Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin minor.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
minor minors
\mi.nɔʁ\

minor \mi.nɔʁ\ masculin

  1. (Éducation) Par opposition au major d’une classe ou d’une promotion, celui des élèves qui a les plus mauvaises notes, le dernier de la classe.
    • Le minor taffeur est celui qui travaille en se donnant du mal mais son échec est par là même d'autant plus retentissant car signe de carences intellectuelles ou physiques notoires.
    • Le minor glandeur est fier de son état et ne remet pas en cause son mode de vie devant l'arrivée des mauvaises notes et reste insensible à toute critique sur son travail.

TraductionsModifier

AnagrammesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin minor.

Adjectif Modifier

minor \maɪ.nə\

  1. Mineur.
  2. (Familier) Cadet ou cadette. (terme usé aux lycées).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
minor
\maɪ.nə\
minors
\maɪ.nəz\

minor \maɪ.nə\

  1. (Droit) Mineur.
  2. (Algèbre linéaire) Mineur.
  3. (Éducation) Discipline académique du cycle prégradué.

DérivésModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

BretonModifier

ÉtymologieModifier

Du latin minor.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
Masculin minor
\ˈmĩː.nɔr\
minored
\mi.ˈnoː.ret\
Féminin minorez
\mi.ˈnoː.res\
minorezed
\mi.nɔr.ˈreː.zet\

minor \ˈmĩː.nɔr\ masculin (pluriel : minored)

  1. (Droit) Mineur, enfant ou jeune homme n’ayant pas atteint la majorité.
    • [...] rak hi eo a cʼhouarne ar vro keit ha ma oue minor he mab hena.— (Gabriel Morvan, Buez ar Zent, Brest, 1894, p. 717)
      [...] car c’est elle qui gouvernait le pays tant que son fils ainé était mineur.
  2. Orphelin.
    • O ! me ouie ervat, eme ar wreg, oacʼh kristenien vat ha n’ho pije ket graet un intañvez acʼhanon, gant pevar minor war va divrecʼh. — (Lan Inizan, Emgann Kergidu 1, Éditions Al Liamm, 1977, p. 90)
      Oh ! je savais bien que vous étiez de bons chrétiens et que vous ne m’auriez pas rendue veuve avec quatre orphelins sur les bras.
  3. (En particulier) Pupille.
  4. Fils unique fortuné.
    • Met ne ouzout ket emañ о klask tapout eur minor mat bennak ! — (Koulmig Arvor, Bleuniou a garantez, Gwalarn, niv. 59, Here 1933, p. 15)
      Mais tu ne sais pas qu’elle essaye d’attraper un bon parti !
  5. (Religion) Frère mineur, membre du Tiers-Ordre franciscain.

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin minor.

Adjectif Modifier

minor \Prononciation ?\

  1. Moindre.

LatinModifier

ÉtymologieModifier

(Adjectif) De l’indo-européen commun *mei(n)[1] (« amoindrir ») qui donne aussi, en latin, mica (« miette, parcelle ») ; comparez avec l’allemand minder (« moindre »), le tchèque méně (« moins »), le néerlandais minder (« moins »), minst (« le moins »). Le Dictionnaire étymologique latin[2] explique :
Minor est pour *minvior, minus pour *minvius. Une forme *minis, analogue à magis, a survécu dans minis-ter, qui est un ancien comparatif à double suffixe (→ voir magister). À minuo correspond le grec μινύω, μινύθω. En gothique mins signifie « moins ». L’adverbe minus s’emploie souvent en latin avec le sens d’une négation. C’est en cette acception qu’il est entré dans les locutions comme sin minus, quo-minus. Ce n'est pas autre chose, au fond, que l’accusatif neutre de minor.
(Verbe) De l’indo-européen commun *men[1] (« dominer ») qui donne aussi mons (« mont »), mentum (« menton »).

Adjectif Modifier

Cas Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
Neutre Masculin
et féminin
Neutre
Nominatif minor minus minores minora
Vocatif minor minus minores minora
Accusatif minorem minus minores minora
Génitif minoris minoris minorum minorum
Datif minori minori minoribus minoribus
Ablatif minore minore minoribus minoribus

minor \Prononciation ?\

  1. Comparatif de parvus : moindre, plus petit.
    • minoris (sous-entendant pretii) vendere.
      vendre moins cher.
  2. Moins âgé, plus jeune, jeune, enfant.
    • minor natu, Cic.
      le plus jeune (de deux).
  3. Plus faible, inférieur, amoindri.
    • minoribus verbis uti, Ovide.
      parler sur un ton moins élevé.

AntonymesModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Verbe Modifier

minor, infinitif : minārī, parfait : minātus sum (déponent) \Prononciation ?\ intransitif (conjugaison)

  1. Saillir, être proéminent, faire saillie.
    • minantur in caelum scopuli, Virgile.
      des rochers élèvent leur cime vers le ciel.
  2. Menacer, annoncer comme une menace.
    • minari se abiturum esse, Ter.
      menacer de s'en aller.
    • domus mea ardore suo deflagrationem urbi minabatur, Cicéron.
      l'incendie de ma maison menaçait d'embraser la ville entière.
  3. Annoncer à grand fracas, annoncer hautement, promettre.
    • hoc scriptum est tibi, qui, magna cum minaris, extricas nihil, Phèdre
      cette fable s'adresse à toi qui fais de grandes promesses sans rien tenir.

Note : Par convention, les verbes latins sont désignés par la 1re personne du singulier du présent de l’indicatif.

ComposésModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Du même étymon indoeuropéen sont issus :

  • ēmineo, s’élever au-dessus
  • immineo, surplomber, serrer de près - être près de tomber, menacer
  • minae, menaces - créneaux - mines
  • promineo, s’élever au-dessus

RéférencesModifier

  1. a et b Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage
  2. Jiří Rejzek, Dictionnaire étymologique tchèque, Leda, Prague, 2001, pour l’étymologie