Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIe siècle) De l’ancien français avogle, aveule, du latin populaire ab oculis « sans yeux » (Ve ou VIe s., Actus Petri cum Simone) [1], probablement calque du gaulois exs-ops « aveugle » [2]. Une évolution demi-savante par rapport à aveuil, aboutissement populaire [3] continué dans le berrichon [4]. A éliminé cieu et orb en ancien français, du latin classique caecus « aveugle » et orbus « privé de, dépourvu de ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
aveugle aveugles
\a.vœɡl\

aveugle \a.vœɡl\ masculin et féminin identiques

  1. Privé du sens de la vue, en parlant d’une personne ou d’un animal.
    • Il est aveugle.
    • Un cheval aveugle.
    • Devenir aveugle.
  2. Qui n’a pas de fenêtre, en parlant d’une pièce ou d’un bâtiment.
    • Un couloir aveugle.
  3. (Figuré) Qualifie une personne à qui la passion trouble le jugement, ou qui manque de lumières, de raison.
    • Les amants sont aveugles. - Il faut être bien aveugle pour ne pas s’apercevoir de pièges aussi grossiers.
  4. Qualifie les passions qui troublent le jugement ou plus globalement des sentiments qui ne permettent pas la réflexion, l’examen critique.
    • De toutes les productions de l’imagination humaine, qui rendaient merveilleux le monde confus dans lequel vivait M. Bert Smallways, aucune était aussi étrange, aussi aveugle, aussi inquiétante, aussi fanatique, aussi bruyante, aussi dangereuse que la modernisation du patriotisme, amenée par la politique impérialiste et internationaliste. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 117 de l’éd. de 1921)
  5. Qui agit ou paraît agir sans aucun discernement.
    • Toi et moi, nous ne sommes que les instruments aveugles d’une fatalité irrésistible qui nous entraîne comme deux vaisseaux poussés l’un vers l’autre par la tempête, qui se heurtent, se brisent et périssent. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • L’espèce humaine elle-même, par ses déboisements acharnés au cours des siècles, a fini par créer des conditions telle que l’œuvre aveugle de la destruction de la montagne s’est trouvée accélérée. — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
aveugle aveugles
\avœɡl\

aveugle \avœɡl\ masculin et féminin identiques

  1. Personne privée du sens de la vue.
  2. Nom vulgaire de l’orvet[1][2].
    • Malgré cette petite dissertation, nous concluons par orvet, l’aveugle, du v. fr. bien établi, orb, et l’orvert, norm. offre l’épenthèse de r. — (Mémoires de la Société d’archéologie, de littérature, sciences et arts d’Avranches, octobre 1888, p. 51)

SynonymesModifier

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe aveugler
Indicatif Présent je aveugle
il/elle/on aveugle
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je aveugle
qu’il/elle/on aveugle
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
aveugle

aveugle \a.vœɡl\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de aveugler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de aveugler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de aveugler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de aveugler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de aveugler.

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • Cécité sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier

FrancoprovençalModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif Modifier

aveugle \a.ˈvø.ɡle\ masculin

  1. Aveugle.

NotesModifier

Forme du valdôtain de Brusson.

Variantes dialectalesModifier

RéférencesModifier

  • Encyclopédie, ou dictionnaire universel raisonné des connoissances humaines, Volume 4, 1771, p. 242 :
    AVEUGLE, ou ENVOYE, v. ORVET
  • Antoine Delarbre, Essai Zoologique sur l’Auvergne, 1798, p. 337 :
    ORVET ; ANVOY ; AVEUGLE,
    APPELÉ
    AREU EN AUVERGNE.