gourmette

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1330) au sens de courtière en vin[1], (1442) pour la chainette de cheval, (1895) pour le bijou[2]. Dérivé de gourme, avec le suffixe -ette.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
gourmette gourmettes
\ɡuʁ.mɛt\
 
Gourmette (4) d’Antoine de Saint-Exupéry

gourmette \ɡuʁ.mɛt\ féminin

  1. (Œnologie) (Vieilli) Celle qui, en dégustant le vin, sait en déterminer la provenance, la date et les diverses caractéristiques (pour un homme, on dit : gourmet).
  2. (Par extension) Celle qui apporte dans les choses de la table une recherche de délicatesse et de raffinement (pour un homme, on dit : gourmet).
  3. (Manège) Petite chainette de fer qui tient à un des côtés du mors d’un cheval et qu’on accroche à l’autre côté en la faisant passer sous la ganache.
    • Quelques pas de plus, et elle s’arrête devant le cocher astiquant une gourmette au seuil de l’écurie ; elle le félicite (elle a remis son chapeau) pour la façon dont son petit a servi la messe. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 145)
    • Eh bien, c’est que la gourmette est d’abord un accessoire équestre, une chaînette, accrochée au mors du cheval en passant sous la ganache, dont l’effet de levier rend plus directive encore la tension des rênes. — (Michel Dalloni, Le retour de la gourmette, dans Le Monde, 24 septembre 2018 [texte intégral])
  4. (Bijouterie) Bracelet de chaîne à mailles plates et comportant souvent une plaquette gravée.
    • Son cou s’ornait d’une grande chaîne où étaient enfilées une vingtaine de gourmettes. Un soir, elle montra à Odile et à Louis ces reliques. Elles portaient des prénoms gravés : Jean-Pierre, Christian, Claude, Bernard, Michel… Les gourmettes avaient appartenu à des Français qu’elle avait aimés à Bournemouth, la nuit, sous la jetée. — (Patrick Modiano, Une jeunesse, Gallimard, collection Folio, 1981, page 140)
    • Un play-boy à gourmette d'acier et à la prunelle jaugeuse les installa sur des poufs autour d'une petite desserte ronde. — (Bernard Thomas, Aurore ou la Génération perdue, Éditions Balland, 1984, chapitre 8)
    • Un stylo ? Une montre ? Ce fut une gourmette. Bon… En argent. Votre prénom gravé sur la plaque. Lettres noires. Date de naissance au dos. — (Michel Dalloni, Le retour de la gourmette, dans Le Monde, 24 septembre 2018 [texte intégral])
  5. (Marine) (Vieilli) Manœuvre cantonné aux travaux les plus bas.
  6. (Marine) (Vieilli) Garde établie par les marchands pour surveiller la marchandise d'un navire avant et pendant son débarquement.
  7. (Marine) (Vieilli) Mousse au service des officiers supérieurs.
    • Là, nous trouvons le brigantin et l’équipage à bord, depuis le pilote jusqu’au dernier gourmette, comme c’était toujours l’ordre de mon père sur l’Arondelle de mer, et l’ordre était toujours sagement tenu et exécuté à bord, car on y avait, pour châtier les fautifs, des fouets et des lanières aussi longues et aussi serrées qu’à bord de n’importe quelle ramberge de guerre, fût-ce même une amirale !… — (Eugène Sue, Cornille Bart et le Renard de mer, dans Revue des Deux Mondes, 1835, page 60)

Dérivés Modifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   gourmette figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : bijou.

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin gourmet
\ɡuʁ.mɛ\
gourmets
\ɡuʁ.mɛ\
Féminin gourmette
\ɡuʁ.mɛt\
gourmettes
\ɡuʁ.mɛt\

gourmettes \ɡuʁ.mɛt\

  1. Féminin pluriel de gourmet.
    • Les autres ne travaillent, au contraire, que pour obtenir des produits abondans, parce que la classe des acheteurs, sur lesquels ils fondent leur spéculation, est toujours assez nombreuse et assez peu gourmette, pour rendre certaine la vente des récoltes les plus abondantes. — (François Rozier, Cours complet d’agriculture, tome 10, Hôtel Serpente, Paris, 1786, page 126)
    • Mon estomac, remarquablement conservé, est celui d’une bourgeoise gourmette et gourmande. — (Colette, J’aime être gourmande, Carnets de L’Herne, 2011)

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

SourcesModifier

BibliographieModifier