FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Du latin valeo.

Verbe Modifier

valoir \va.lwaʁ\ transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se valoir)

  1. Être d’un certain prix ; avoir un certain mérite.
    • Voilà ce qui fait, quoique nous ne valions pas grand’chose, que nous vaudrons mieux que ne vaudront nos fils. — (Alexandre Dumas, Les Mille et Un Fantômes - Avant-propos,)
    • Grâce à cette mesure protectrice, les petits cultivateurs belges sont assurés de ne pas payer leurs engrais quatre fois ce qu'ils valent, […], — (Charles-Victor Garola, Engrais, p.331, J.-B. Baillière et fils, 1906)
  2. Tenir lieu, avoir la valeur, la signification de.
    • Ah! digne Corse que tu es ! Chez vous, vous vous régalez de merles et ici tu trouves détestable un gibier qui vaut bien mieux. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)
    • En conséquence, on dit simplement une noire vaut deux croches ou quatre doubles-croches, ou huit triples-croches, ou seize quadruples-croches. — (Pierre Rigaud -Les secrets de la musique ou Théorie musicale, tome 1, page 209, Leduc à Paris, 1846)
    • Le silence gardé pendant deux mois par l'administration sur une demande vaut décision d'acceptation. — (Article L231-1 du Code des relations entre le public et l'administration, en vigueur au 1er janvier 2016 → lire en ligne)
  3. Rapporter ; donner du profit.
    • En supposant le taux de l’intérêt stationnaire et égal, par exemple, à 5 pour 100, un capital de 100 fr. vaut une rente perpétuelle de 5 fr., […]. — (Joseph Bertrand, Traité d'arithmétique, page 218, L. Hachette et Cie, 1863)
    • Durant le règne de ce dernier il est préfet des véhicules, puis a studiis et dans le même temps procurateur chargé des bibliothèques, charge qui lui vaut un salaire de deux cent mille sesterces. — (Article Lucius Volusius Maecianus sur Wikipédia)
  4. (Transitif) Procurer ; faire obtenir ; produire.
    • En vain je portai aux nues la qualité de leur lait, en vain j'assurai que je n'en avais bu de meilleur, mes éloges ne me valurent aucun répit, et je dus me gorger de lait […]. — (« Voyage en Arabie et le long des côtes de la Mer rouge », par le lieutenant J. B. Wellsted, dans L’Écho du Monde Savant, journal analytique des nouvelles et des cours scientifiques, n° 430 du mercredi 17 avril 1839, p. 248)
    • Cette dernière prévention lui valut une condamnation à cinq ans de détention, prononcée par la cour des pairs ; […]. — (Henri Joseph Gisquet -Mémoires de M. Gisquet, écrits par lui-même, page 313, 1840)
    • Je grelotte de trouille à cette pensée. Le chemin de la gloire et de l'honneur est celui que j'ai toujours adopté. Ça m’a valu du reste bien des emmouscaillements ! — (Frédéric Dard, San Antonio : Tout le plaisir est pour moi, Fleuve Noir, 1959)
    • L’obstination portée à détruire l’Empire fédéral autrichien nous a valu la première guerre mondiale après l’attentat de Sarajevo, puis sa prolongation après le refus français d'une paix séparée avec l’Autriche, […]. — (Loeiz Laurent, Petits départements et grandes régions: Proximité et stratégies, page 43, L'Harmattan, 2011)
  5. (Pronominal) Avoir la même valeur.
    • La tolérance religieuse s'exprime volontiers aujourd'hui au travers de l’expression « Toutes les religions se valent » ou, en se limitant au champ chrétien, « Toutes les confessions se valent ». — (Olivier Fatio, Pour sortir l’œcuménisme du purgatoire, page 39, Labor et Fides, 1993)
  6. Être applicable à.
    • Vanessa : Merci, sans-couilles ! [s’adressant à un autre] Ça vaut pour toi aussi ! — (Rhett Reese et Paul Wernick, Deadpool sur l’encyclopédie Wikipédia  )

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin valere.

Verbe Modifier

valoir \Prononciation ?\

  1. Valoir (avoir une certaine valeur).
    • Virge tu portas le tresor
      Qui plus vaut que argent ne or
      — (Vie de sainte Marie l’Égyptienne, ms. 23112 de la BnF, f. 337v. a.)

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier