FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Siècle à préciser) Du latin Baruch.

Nom propre Modifier

Nom propre
Baruch
\Prononciation ?\

Baruch \Prononciation ?\ masculin

  1. Baruch ben Neria, secrétaire du prophète Jérémie
    • Voici les paroles du livre qu’écrivit Baruch, fils de Néreïas ; fils de Maasias, fils de Sédécias, fils de Sédéï, fils de Helcias, à Babylone, la cinquième année, le premier jour du mois, au temps où les Chaldéens avaient pris Jérusalem et l’avaient brûlée. — (Livre de Baruch, traduction du chanoine Crampon, 1923)
  2. (Religion) Nom d’un des livres de l’Ancien Testament, attribué au secrétaire de Jérémie.
    • Le livre de Baruch est deutérocanonique, il n’est pas reconnu par les Protestants.
    • Celui qui nous était le plus familier était La Fontaine, […]. Sa biographie me révéla qu’une grande ferveur religieuse s’emparait parfois de lui. La lecture d’un livre de Baruch, disciple de Jérémie, avait tellement soulevé son enthousiasme qu’il arrêtait les passants et leur posait la question :
      « Avez-vous lu Baruch ? « Avez-vous lu Baruch ? »
      — (Édouard Bled, J’avais un an en 1900, Fayard, 1987, Le Livre de Poche, page 262.)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

TraductionsModifier

Prénom Modifier

Baruch \Prononciation ?\

  1. Prénom masculin.

Voir aussiModifier

LatinModifier

ÉtymologieModifier

De l’hébreu ancien ברוך, barukh (« béni ») ; comparer avec Benedictus (« Benoît »).

Nom propre Modifier

Baruch \Prononciation ?\ masculin indéclinable

  1. Baruch.
    • et haec verba libri quae scripsit Baruch filius Neeri filius Maasei filii Sedechiae filii Sedei filii Helchiae in Babylonia. — (Baruch)

RéférencesModifier