Ouvrir le menu principal

Wiktionnaire:Translittération/grec ancien

Attention : cette page fait actuellement l’objet de débats. Utilisez son contenu avec précaution.

Grec ancienModifier

La translittération du grec ancien en alphabet latin utilise les règles de correspondance données dans le tableau ci-après.
Tous les signes diacritiques du grec ancien sont repris dans la forme translittérée, à l’exception de l’esprit doux.
Exemple avec la phrase célèbre de Socrate « Je ne sais qu'une chose, c'est que je ne sais rien » :

Ἕν οἶδα ὅτι οὐδὲν οἶδα (écriture d’origine)

Hén oîda hóti oudèn oîda (écriture translittérée)
Hén oĩda hóti oudèn oĩda (variante)

À ne pas confondre avec la transcription qui est : En oïda oti ouden oïda.

 
Alphabet grec ancien Alphabet latin Exemple Translittération Observations
α a αἰτέω aitéô
β (on écrit traditionnellement β en début de mot et ϐ ailleurs) b βάρϐαρος (ou βάρβαρος) bárbaros
γ g ἀγορά agorá
δ d δένδρον déndron
ε e ἔμετος émetos
ζ z ζύμη zúmê
η ê ἡμέρα hêméra
θ th θετός thetós
ι i ἴδιος ídios
κ k κράς krás
λ l λύρα lúra
μ m μῆλον mễlon
ν n νεῦρον neûron
ξ x ξένος xénos
ο o ὄνομα ónoma
π p παύω paúô
ρ r φέρω phérô La glyphe minuscule ρ se trouve parfois sous une forme variante ϱ
rh ῥόδον rhódon L’esprit rude est sur ρ.
σ (ς à la fin d’un mot) s στρόϐιλος (ou στρόβιλος) stróbilos
τ t τραῦμα traûma
υ u ἐτυμολογία etumología Variante : y (avec u conservé dans les Combinaisons de voyelles)
φ ph μορφή morphế
χ kh χειμών kheimốn
ψ ps ψυχή psukhế
ω ô ὠμός ômós
Combinaisons de voyelles
αι ai πέμπομαι pémpomai
αυ au τραῦμα traûma
ει ei ταπεινός tapeinós
ευ eu προσευχή proseukhế
ηυ êu ηὔξανον êúxanon
ιη Ἰησοῦς Iêsoûs
οι oi ἄνθρωποι ánthrôpoi
ου ou ἀϐουλία (ou ἀβουλία) aboulía
υι ui θυία thuía
Combinaisons de consonnes
γγ gg ὑπέγγυος hupégguos
γξ gx Σφίγξ Sphígx
γκ gk ἔγκυκλος égkuklos
γχ gkh ἔλεγχος élegkhos
μπ mp ἐμπειρία empeiría
ντ nt βροντή brontế
Diacritiques
esprit rude h ὁμός homós L’esprit rude est placé sur une voyelle
esprit rude (sur la seconde voyelle) h devant la première voyelle οὕτω hoútô L’esprit rude est présent sur la seconde voyelle d’une combinaison de deux voyelles
esprit doux ἄϐαξ (ou ἄβαξ) ábax L’accent aigu est conservé
iota souscrit ι i ἐῷος eỗios L’i est placé après la voyelle longue
accent aigu ´ ´ βίος bíos
accent grave ` ` τὸν tòn
accent circonflexe γῆ gễ Les lettres « ᾶ », « η », « ῖ », « ῦ » et « ω » étant déjà rendues par « â » « ê », « î », « ŷ » et « ô », il faut rendre les lettres « ῆ » et « ῶ » par « ễ » et « ỗ » pour lever leur ambiguïté. Un peu de réflexion permet de reconstituer Ἰησοῦς à partir de Iêsoûs.
Variante : transcrire systématiquement l’accent circonflexe du grec ancien par un tilde : « ᾶ », « ῆ », « ῖ », « ῦ » et « ῶ » sont alors à rendre par « ã », « ễ », « ĩ », « ũ » (on suppose que l’on a renoncé à « y », donc à « ỹ ») et « ỗ » ; Iêsoũs transcrit clairement Ἰησοῦς.
tréma ¨ ¨ ἀρχαϊκός arkhaïkós

RéférencesModifier

Voir aussiModifier