Voir aussi : palièr

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Faisait paillier [1] dans la première édition du Dictionnaire de l’Académie française (avec mouillure du \l\) ; de l’ancien français paelier (« poêle »), poaillier (« instrument qui soutient le mouvement »), probablement en raison de la forme plate de l’objet [2] ou parce que c’est une plateforme suspendue (voir l’étymologie de poêle en tant qu’instrument de chauffage) entre deux étages.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
palier paliers
\pa.lje\
 
Personnages se parlant d’un palier (2) à l’autre.
 
Palier mécanique à roulement à rotule

palier \pa.lje\ masculin

  1. (Mécanique) Organe utilisé en construction mécanique pour supporter et guider, en rotation, des arbres de transmission.
    • L’ajustage des parties frottantes demande des précautions, notamment celui des coussinets sur les arbres et essieux. On doit leur donner un peu de jeu, surtout à l’entrée, afin d’éviter le pincement qui se produirait si l’axe venait à chauffer et à se dilater. Ils doivent, par contre, être très-exactement retenus dans leur chape ou palier. — (Jules Gaudry, Traité élémentaire et pratique de la direction, de l’entretien et de l’installation des machines à vapeur fixes, locomotives, locomobiles et marines, première partie (tome I), Victor Dalmont, Éditeur, Paris, 1856)
  2. (Architecture) Plate-forme aménagée dans un escalier ou dans une rampe au niveau des étages.
    • Le palier est long et étroit, le mur est tendu d’une imitation de tapisserie à ramages vert sombre où brille le cuivre d’une applique à gaz. — (Henri Barbusse, L’Enfer, Éditions Albin Michel, Paris, 1908)
    • Il n'est cependant pas fréquent de rencontrer plus de deux cabinets d’aisances pour un même corps de logis ; lorsque c'est le cas, ils sont posés les uns au-dessus des autres, ouvrant sur les paliers de repos des escaliers ou formant saillie au-dessus de la cour. — (Youri Carbonnier, Maisons parisiennes des lumières, Presses universitaires Paris Sorbonne, 2006, p. 405)
  3. (Architecture) Parvis d’une demeure modeste.
  4. (Figuré) Étape, degré.
    • Impôt qui progresse par paliers, par échelons.
  5. (Par analogie) Partie d’une route, d’une voie de chemin de fer qui est horizontale, qui n’offre pas de pente.
  6. (Cartographie) Degré intermédiaire, de valeur déterminée, dans l’échelle d’un système de représentation ou de reproduction[1].

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

  •   palier figure dans le recueil de vocabulaire en français ayant pour thème : escalier.

HyperonymesModifier

Organe de guidage mécanique en rotation

HyponymesModifier

Organe de guidage mécanique en rotation

MéronymesModifier

Pour palier de guidage mécanique :

Quasi-synonymesModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin palier
\pa.lje\
paliers
\pa.lje\
Féminin palière
\pa.ljɛʁ\
palières
\pa.ljɛʁ\

palier \pa.lje\

  1. Qui a rapport avec un palier, qui donne sur un palier.
    • Une porte palière.
    • Un mur palier.

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité Français de Cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité Français de Cartographie.

Ancien françaisModifier

Nom commun Modifier

palier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de poaillier.

RéférencesModifier