Voir aussi : Escarré

Français modifier

Étymologie modifier

(Nom commun 1) Du latin eschara (« foyer, inflammation »).
(Nom commun 2) Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.
(Nom commun 3) De l’ancien français escarrer (« équarrir, polir »).

Apparentés étymologiques modifier

Nom commun 1 modifier

Singulier Pluriel
escarre escarres
\ɛs.kaʁ\
 
Une escarre (1).

escarre \ɛs.kaʁ\ féminin

  1. (Médecine) Plaie cutanée reliée à une lésion tissulaire profonde, souvent due à un alitement prolongé, également parfois utilisé pour désigner une croûte résultant de la mortification d’un tissu causé par une brûlure à la chaleur, au froid ou chimique
    • Il faut attendre que l’escarre guérisse.
    • Pendant les dix premiers jours, tout alla bien. Puis, deux injections d’huile créosotée faites trop superficiellement entraînèrent des escarres, peu importantes mais douloureuses. — (Pierre Benoit, Mademoiselle de la Ferté, Albin Michel, 1923, réédition Cercle du Bibliophile, page 148)
    • La paralysie le gagna tout à fait et il ne quitta plus son grand lit aux colonnes torsadées ; son corps se couvrit d’escarres qui répandaient une odeur affreuse. — (Simone de Beauvoir, Mémoires d’une jeune fille rangée, 1958, réédition Le Livre de Poche, page 210)
    • En soi, la rupture du col du fémur, c’est sans gravité ; mais une longue immobilité provoque des escarres qui, chez les vieillards, ne se cicatrisent pas. — (Simone de Beauvoir, Une mort très douce, Gallimard, 1964, Le Livre de Poche, page 14)
    • Certaines plaies sont couvertes par du matériel nécrotique dense, l’escarre. — (Guy Magalon, Romain Vanwijck, Guide des plaies: Du pansement à la chirurgie, 2003)
    • Mais ici, il y avait aussi une crème à bien faire pénétrer dans la peau pour qu’elle reste souple, des tours de lit à installer pour les patients qui s’agitaient et se débattaient, et des escarres à prévenir chez ceux qui ne bougeaient pas. — (Belinda Bauer, traduit par Christine Rimoldy, Cadavre 19 (Rubbernecker), 10/18, 2015, page 19)
  2. (Vieilli) (Sens figuré) Ouverture, brèche faite à grand bruit, avec violence.
    • Le canon ennemi tailla des escarres dans nos rangs.

Variantes orthographiques modifier

Dérivés modifier

Traductions modifier

Nom commun 2 modifier

Singulier Pluriel
escarre escarres
\ɛs.kaʁ\

escarre \ɛs.kaʁ\ féminin

  1. (Zoologie) (Désuet) Sorte de mollusques.
    • La classe des zoophytes est divisée en sept ordres, les échinodermes, les zoophytes mous, parmi lesquels,il range les infusoires, les zoophytes proprement dits, les escarres, les cératophytes, les lithophytes et les éponges. — (Louis Gabriel Michaud, Biographie universelle, ancienne et moderne, tome 9, 1854, page 592)
    • Les affinités zoologiques qui existent entre ces mollusques inférieurs et les animaux confondus avec les madrépores et les alcyons sous le nom de polypes avaient été signalées dès 1828 par Audouin et son collaborateur; ce rapprochement fut admis par Cuvier, et le groupe zoologique établi de la sorte en France pour réunir les escarres, les flustres, etc. puis désigné par M. Ehrenbergsous le nom de classe des Bryozoaires, fut rattaché à l'embranchement des malacozoaires. — (Alphonse Milne-Edwards, Rapport sur les progrès récents des sciences zoologiques en France, Imprimerie impériale, 1867, page 211)

Variantes orthographiques modifier

Nom commun 3 modifier

Singulier Pluriel
escarre escarres
\ɛs.kaʁ\
 
Armoiries avec un escarre

escarre \ɛs.kaʁ\ masculin

  1. (Héraldique) (Rare) Pièce adoptant la forme d’une équerre et représentant une moitié de bordure d’un quartier de l’écu (deux bords d'un angle droit). Cette pièce souvent confondue à tort avec l’équerre (qui est un meuble) touche deux bords de l’écu (contrairement aux meubles qui ne peuvent pas toucher les bords sauf indication contraire). Son épaisseur est généralement celle d'une cotice (soit un sixième à un neuvième de la largeur de l’écu), ce qui la classe dans les pièces ordinaires et non honorables (elle ne peut pas être chargée). Elle est souvent utilisée pour marquer clairement la séparation entre un quartier et un champ ayant la même couleur.
    • De gueules à un escarre d’argent mouvant du chef et du flanc dextre, qui est de Hanéfy en Flandres — (La vraye et parfaite science des armoiries, ou L'indice armorial de feu maistre Louvant Geliot, advocat au parlement de Bourgongne, Pierre Palliot, 1664, consultable sur GoogleBooks) → voir illustration « armoiries avec un escarre »

Synonymes modifier

Prononciation modifier

Anagrammes modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi modifier

  • escarre sur l’encyclopédie Wikipédia  

Références modifier

Portugais modifier

Forme de verbe modifier

Voir la conjugaison du verbe escarrar
Subjonctif Présent que eu escarre
que você/ele/ela escarre
Imparfait
Futur
Impératif Présent
(3e personne du singulier)
escarre

escarre \iʃ.ˈka.ʀɨ\ (Lisbonne) \is.ˈka.xi\ (São Paulo)

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de escarrar.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de escarrar.
  3. Troisième personne du singulier de l’impératif de escarrar.