Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin suspirium (« respiration profonde, soupir, asthme »), de sub- et spirare (« respirer »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
soupir soupirs
\su.piʁ\

soupir \su.piʁ\ masculin

  1. Expiration prolongée qu’on laisse échapper sous l’influence d’un sentiment de tristesse, d’une émotion, d’une souffrance.
    • À mesure qu’il approchait de ses antagonistes, des craquements, des soupirs et des han ! l’aidaient à se diriger. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 356 de l’éd. de 1921)
    • Il secoua la tête, jeta un soupir puis essuya son front avec le revers de sa manche de chemise : […]. — (Franz-Olivier Giesbert, L'immortel : 22 balles pour un seul homme, Éditions Flammarion, 2011, chap. 44)
    • Je tremble toujours de n’avoir écrit qu’un soupir, quand je crois avoir noté une vérité. — (Stendhal, De l'Amour, chap. 9, dans la collection Œuvres complètes de Stendhal), Paris : chez Michel Lévy frères, 1843, p. 21)
  2. (Musique) Signe qui marque l’endroit où l’on doit observer un silence équivalent à une noire.
    • Il y a un soupir marqué en cet endroit-là.

AnagrammesModifier

DérivésModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Figures de note et de silence en français
Durée Note Silence
2   𝅜 carrée   𝄺 bâton de pause
1   𝅝 ronde   𝄻 pause
1/2   𝅗𝅥 blanche   𝄼 demi-pause
1/4   𝅘𝅥 noire   𝄽 soupir
1/8   𝅘𝅥𝅮 croche   𝄾 demi-soupir
1/16   𝅘𝅥𝅯 double-croche   𝄿 quart de soupir
1/32   𝅘𝅥𝅰 triple-croche   𝅀 huitième de soupir
1/64   𝅘𝅥𝅱 quadruple-croche   𝅁 seizième de soupir
1/128   𝅘𝅥𝅲 quintuple-croche   𝅂 trente-deuxième de soupir

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • soupir sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier