en italique minuscule.
    • La valeur de e a été indiquée dans les tableaux Excel ci-dessus, et la propriété précédente précise que e est la base du logarithme népérien. — (Alain Forcioli, Bernard Rapidel et Michel Viguier, Mathématique et statistique de l’entreprise, page 184, 1997, ISBN 9782804126339)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Nom commun 2Modifier

e \ə\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Langue métisse parlée dans une partie de Rongshui et de Luocheng dans la province du Guangxi en Chine, qui avait trente-mille locuteurs recensés en 1992, et dont le code ISO 639-3 est eee.

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France (Paris) : écouter « e [ø] »
  • (Région à préciser) : écouter « e [ə] »
  • France (Vosges) : écouter « e [ə] »

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AlbanaisModifier

ÉtymologieModifier

(Conjonction) Selon Opel, issu du albanais *ō(d), de l'indo-européen commun *ēd ~ *ōd (racine à l'ablatif singulier de l'indo-européen commun *ē- ~ *ō-)[1].

Conjonction Modifier

e \ɛ\

  1. Et.
  2. Aussi.

Pronom Modifier

e \ɛ\

  1. Pronom clitique à la troisième personne du singulier de l'accusative, lui, elle, le.
    • E di.
      Je le sais.
    • S’e di.
      Je ne le sais pas.
    E bleva.
    Je l’ai acheté.

Préposition Modifier

e \ɛ\

  1. De.
    Besa e shqiptarit nuk shitet pazarit.
    L'honneur d’un Albanais ne peut pas être vendu ou acheté dans un bazar.

Article Modifier

e \ɛ\

  1. Article adjectival pour :
    1. les adjectifs masculins singuliers définis à tous les cas accusatifs.
    2. les adjectifs féminins indéfinis au nominatif.
    3. les adjectifs définis pluriels et au féminin singulier au nominatif et à l'accusatif.

RéférencesModifier

  1. Vladimir Orel, Albanian Etymological Dictionary, Brill, Leiden, Boston, Cologne, 1998

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

→ voir et.

Conjonction Modifier

e

  1. Variante de et.

Ancien occitanModifier

 

ÉtymologieModifier

1 : (XIe siècle) Du latin et.
2 : Du latin e.

Conjonction Modifier

e

  1. Et.

VariantesModifier

Lettre Modifier

e

  1. Cinquième lettre de l’alphabet.
    • vocals son A, E, I, O, U. — (Leys d’amors)

RéférencesModifier

  • François RaynouardLexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l’Europe latine, 1838–1844

AnglaisModifier

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\ˈiː\
Singulier Pluriel
e
\ˈiː\
e’s
\ˈiːz\

e

  1. Cinquième lettre de l’alphabet (minuscule).

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Nom commun Modifier

e

  1. (Mathématiques) Nombre e, la base du logarithme naturel. Note d’usage : Toujours mis en italique minuscule.

PrononciationModifier

Anglo-normandModifier

ÉtymologieModifier

Du latin et.

Conjonction Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Et.

BambaraModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Pronom personnel Modifier

e

  1. Tu, toi (forme emphatique).

Voir aussiModifier

  • i : tu, toi

BasqueModifier

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\e\

e

  1. Quatrième lettre de l’alphabet.

Interjection Modifier

e

  1. Euh.

BiageModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Eau.

NotesModifier

Forme des dialectes kanga, ebea, kovelo, isurava et pelai.

RéférencesModifier

BrabançonModifier

Forme d’article indéfini Modifier

Singulier Pluriel
Masculin nen Ø
Féminin en
Neutre e

e \Prononciation ?\ neutre

  1. (Brusseleer) Un, une. Note d’usage : devant un substantif neutre singulier.

RéférencesModifier

  • Sera de Vriendt, Grammatica van het Brussels, Koninklijke Academie voor Nederlandse Taal- en Letterkunde, Brussels, 2003, 110 pages ISBN 9789072474513, page 9

BretonModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif possessif et pronom personnel) Correspond à un ancien génitif masculin du démonstratif celte *emo-, cf le sanskrit अस्य asya (« de lui »). À comparer avec le gallois ei (« son, à lui »), le vieil-irlandais a (« son, sa, ses »).[1]
(Préposition) De en avec perte de la nasale. À comparer avec le cornique en, le gallois in devenu yn, le vieil irlandais i n-, le gaulois en-, in-, le grec ancien ἐν, le latin in, le gothique, l’anglo-saxon et l’allemand in (préfixe ein-), etc ; commune à toute la famille, sauf peut-être le sanskrit.[1]
(Particule verbale) À comparer avec le cornique ydh et y, le gallois yd et y, le vieux breton it.[1]

Adjectif possessif Modifier

e \e\

  1. Son, sa, ses, à lui.
    • Ober a reas an neuz da zibri e goan gant ar re all, mes ne zaleas ket da vont d’e wele da hunvreal en e arc’hant.. — (Lan Inizan, Toull al lakez, Le Goaziou, Kemper, Derrien, Brest, 1930, p. 9)
      Il fit semblant de manger son dîner avec les autres, mais il ne tarda pas à aller au lit rêver à son argent.

Note : mutation par adoucissement après l’adjectif possessif e.

ComposésModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Adjectifs possessifs en breton
Possédé
après da
Possesseur Singulier 1re personne ma ’m
2e personne da ’z
3e personne
masculin
e
3e personne
féminin
he, hecʼh
Pluriel 1re personne hor, hon, hol
2e personne ho*, hocʼh*
3e personne o

* Aussi utilisé au singulier et pluriel de politesse.

TraductionsModifier

Pronom personnel Modifier

e \e\

  1. Le (complément d’objet direct placé avant le verbe).
    • E vignoned ouzh e welout a voe laouen-bras. — (Jakez Riou, Geotenn ar Wercʼhez, Éditions Al Liamm, 1957, p. 70)
      Ses amis furent enchantés de le revoir.

Note : mutation par adoucissement après le pronom personnel e.

SynonymesModifier

Préposition Modifier

1re du sing. ennon
2e du sing. ennout
3e du masc. sing. ennañ
3e du fém. sing. enni
1re du plur. ennomp
2e du plur. ennocʼh
3e du plur. enno
Impersonnel ennor

e \e\

  1. Dans, en.
    • — [...]. Ha n’eus ket bremañ anezho e Plouvorn, e Gwikourvest, e Gwikar, e Bodiliz, ha zoken marteze e Landivizio ? [...]. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 2, Éditions Al Liamm, 1977, p. 80)
      — [...]. Et il n’y en a plus maintenant à Plouvorn, à Plougourvest, à Plougar, à Bodilis, et même peut-être à Landivisiau ? [...].
    • It e peocʼh [...]. — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, p. 10)
      Allez en paix [...].
    • E du e oa gwisket [...]. — (Jakez Riou, An ti satanazet, Skridoù Breizh, 1944, p. 10)
      Il était habillé en noir [...].
  2. À.
    • E piv edos o soñjal ? a cʼhoulennas ar placʼh yaouank. — (Jakez Riou, Geotenn ar Wercʼhez, Éditions Al Liamm, 1957, p. 32)
      — À qui pensais-tu ? demanda la jeune fille.
    • Pa’z an war an douar beo am bez-poan e pennou ma daoulin. — (Jules Gros, Le Trésor du Breton parlé - 2 : Dictionnaire breton-français des expressions figurées, Librairie Bretonne Giraudon, 1977, p. 40)
      Quand je vais sur la terre fraîchement labourée, j'ai mal aux genoux.
    • Gwisket ganin war ar prim ur bragoù ha gant ur re votoù em zreid, e ticʼhourdis va divrecʼh en ur varailhat e-leizh va cʼhorzailhenn. — (Jarl Priel, Miss Redfern, in Al Liamm, niv. 58, Gwengolo-Here 1956, p. 13)
      Ayant mis prestement un pantalon et une paire de chaussures à mes pieds, je m’étirais les bras en baillant à pleine bouche.

VariantesModifier

  • en (devant voyelle et h muet)

DérivésModifier

Particule Modifier

e \e\

  1. Particule verbale.
    • Bremaik e lavaren deocʼh e tlee an hini a ra brezel bezañ var evezh a bep tra [...]. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 2, Éditions Al Liamm, 1977, p. 81)
      Il y a peu de temps je vous disais que celui qui fait la guerre doit être attentif à tout [...].

Note : mutation mixte après la particule verbale e.

VariantesModifier

  • ecʼh, ez (devant voyelle et h muet)

RéférencesModifier

  1. a b et c Victor Henry, Lexique étymologique des termes les plus usuels du breton moderne, J. Plihon et L. Hervé, Rennes, 1900, 378 pageslire sur wikisouce

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

e féminin (pluriel : es)

  1. La lettre e.

Créole haïtienModifier

ÉtymologieModifier

Du français euh.

Interjection Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Euh.

DalécarlienModifier

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E

e \Prononciation ?\ minuscule

  1. Septième lettre de l’alphabet dalécarlien.

EspagnolModifier

ÉtymologieModifier

Du latin et.

Conjonction Modifier

e \e\

  1. Variante de y. Et. Note d’usage : Utilisé devant un mot commençant par le son \i\ pour des raisons d’euphonie.
    • Hablo español e inglés.
      Je parle espagnol et anglais.
    • Porque un miedo sordo e importante también empezó a cundir. — (Augusto Roa Bastos, El trueno entre las hojas, 1953.)
      Parce qu’une peur sourde et importante aussi commença à se propager.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier

EspérantoModifier

a A b B
(bo)
c C
(co)
ĉ Ĉ
(ĉo)
d D
(do)
e E f F
(fo)
g G
(go)
ĝ Ĝ
(ĝo)
h H
(ho)
ĥ Ĥ
(ĥo)
i I j J
(jo)
ĵ Ĵ
(ĵo)
k K
(ko)
l L
(lo)
m M
(mo)
n N
(no)
o O p P
(po)
r R
(ro)
s S
(so)
ŝ Ŝ
(ŝo)
t T
(to)
u U ŭ Ŭ
(ŭo)
v V
(vo)
z Z
(zo)

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\e\

e \e\ mot-racine issu de l’Ekzercaro {7OA }

  1. Sixième lettre et deuxième voyelle de l’alphabet espéranto.
  2. Nom de cette lettre.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « e [ɛ] »
  • Pays-Bas (partie continentale) (Wijchen) : écouter « e [ɛ] »
  • France (Toulouse) : écouter « e [e] »

RéférencesModifier

FinnoisModifier

Lettre Modifier

e \eː\

  1. Cinquième lettre et deuxième voyelle de l’alphabet ; représente le son \e\.

PrononciationModifier

Flamand occidentalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\e\

e

  1. Quatrième lettre de l’alphabet.

Article indéfini Modifier

e

  1. Un, une.

Conjonction de coordination Modifier

e

  1. Et.

RéférencesModifier

  • Hergé, D'aveteurn van Kuiftsje, Et Doenker Ejland, Casterman, 2015 ISBN 9789030327479, page 1

Francique rhénanModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Article indéfini Modifier

e \ə\ masculin féminin neutre

  1. Un, une. Article indéfini introduisant un mot masculin, féminin ou neutre.

GalicienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Et.

GalloModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Lettre Modifier

e

  1. Cinquième lettre de l’alphabet.

Conjonction de coordination Modifier

e \Prononciation ?\ (graphie ABCD) (graphie ELG) (graphie MOGA)

  1. Et.

Forme de verbe Modifier

e \Prononciation ?\ (graphie ABCD)

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe avair.
    j’e
    j’ai

RéférencesModifier

GauloisModifier

Lettre Modifier

e \e\ ou \eː\

  1. Lettre utilisée dans l'alphabet latin du gaulois.

RéférencesModifier

GuaraniModifier

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\e\

e \e\

  1. Quatrième lettre de l’alphabet guarani (minuscule).

Voir aussiModifier

IauModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Eau.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

IdoModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

e

  1. Et.

Ili’uunModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

\e\

  1. Eau.

RéférencesModifier

InterlinguaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

e \e\

  1. Et.

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

e \e\

  1. Et.

Variantes orthographiquesModifier

  • ed (lorsqu’il est suivi d’une voyelle)

Koiari des montagnesModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Eau.
  2. Rivière.

RéférencesModifier

KurdeModifier

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E
\ɛ\

e \ɛ\

  1. Sixième lettre et deuxième voyelle de l’alphabet kurde (minuscule).

Transcriptions dans diverses écrituresModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Forme de verbe Modifier

e \ɛ\ (ye \jɛ\ après une voyelle)

  1. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif du verbe bûn (« être »).
    • Ew alman e.
      Il est allemand.
    • Ew gurcî ye.
      Il est géorgien.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Pronom personnel Modifier

e \ɛ\

  1. (Populaire) Pronom personnel kurde ez.
    • E nizanim. (Ez nizanim)
      J'sais pas.

PrononciationModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

Pour la graphie, du grec ancien Ε, e.

Lettre Modifier

Minuscule Majuscule
e E

e \Prononciation ?\ neutre indéclinable parfois féminin (sous-entendant littera)

  1. Cinquième lettre de l’alphabet latin.

Préposition Modifier

ē

  1. Variante de ex.
    • e pluribus unum.
      Devise des USA que l'on pourrait librement traduire par « l'union fait la force » et littéralement par « (issu) de plusieurs (États), un (pays) ».

RéférencesModifier

LojbanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Et.

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Lettre Modifier

e \eː\

  1. Cinquième lettre de l’alphabet néerlandais.

PrononciationModifier

  • (Région à préciser) : écouter « e [eː] »
  • (Région à préciser) : écouter « e [eː] »

Voir aussiModifier

  • E (lettre majuscule)
  • d (lettre précédente)
  • f (lettre suivante)

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin et.

Conjonction de coordination Modifier

e [e] (graphie normalisée)

  1. Et.

PrononciationModifier

  • France (Béarn) : écouter « e [e] »

RéférencesModifier

PalenqueroModifier

ÉtymologieModifier

De l’espagnol ese (même sens).

Adjectif démonstratif Modifier

e \e\

  1. ce, cette
    • E biaje uté, ¿kuá ría hué?
      Votre voyage-ci, quand (quel jour) est-ce?

Pronom démonstratif Modifier

e \e\

  1. Ceci
    • E nu fue bueno
      Ce n’est pas bien.

SynonymesModifier

PortugaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin et.

Conjonction Modifier

e \i\

  1. Et.

PrononciationModifier

SamoanModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Préposition Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Chez.

Pronom personnel Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Tu.

RéférencesModifier

Tatar de CriméeModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Oui.

TussentaalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Conjonction de coordination Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Et.

Article indéfini Modifier

e \Prononciation ?\

  1. Un, une. Note d’usage : il s’utilise dans le cas général devant un substantif neutre. Si le substantif neutre commence par une voyelle ou un h, l’article indéfini ’n sera utilisé.

VariantesModifier

RéférencesModifier

  • Elien Lefevere, Tussentaal in de Vlaamse media: Een onderzoek naar het taalgebruik van televisiepresentatoren, Université de Gand, 2011, 169 pages, page 75 et 148[lire en ligne]

VietnamienModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

e \ɛ˦\

  1. Appréhender; craindre; avoir peur.

ParonymesModifier

RéférencesModifier

VolapükModifier

ÉtymologieModifier

De l’italien e (= et)

Conjonction Modifier

e

  1. Et.

SynonymesModifier

  1. ä.

NotesModifier

  1. devient ed devant voyelle.