Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) → voir puis et que. La notion de postériorité a été remplacée par celle de causalité.

Conjonction Modifier

Invariable
puisque
\pɥisk\

puisque \pɥisk\ invariable

  1. Sert à marquer une cause, un motif, une raison.
    • Gaston craque dans l’âtre une longue allumette nommée « togearde » puisque fabriquée par les paysans de Toges, un village de l’Argonne ardennaise. — (Yanny Hureaux, Le Pain de suie, Jean-Claude Lattès, 1999)
    • Le téléphone avait sonné plusieurs fois, des cons qu'elle n’avait pu s’empêcher d’envoyer aux pelotes, quelle importance puisque de toute façon, sans le moineau, l’émission était foutue. — (Janine Boissard, Loup, y es-tu?, Éditions Robert Laffont, 2009, chap. 57)
  2. Exclamation.
    • Puisque je vous le dis !
  3. Marque une raison d’énoncer la proposition principale.

NotesModifier

  1. L’e final est élidé devant les pronoms personnels il, ils, elle, elles et on, les articles indéfinis un et une, et les prépositions à et en.
  2. Un usage désuet est d’insérer donc au moyen d’une tmèse :
    • Puis donc que les témoignages de ces saints apôtres n’ont pas été assez forts pour convaincre l’incrédulité des jansénistes, […] — (Père François Annat [1590-1670], Le Rabat-joie des jansénistes, page 10.)

VariantesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier