Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XVe siècle) De l’occitan gascon capdèth (« chef, capitaine ») ; les capitaines gascons venus servir dans les armées française au XVe siècle étaient les enfants puînés de familles nobles d’où les sens de « puiné » et de « gentilhomme ».

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin cadet
\ka.dɛ\
cadets
\ka.dɛ\
Féminin cadette
\ka.dɛt\
cadettes
\ka.dɛt\

cadet \ka.dɛ\ masculin

  1. (En parlant d’un fils ou d’une fille, d’un frère ou d’une sœur, considérés absolument) Qui est né en dernier au sein d'une famille.
    • Frère cadet.
    • Sœur cadette.
  2. (Histoire) D’une lignée issue d’un cadet.
    • […], il se laissa imposer le titre de roi des Français sous le nom de Louis-Philippe Ier (7 août 1830). C’était une usurpation audacieuse de la souveraineté nationale ; l’avènement de la branche cadette peut être qualifiée un escamotage. — (Alfred Barbou, Les Trois Républiques françaises, A. Duquesne, 1879)
  3. (Figuré) (Familier) Dernier.

SynonymesModifier

(1) :

AntonymesModifier

(1) :

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
cadet cadets
\ka.dɛ\

cadet \ka.dɛ\ masculin (pour une femme on dit : cadette)

  1. Le dernier né au sein d'une fratrie.
    • À l’âge de vingt ans Ernest avait aimé une jeune fille et en avait été aimé ; mais, cadet de famille, sans titre et sans fortune, il n’avait pas pu l’obtenir. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
  2. Frère ou sœur par rapport à un frère ou à une sœur qui précède par ordre de naissance.
    • Il se contint, cette fois encore et prit un air de grand frère qui morigène son cadet. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)
  3. Dernier né d'une famille.
    • Cet enfant est le cadet de toute la maison.
  4. (Par analogie) L’enfant dont l’âge se situe entre celui de deux personnes qui sont frère ou sœur.
    • Il est son cadet de trois ans. C’est ma cadette de six mois.
  5. (Par extension) Personne plus jeune qu'une autre.
    • Moi qui connais bien Hélène, je n'ai gère été étonné de la voir entamer une idylle avec un homme jeune, de vingt ans son cadet. Elle est ce qu'on appelle aujourd'hui une cougar. — (François Robin, Landerneau revivra : Une ville en campagne, L'Harmattan, 2013, p.210)
  6. (Militaire) Personne d’un même corps, ou d’une même compagnie, qui a été reçue après une autre.
    • Ce lieutenant se plaint qu’on ait fait capitaines plusieurs de ses cadets. Je suis moins âgé que lui; mais, dans la compagnie, il est mon cadet.
  7. (Histoire) Jeune gentilhomme qui servait d’abord comme simple soldat, et bientôt après comme officier subalterne, pour apprendre le métier de la guerre.
    • Les cadets de l’ancienne France lui ont donné un vaste empire colonial. Plusieurs armées étrangères ont encore des cadets. L’école des cadets.
  8. (Militaire) et Aviation civile) Élève, aspirant officier.
    • Une école de cadets.
    • La porte de cockpits est de nouveau ouverte aux cadets d’Air France. La compagnie aérienne avait fermé cette voie de formation de pilotes en 2009, après une dizaine d’années d’existence [...]— (Michel Waintrop, « Revoici les cadets d’Air France », La Croix, 6 février 2018, page 12)
  9. (Sport) Celui qui est chargé, au jeu de golf de porter les clubs des joueurs et de les leur passer.
  10. (Sport) Jeune sportif.
    • Les cadets jouent en tournoi samedi.
  11. (Histoire) (Russie) (Vieilli) Membre du parti constitutionnel démocratique (KD).

Dérivés dans d’autres languesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • cadet sur l’encyclopédie Wikipédia  

AnagrammesModifier

RéférencesModifier