Voir aussi : AE, , Ä, ä, Æ, æ, ◌ᷔ, Ǽ, ǽ, Ǣ, ǣ, Ӕ, ӕ, .ae, ʻaé, -aé

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

ae invariable

  1. (Linguistique) Code ISO 639-1 (alpha-2) de l’avestique.

AoreModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier

  • Darrell T. Tryon, “New Hebrides Languages: An Internal Classification”, dans Pacific Linguistics: Series C, vol. 50, Research School of Pacific and Asian Studies, Australian National University, Canberra, 1976, page 311 → consulter cet ouvrage

BichlamarModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglais eye.

Nom commun Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. (Anatomie) Œil.

BondskaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adverbe Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. Non.

NotesModifier

Ce mot utilise la notation d’un linguiste car la langue ne dispose pas d’un alphabet officiel.

RéférencesModifier

BretonModifier

Forme de verbe Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. Troisième personne du singulier de l’imparfait de l’indicatif du verbe mont.
    • Mab ar paour ac’h ae bemdez da chaseal, [...]. — (Fañch an Uhel, Kontadennoù ar Bobl /5, Éditions Al Liamm, 1994, p. 65)
      Le fils du pauvre allait chasser tous les jours, [...].

VariantesModifier

EndeModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier

Gaélique irlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du moyen irlandais áe (« foie »), du vieil irlandais óa.

Nom commun 1 Modifier

ae \eː\ masculin

  1. (Anatomie) Foie.

DéclinaisonModifier

Déclinaison no 4 (nom masculin)
Cas Singulier Pluriel Sing. avec article défini Plur. avec article défini
Nominatif ae aenna an t-ae na haenna
Vocatif a ae a aenna - -
Génitif ae aenna an ae na n-aenna
Datif ae aenna leis an ae

don ae

leis na haenna
Note : il existe les variantes suivantes :
  • deux pluriels alternatifs : aebha ou aobha ;
  • un génitif pluriel alternatif dans certaines phrases : ae.

DérivésModifier

Nom commun 2Modifier

ae \eː\ masculin

  1. Variante de aoi.

DéclinaisonModifier

Déclinaison n° 4
(nom masculin sans pluriel)
Cas Singulier Sing. avec article défini
Nominatif ae an t-ae
Vocatif a ae
Génitif ae na ae
Datif ae leis na ae

don ae

Modification phonétiqueModifier

Mutation en gaélique irlandais
Radical Éclipse Prothèse en « h » Prothèse en « t »
ae n-ae hae t-ae
Note : Toutes les formes mutées d'un mot ne sont pas nécessairement utilisées.

RéférencesModifier

GalloModifier

Forme de verbe Modifier

ae \Prononciation ?\ (graphie ELG)

  1. Première personne du singulier du présent de l'indicatif de aveir.

RéférencesModifier

ScotsModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Adjectif numéral Modifier

ae \eː\ (Scots insulaire), \iː\

  1. Un.

SynonymesModifier

Adjectif Modifier

ae \eː\ (Scots insulaire), \iː\

  1. Qui est l'un des deux, l'un par rapport à l'autre.
  2. Même.
  3. (Rare) Qui est, dans une comparaison, un degré au dessus ou au dessus.
  4. (Poésie) Marque l'emphase devant un superlatif.
  5. Certain. Note d’usage : souvent dans un contexte marquant un temps passé.

SynonymesModifier

Adverbe 1 Modifier

ae \eː\ (Scots insulaire), \iː\

  1. Seulement.

SynonymesModifier

Adverbe 2Modifier

ae \eː\ (Scots insulaire), \iː\

  1. Environ, approximativement.

SynonymesModifier

RéférencesModifier

  • « ae » dans le Dictionar o the Scots Leid de l'université de Glasgow
  • « ae » dans John J. Graham, The Shetland Dictionary, Shetland Publishing Co, 2009[version en ligne]

TutubaModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

ae \Prononciation ?\

  1. Eau.

RéférencesModifier

  • Darrell T. Tryon, “New Hebrides Languages: An Internal Classification”, dans Pacific Linguistics: Series C, vol. 50, Research School of Pacific and Asian Studies, Australian National University, Canberra, 1976, page 311 → consulter cet ouvrage