Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin multitudo.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
multitude multitudes
\myl.ti.tyd\

multitude \myl.ti.tyd\ féminin

  1. Grand nombre.
    • Les vestiges du culte primitif et du druidisme sont assez rares, grâce au zèle des chrétiens des premiers siècles, qui renversèrent, brisèrent et enfouirent une multitude de pierres-fittes. — (Alexandre Ducourneau, Histoire nationale des départements de France : Guienne, Paris : chez Marescq & Cie, 1845, page 3)
    • Ce gouvernement était fédératif ; c'est-à-dire que la Gaule était divisée en une multitude de petits états indépendants, ayant leur vie propre, et ne se rattachant les uns aux autres que par une association peu étroite. — (François-Xavier Masson, Annales ardennaises, ou Histoire des lieux qui forment le département des Ardennes et des contrées voisines, Mézières : imprimerie Lelaurin, 1861, page 29)
    • Des multitudes d’hommes allaient et venaient ; la plupart, en treillis, travaillaient aux aérostats ; d’autres en uniforme brun faisaient l’exercice. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 112 de l’éd. de 1921)
    • La commune peut ne comprendre qu'un chef-lieu, […], ou, un chef-lieu et une multitude d'écarts (maisons isolées, groupements élémentaires et localités autres que le chef-lieu…), dans le pays bocager aux allures de Puisaye. Lorris n'en compte pas moins de 83 et Montereau 111. — (Bruno Martinet, Maisons et paysages du Loiret, Nonette : Editions Créer, 1988, page 25)
  2. (Absolument) (Péjoratif) La masse du peuple.
    • Je fis entendre à la multitude que, si on nous tuait, ces huit prisonniers seraient mis à mort.— (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
    • Othon choisit la toque et alla s’agenouiller devant la princesse, au milieu d’une triple acclamation de la multitude. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Pendant que des mortels la multitude vile
      Sous le fouet du Plaisir, ce bourreau sans merci,
      Va cueillir des remords dans la fête servile,
      Ma Douleur, donne-moi la main; viens par ici…
      — (Charles Baudelaire, Recueillement)

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Emprunt savant au latin multitudo.

Nom commun Modifier

multitude \Prononciation ?\ féminin

  1. Grand nombre de personnes.
    • Que cil de Rome, s’il les voient
      De la multitude s’esfroient
      — (Wace, Roman de Brut, édition de Le Roux de Lincy. Circa 1155.)

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin multitudo.

Nom commun Modifier

multitude

  1. Multitude.

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

PrononciationModifier