FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1715) Dénominal de rat[1] et -er, dérivé de l'expression prendre un rat (« ne pas lâcher son coup, avoir des ratés ») → voir louper fait sur loup.

Verbe Modifier

rater \ʁa.te\ intransitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas partir, en parlant d’une arme à feu.
    • La compagnie de perdrix partit à la portée de son fusil, mais son fusil rata.
    • Son revolver a raté.
  2. (Figuré) (Familier) Échouer.
    • Son coup a raté.

rater transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Ne pas toucher, manquer.
    • Rater une pièce de gibier.
  2. (Par extension) Manquer ce qu’on vise.
    • Et que serait-il arrivé si Faruk n’avait pas raté le pénalty ? Oui, ce pénalty-là, le dernier pénalty de la Yougoslavie, le rideau qui tombe sur la fin de la pièce. Ça n'aurait rien changé. — (Gigi Riva, Le Dernier Pénalty: Histoire de football et de guerre, traduit de l'italien par Martine Segonds-Bauer, Seuil, 2016)
    • Si Christophe Colomb avait calculé sa position avec une montre à quartz, il n’aurait pas raté les Indes mais il n’aurait pas non plus découvert l’Amérique. Donc exit l’aventure ? — (Jérôme Bonaldi, Les Choses de la vie quotidienne, avec la participation de Frédérique Drouin & de Nicolas Lewandowski, Le Pré aux Clercs, 1990)
  3. (Figuré) (Familier) Ne pas réussir dans une entreprise, dans une démarche, etc.
    • Il a raté cette place.
    • Il a raté son effet, il a raté son coup.
    • Rater un train, une occasion, sa vie.

DérivésModifier

TraductionsModifier

HomophonesModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin rasitare.

Verbe 1 Modifier

rater \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Raturer.
  2. Ratisser.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

Verbe 2Modifier

rater \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Variante de reter.

RéférencesModifier