Voir aussi : EH, ’eH

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Interjection Modifier

eh \e\ ou \ɛ\

  1. D’admiration, de surprise.
    • Eh ! Qui aurait pu croire cela ?
    • Eh ! Tu me fais mal !
    • Eh ! Si cela se trouve, il avait déménagé chez elle, simplement ! — (Bernard Quiriny, Histoires assassines : Le Grand Collier argenté, Rivages, Paris, 2015, p. 112)
  2. Autre graphie pour «  ».
    • Chaque fois qu’on me jette le nom de mon père au visage, j’éprouve une brûlure par tout le corps. Quand je passe et que les gamins crient : Eh ! la Chantegreil ! Cela me met hors de moi ; je voudrais les tenir pour les battre. — (Émile Zola, La Fortune des Rougon, G. Charpentier, Paris, 1871, ch. I ; réédition 1879, p. 22)

PrononciationModifier


ParonymesModifier

Selon les locuteurs, une prononciation est homophone, l’autre est paronyme.

DérivésModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Interjection Modifier

eh

  1. Hein, tsé.

PrononciationModifier

Prononciation manquante. (Ajouter)

AnagrammesModifier

Aïnou (Japon)Modifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Verbe Modifier

eh

  1. Venir, arriver.

ItalienModifier

 

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Interjection Modifier

eh \Prononciation ?\

  1. Eh.