FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin notare (« indiquer »).

Verbe Modifier

noter \nɔ.te\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Marquer d’un trait dans un livre, dans un écrit.
    • J’ai noté deux passages dans le premier volume.
  2. Marquer sur un carnet, sur un registre, etc., une chose dont on veut se souvenir.
    • J’ai noté ces paroles aussitôt après les avoir entendues.
  3. Avertir quelqu’un de bien remarquer quelque chose et de s’en souvenir.
    • Il faut noter qu'à l'issue de l'opération de dégourdi, la céramique est très fragile et difficile à manipuler, car formée uniquement d'un agglomérat de grains pas ou peu liés entre eux. — (Jean-Marie Haussonne, Céramiques pour l'électronique et l'électrotechnique, PPUR presses polytechniques, 2002, page 92)
    • À noter que les drones commencent à être utilisés pour fournir des images aériennes sur des missions ponctuelles. — (Philippe Sierra, La géographie : concepts, savoirs et enseignements, 2e éd., Armand Colin, 2017)
  4. (Éducation) Apprécier par un chiffre la valeur d’un devoir fait par un élève ou la conduite de cet élève.
    • Le professeur l’a bien noté.
  5. (Par extension) Juger, évaluer.
    • Un fonctionnaire bien, mal noté.
    • Ce dernier trait le note bien mal dans mon esprit.
    • Noter d’infamie, désigner à l’opinion d’une manière infamante, couvrir de honte.
  6. (Musique) Écrire de la musique avec les caractères destinés à cet usage.
    • Noter un chant, un air.
    • De la musique bien notée.
  7. (Mathématiques) Donner un nom à un objet mathématique en vue de faciliter sa reconnaissance lors d’une démonstration.
    • On note ℕ l’ensemble des entiers naturels.

SynonymesModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Modifier la liste d’anagrammes

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin notare[1].

Nom commun Modifier

noter \Prononciation ?\

  1. Chanter.
  2. Accompagner de la musique, jouer son instrument.
    • Cantent et notent, vielent cil jongler — (Hervis de Metz, édition de E. Stengel, p. 277, 1200-25. Jongler, jongleur.)

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

  1. Hilaire Van Daele, Petit Dictionnaire de l’ancien français, Garnier, 1940 → consulter cet ouvrage

BretonModifier

ÉtymologieModifier

(1499)[1][2] Du moyen breton noter[1].

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel 1 Pluriel 2 Pluriel 3
noter notered noterien noterion

noter \ˈnɔtːɛr\ masculin (pour une femme, on dit : noterez)

  1. Notaire.
    • […], ha goude Tual Jegou, komis e ti an noter Ar Bourc’hiz ; […]. — (Jarl Priel, An teirgwern Pembroke, Éditions Al Liamm, 1959, page 16)
      […], et ensuite Tual Jégou, clerc dans l’étude du notaire Le Bourhis ; […].
    • Gwelet em eus e ti an notered tud ocʼh ober cʼhoazh gant traezh evit secʼhañ liv. — (Roparz Hemon, Eñvorennoù yaouankiz, in Al Liamm, niv. 62, Mae-Mezheven 1957, page 17)
      J’ai vu chez les notaires des gens qui utilisaient encore du sable pour sécher l’encre.
    • War-dro hanter ar bloavezh 1915, ez is da labourat davet unan eus noterien Kastellin. — (Yeun ar Gow, Eñvorennoù, in Al Liamm, niv. 176, Mae-Mezheven 1976, page 196)
      Vers le milieu de l’année 1915, j’allai travailler auprès de l’un des notaires de Châteaulin.

DérivésModifier

Forme de verbe Modifier

noter \ˈnɔtːɛr\

  1. Impersonnel du présent de l’indicatif du verbe notañ.

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. a et b Jehan LagadeucCatholicon, Tréguier, 1499
  2. Martial Ménard, Devri : Le dictionnaire diachronique du breton, 2018 → consulter cet ouvrage

SuédoisModifier

Forme de nom commun Modifier

Commun Indéfini Défini
Singulier not noten
Pluriel noter noterna

noter \Prononciation ?\

  1. Pluriel indéfini de not.