FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Substantif verbal formé du verbe fendre.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
fente fentes
\fɑ̃t\
 
Fente dans une maçonnerie.

fente \fɑ̃t\ féminin

  1. Division en long pratiquée à un corps, à une masse quelconque.
    • Dans une fente de la montagne se trouve un pauvre petit coin de verdure, au milieu duquel on aperçoit une demi-douzaine de huttes en terre couvertes de gazon : ce sont les habitations des insulaires. — (Jules Leclercq, La Terre de glace, Féroë, Islande, les geysers, le mont Hékla, Paris : E. Plon & Cie, 1883, page 40)
    • Il s’est fait une large fente à la main.
  2. Petite ouverture en long.
  3. (Agriculture) Type de greffe des arbres
    • Enter, greffer en fente, en introduisant la greffe dans la tige fendue de l’arbre.
  4. (Eaux et Forêts) État du bois qui se fend spontanément.
    • Bois de fente, celui qu’on fend pour échalas, lattes, etc.
    • Les bois les plus parfaits et de la meilleure fente. — (Georges Louis Leclerc, Exp. sur les végét 3e mém.)
  5. (Anatomie) Échancrure étroite et profonde existant dans un os, et donnant passage à des nerfs ou à des vaisseaux.
  6. (Chirurgie) Fracture légère, incomplète, des os du crâne.
  7. Excavation qui semble être une fente dans une masse.
    • Ce métal a été déposé par fusion ou par sublimation dans les fentes perpendiculaires du globe, dès le temps de la consolidation. — (Georges Louis Leclerc, Min. t. v, p. 69, dans POUGENS.)
    • C’est [le guépard] un animal commun dans les terres voisines du cap de Bonne-Espérance ; tout le jour il se tient dans des fentes de rochers ou dans des trous qu’il se creuse en terre. — (Georges Louis Leclerc, Quadrup. t. VI, p. 186.)
  8. (Minéralogie) Gerçures ou intervalle dans les filons métalliques.
  9. (Désuet) (Jurisprudence) Division d'une succession échue à des ascendants ou à des collatéraux en deux parts égales, l'une pour les parents de la ligne paternelle, l'autre pour les parents de la ligne maternelle[1].
    • Fente et refente, division de la succession entre la ligne paternelle et la ligne maternelle.
  10. (Musculation) Exercice de flexion des jambes, où l'une est tendue vers l'arrière.

DérivésModifier

  • antenne à fentes
  • bois de fente (celui qu’on débite en le fendant pour en faire des échalas, des lattes, des cercles, du merrain, etc.)
  • enter en fente (enter en introduisant et en fixant la greffe dans une fente pratiquée à l’arbre ou à l’arbuste qu’on veut greffer)
  • fente arrière (Musculation)
  • fente avant (Musculation)
  • greffer en fente (greffer en introduisant et en fixant la greffe dans une fente pratiquée à l’arbre ou à l’arbuste qu’on veut greffer)

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

RoumainModifier

Forme de nom commun Modifier

fente \Prononciation ?\ féminin

  1. Cas nominatif et accusatif pluriel de fentă.
  2. Cas datif et génitif singulier de fentă.
  3. Cas datif et génitif pluriel de fentă.