Voir aussi : secondé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1636)[1][2] Du latin minuta secunda (« partie menue résultant de la seconde division de l’heure ou du degré »)[1][2], de minuta (« minute »)[1], et du féminin de l’adjectif secundus (« qui suit, qui vient ensuite, second »)[1].
Le premier mot (minuta) vient du latin minutus (« petit, menu »)[3], participe passé adjectivé de minuo (« rendre plus petit, diminuer »)[4][3], lui-même dérivé de minus (« moins »)[5][3], de minor[6], de l’indo-européen commun *mei(n)[7][8][9] ; mais qui est le comparatif de parum (« trop peu, pas assez »)[10], dérivé, via *parvom[7], du latin parvus (« petit »)[11], du grec ancien παῦρος, paúros (« petit, court »)[12], de l’indo-européen commun *pōu- (« petit »)[7][9].
Le mot secundus signifie « qui suit, qui vient ensuite, second »[6], et est un ancien participe de sequor[13] (« suivre »)[14][1][2][6] avec la forme exceptionnelle en -undus (→ voir oriundus)[13], de l’indo-européen commun *sekʷe-, *skʷē-[7][9]

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
seconde secondes
\sə.ɡɔ̃d\

seconde \sə.ɡɔ̃d\ féminin

  1. (Métrologie) Unité de mesure du temps (symbole s) égale à la soixantième partie d’une minute.
    • Alors je sortis la grosse montre de M. Goulden, qui marquait les secondes, et je vis qu’il y avait beaucoup de retard. — (Erckmann-Chatrian, Histoire d’un conscrit de 1813, J. Hetzel, 1864)
    • Dans ce chenal étroit je pouvais à peine faire route trente secondes entre deux virements de bord et encore je devais utiliser cette demi-minute pour prendre les relèvements au compas et m’assurer de ma position. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Il ne devinait pas encore combien l’âme de la jeune fille, déjà, lui appartenait. Il habitait chaque seconde de ses heures, chaque rêve de ses nuits. — (Out-el-Kouloub, Zaheira, dans Trois contes de l’Amour et de la Mort, 1940)
    • En ouvrant les yeux, je mis quelques secondes à reprendre contact avec la réalité. J’étais étendu, détaché et nu, au milieu des paras. — (Henri Alleg, La Question, 1957)
    • Quand j’entends cette chanson là sur les ondes
      De ma FM j’téléphone à ma femme
      Pour lui offrir ce collier de secondes
      Deux noires une blanche, une blanche une ronde.
      — (Robert Charlebois, Les Ondes)
    1. (Par hyperbole) Temps très court ; instant.
      • Parpoil et Gaspard demeurèrent immobiles pendant une seconde, après quoi Gaspard tourna les talons et regrimpa l’escalier quatre à quatre. — (André Dhôtel, Le Pays où l’on n’arrive jamais, 1955)
  2. (Astronomie, Géométrie) Soixantième partie d’une minute, qui est elle-même la soixantième partie d’un degré. On dit plus précisément seconde d’arc.
    • Latitude : 3 degrés 53 minutes 0 seconde Sud. Longitude: 34 degrés 53 minutes 50 secondes Ouest de Paris. — (Voyage de La Pérouse, t. 1, 1797)
    • Cette planète est élevée sur l’horizon de tant de degrés, de tant de minutes et de tant de secondes.
  3. (Musique) Intervalle compris entre deux notes consécutives.
    • Il y a trois espèces de seconde : la seconde majeure, comme ut naturel et ré naturel ; la seconde mineure, comme ut naturel et ré bémol ; et la seconde augmentée, comme ut naturel et ré dièse.
  4. (France) (Éducation) Première classe du lycée, pour les enfants de 15-16 ans, qui précède la première et qui précédait autrefois la terminale.
    • Un écolier qui est en seconde.
    • Professer la seconde.
  5. (Par ellipse) Seconde classe d’un train, d’un tramway, d’un bateau, etc.
    • Monter, voyager en seconde.
    1. Place de seconde classe.
      • Donnez-moi une seconde pour Marseille.
      • Les secondes, les places de seconde classe.
      • Prendre des secondes.
  6. Deuxième palier de vitesse d’un véhicule doté d’une boîte de vitesses.
    • On entendit le léger ronronnement d’une auto montant la côte en prise directe et M. Serge dit encore :
      « Une grosse voiture… Elle n’a même pas eu besoin de se mettre en seconde… »
      — (Georges Simenon, Le Relais d’Alsace, Fayard, 1933, réédition Le Livre de Poche, page 10)
  7. (Escrime) Seconde position de l’épée dans la ligne du dehors, la pointe basse.
    • Le matador ne peut frapper le taureau qu’à l’endroit de la réunion de la nuque avec le dos, ce que les Espagnols appellent la croix. Le coup doit être porté de haut en bas, comme on dirait en seconde ; jamais en dessous. — (Prosper Mérimée, Lettres d’Espagne, 1832, réédition Éditions Complexe, 1989, page 46)

