Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1100)[1] En ancien français aleman, du latin Alemannus (« relatif aux Alamans »), ancien peuple germanique dont le nom signifie « tous les hommes », selon Asinius Quadratus. Aleman est d’abord devenu alemant par ajout de la terminaison en « -t » du cas régime singulier des adjectifs de deuxième classe en ancien français, puis alemand.
Le mot latin est lui-même issu de l’ancien haut-allemand Alaman.

Nom commun Modifier

 
Texte en allemand écrit par Goethe.

allemand \al.mɑ̃\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Langue parlée en Allemagne, en Autriche, en Suisse, au Liechtenstein, au Luxembourg et en Belgique (Cantons de l’Est).
    • Othon crut que sa vue le trompait, il avait sous les yeux des personnages qui semblaient par leurs habitudes avoir appartenu à une génération disparue depuis plus d’un siècle, et qui parlaient l’allemand du temps de Karl le Chauve. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • La nécessité de pousser aussi loin que possible mes études d’exégèse et de philologie sémitique m’obligea d’apprendre l’allemand. Je n’avais à cet égard aucune préparation ; à Saint-Nicolas, mon éducation avait été toute latine et française. Je ne m’en plains pas. — (Ernest Renan, Souvenirs d’enfance et de jeunesse, 1883, collection Folio, page 166.)
    • Je me décide à leur parler allemand : pour qu’ils comprennent mieux, j’emploie mon haut allemand le plus clair, la langue officielle des théâtres de Meiningen et de Weimar, le hanovrien saccadé des auteurs juifs qui déclament les traductions de Verlaine. — (Jean Giraudoux, Retour d’Alsace - Août 1914, 1916)

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin allemand
\al.mɑ̃\

allemands
\al.mɑ̃\
Féminin allemande
\al.mɑ̃d\
allemandes
\al.mɑ̃d\

allemand \al.mɑ̃\

  1. (Géographie) Relatif à l’Allemagne ; originaire d’Allemagne.
    • On entendait vers Noisseville des hourras et des accents lointains d’une musique allemande. — (Paul et Victor Margueritte, Le Désastre, Plon-Nourrit & Cie, 86e éd., p. 168)
    • Ne sont éligibles que les personnes de nationalité allemande et qui sont majeures. — (Statut de la Caisse locale générale de secours en cas de maladie pour l’arrondissement de Metz-campagne - Valable à partir du 1er janvier 1914, § 97, imp. H. Jauch, Metz, 1914, p. 45)
    • Par la suite, le Danois Tycho Brahe et son assistant allemand Johannes Kepler ont ajouté au modèle copernicien d’autres perfectionnements touchant à l’observation ou à sa nature théorique. — (Barry Williams (traduit par Claude Lafleur), L’Astrologie confrontée aux progrès de l’astronomie, dans Le Québec sceptique, no 24, décembre 1992, p. 41)
  2. (Linguistique) Relatif à l’allemand, la langue allemande.
    • Il n’y a pas qu’en Allemagne qu’on utilise des mots allemands.
    • La traduction allemande de France est Frankreich.

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  L’entrée en français a été sélectionnée comme bonne entrée représentative d’une qualité standard pour le Wiktionnaire.
Vous pouvez consulter la page de discussion, la page Wiktionnaire:Évaluation ou la liste des bonnes entrées.