Ouvrir le menu principal
Voir aussi : Souvenir

Sommaire

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin subvenire (« se présenter, venir au secours ») par extension : « se présenter à la mémoire », le sens initial du verbe latin étant repris par survenir alors que le second sens du verbe latin est couvert par subvenir.

Verbe Modifier

souvenir \su.və.niʁ\ pronominal intransitif transitif 3e groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se souvenir)

  1. Avoir mémoire de quelque chose, rappeler.
    • Ils me font toujours souvenir du ciel gris de chaleur, de la poussière qui portait l’empreinte de pieds nus et des touffes immobiles des hauts papayers lisses qui émergeaient d'une étonnante végétation. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
  2. (Impersonnel) Se remémorer, se revenir, se mémoriser.
    • Ma foi, s’il m’en souvient, il ne m’en souvient guère ! — (Thomas Corneille, Le Geôlier de soi-même)
    • Il me souvint, précisément, à ce bal de la Java, d'une de ces créatures qu'un jeune voyou ne quittait pas des yeux. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Il lui en souviendra toute sa vie.
    • C’était, il m’en souvient, une belle journée de printemps.
    • (Figuré) et (Soutenu) C’est du plus loin qu’il me souvienne, se dit d’une chose, d’un événement qui date de loin.
      • Note : ces formes impersonnelles (employées plutôt dans un registre de langue soutenu) sont toujours transitives indirectes, avec un premier complément d’objet indirect obligatoire (souvenir à quelqu’un), le plus souvent pronominal (par exemple, il me souvient) et avec habituellement un second complet d’objet indirect (souvenir à quelqu’un de quelque chose), lui aussi le plus souvent pronominal (par exemple, il m’en souvient) ou propositionnel (par exemple, il me souvient que...). Dans un registre de langue moins soutenu, on utilise plutôt la forme pronominale réfléchie se souvenir qui se conjugue alors de façon personnelle à toutes les personnes.
  3. Garder la mémoire, soit d’un bienfait pour le reconnaître, soit d’une injure pour s’en venger.
    • Un grand jeune blondin, que je me souviens de n'avoir point vu durant l'éclipse de la belle, rentra en catimini. — (Restif de la Bretonne, Le Paysan et la Paysanne pervertis,)
    • Jacques s'était bien souvenu de ce qu'il appelait maintenant «son idylle bédouine» et en avait même parlé à sa femme... — (Isabelle Eberhardt, Yasmina,1902)
    • Tu ne te souviens sans doute pas de moi, m'écrivait-il, mais il est impossible que tu aies complètement oublié nos petites aventures guerrières de l'été 1914, l'entrée en Belgique par Trelon, la rentrée en France, dare-dare, par Solre-le-Château, et cette sinistre nuit de Zorées, et cette traversée du bois du Nouvion, […]. — (Pierre Benoit, Boissière, Paris : chez Albin Michel, 1935, chap. 1)
  4. Avoir du ressentiment.
    • Je m’en souviendrai !
    • Souvenez-vous-en.
  5. Avoir soin, s’occuper de quelque chose.
    • Je me souviendrai de votre recommandation.
    • Souvenez-vous de mon affaire.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
souvenir souvenirs
\su.və.niʁ\
 
souvenir

souvenir \su.və.niʁ\ masculin

  1. Impression que la mémoire conserve.
    • — Serais-je assez heureux, madame, pour être encore logé dans un coin de votre souvenir ? — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, pages 17-18.)
    • Les premiers souvenirs de Louis Pasteur dataient de cette époque. Il se revoyait enfant, heureux de courir sur la route qui conduit au village d’Aiglepierre. — (René Vallery-Radot, La vie de Pasteur, Hachette, 1900, Flammarion, 1941, p. 11)
    • Rien entre nous, que des souvenirs assez pitoyables, le tas lugubre des dèches quotidiennes, des privations et des désespérances. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 177)
    • Des souvenirs lui revenaient par bribes. Il se remémorait le bonheur qu'il avait découvert à marcher dans les champs ou à travers les bois. — (Francis Carco, L’Homme de minuit, Éditions Albin Michel, Paris, 1938)
    • Oui, mon père à peine en terre, j'étais coupable, oubliant mon deuil, trahissant mon chagrin et son souvenir. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954, p. 33)
    • Deux ans plus tard, Deslauriers et Frédéric reconnaissent, dans une conversation, qu’ils ont, comme leurs amis, tout raté, sauf leurs souvenirs. — (Henri Mitterand, Dictionnaire des grandes œuvres de la littérature française, 1992)
  2. Faculté même de la mémoire.
    • Je ne saurais effacer cette action de mon souvenir.
  3. Objet acquis dans le but de se rappeler un lieu, quelqu’un.
    • J'avais acheté des malles. Elles étaient remplies de souvenirs : coffrets, tapis d'aloès, cannes en bois d’amourette, écaille travaillée par Belon, de Marseille. — (Albert Londres, L'Homme qui s'évada, p.40, Les éditions de France, 1928)
  4. Cadeau de remerciement ou d'adieu.
    • Il m'a laissé ce souvenir avant de partir.
  5. Ce qui reste du passé et qui le remémore.
    • Friesach mérite mieux qu'un coup d’œil en passant.[…]. La petite ville carinthienne possède un beau site, des souvenirs et des ruines. — (Maurice Grandjean, À travers les Alpes autrichiennes, p.147, A. Mame, 1893)
    • Les murailles sont criblées de trous, souvenir des biscaïens suédois. — (Gustave Fraipont; Les Vosges, 1895, éd.1923)
    • À Rochechouard, « Médrano », a rajeuni le cirque Fernando, et dans le souvenir du clown Boum-Boum, a trouvé un heureux déroulement de spectacle. — (Jean Valmy-Baysse, La curieuse aventure des boulevards extérieurs, Éditions Albin-Michel, 1950, p.239)
  6. Autobiographie, mémoires.
    • Il publie ses souvenirs le mois prochain.
  7. Commémoration.
    • Le souvenir des morts pour la patrie.

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « se souvenir [sə su.və.niʁ] »
  • France (Muntzenheim) : écouter « souvenir »

Voir aussiModifier

  • souvenir sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • souvenir dans la bibliothèque Wikisource  
  • souvenir dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin subvenire.

Verbe Modifier

souvenir \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Aider, venir au secours de.
    • De grant dolur li poüst suvenir. — (Chanson de Roland CCLV, XIe s.)
  2. Souvenir, venir à la mémoire.
    • Mais un espoir m'a tant reconforté, Que il lui doit de mes maus souvenir. — (Comte d'Anjou, Romancero, XIIIe s.)

VariantesModifier

ComposésModifier

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français souvenir.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
souvenir
\Prononciation ?\
souvenirs
\Prononciation ?\

souvenir

  1. Souvenir, objet acquis dans le but de se rappeler d'un lieu, de quelqu'un.

SynonymesModifier

ItalienModifier

ÉtymologieModifier

Du français souvenir.

Nom commun Modifier

Invariable
souvenir

souvenir masculin

  1. Souvenir

Voir aussiModifier

  • souvenir sur l’encyclopédie Wikipédia (en italien)  
  • souvenir dans le recueil de citations Wikiquote (en italien)  

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français souvenir.

Nom commun Modifier

souvenir

  1. Souvenir.

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 95,9 % des Flamands,
  • 95,3 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]