AbréviationsModifier

Unité de mesure de temps
Unité d’angle plan
Première classe du lycée en France

SynonymesModifier

(Petit espace de temps)
Première classe du lycée en France

DérivésModifier

Première classe du lycée en France

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
seconde secondes
\sə.ɡɔ̃d\

seconde \sə.ɡɔ̃d\ féminin (pour un homme, on dit : second)

  1. Celle qui tient le second rang dans un classement, dans une hiérarchie, etc.
    • La plupart des modèles d’hélicoptères ont à la fois des versions militaires et civiles, les secondes étant dérivées des premières qui bénéficient d'un financement étatique pour la R&D. — (Bernard Garrette, Coopérations, alliances et compétitivité, chapitre 7 de Management stratégique et compétitivité, éditeur scientifique : Marc Ingham, De Boeck Université, 1995, page 258)

TraductionsModifier

Nom commun 3Modifier

Singulier Pluriel
seconde secondes
\sə.ɡɔ̃d\

seconde \sə.ɡɔ̃d\ masculin

  1. Élève de seconde au lycée.
    • Yvan Mozec, plus grand en taille que tous les secondes du lycée, était accoutré comme un acteur des années trente, complet veston, pochette et cravate, nœud papillon. — (Yann Moix, Orléans, Grasset, « Le livre de poche », 2019, p. 217)

TraductionsModifier

Forme d’adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin second
\sə.ɡɔ̃\

seconds
\sə.ɡɔ̃\
Féminin seconde
\sə.ɡɔ̃d\
secondes
\sə.ɡɔ̃d\

seconde \sə.ɡɔ̃d\

  1. Féminin singulier de second.
    • Si une seconde citation est comprise à l’intérieur de la première, chaque ligne de la citation incluse sera précédée d’un guillemet ouvrant. — (Jean Girodet, Dictionnaire des pièges et difficultés de la langue française, 2012)

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe seconder
Indicatif Présent je seconde
il/elle/on seconde
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je seconde
qu’il/elle/on seconde
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
seconde

seconde \sə.ɡɔ̃d\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de seconder.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de seconder.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de seconder.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de seconder.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de seconder.

AbréviationsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

Précédé
de déciseconde
Unité de mesure de temps
du Système international (SI)
Suivi
de décaseconde

RéférencesModifier

ItalienModifier

Forme d’adjectif numéral Modifier

Singulier Pluriel
Masculin secondo
\se.ˈkon.do\
secondi
\se.ˈkon.di\
Féminin seconda
\se.ˈkon.da\
seconde
\se.ˈkon.de\

seconde \se.ˈkon.de\

  1. Féminin pluriel de secondo.

DérivésModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin secundus.

Nom commun Modifier

seconde \Prononciation ?\

  1. (Métrologie) Seconde.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[15] :
  • 98,6 % des Flamands,
  • 99,1 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. a b c d et e « seconde », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  2. a b et c Jean Dubois, Henri Mitterand, Albert Dauzat, Dictionnaire étymologique & historique du français, Éditions Larousse, 2007
  3. a b et c « minute », dans TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé, 1971–1994 → consulter cet ouvrage
  4. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  5. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  6. a b et c Michel Bréal et Anatole Bailly, Dictionnaire étymologique latin, Hachette, Paris, 1885 → consulter cet ouvrage
  7. a b c et d Julius PokornyIndogermanisches etymologisches Wörterbuch, 1959 → consulter cet ouvrage
  8. (en) Douglas Harper, Online Etymology Dictionary, 2001–2020 → consulter cet ouvrage
  9. a b et c Sergei Starostin, G. Bronnikov, Phil Krylov, Bases de données étymologiques StarLing, 1998–2014 → consulter cet ouvrage
  10. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  11. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  12. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  13. a et b Alfred Ernout, Antoine Meillet, Dictionnaire étymologique de la langue latine, 1932
  14. Félix GaffiotDictionnaire latin français, Hachette, 1934 → consulter cet ouvrage
  15. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]