FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

 Dérivé de cuit avec le préfixe bis- (« deux fois »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
biscuit biscuits
\bis.kɥi\
 
Des biscuits (gâteau sec)
 
Biscuit de Sèvres (ouvrage de porcelaine) La Nourrice, Louis Boizot, 1774.

biscuit \bis.kɥi\ masculin

  1. (Cuisine) Pain en forme de galette ronde ou carrée auquel on a donné deux cuissons pour le durcir et dont on fait provision pour les voyages sur mer, qui sert également à la nourriture des troupes en campagne.
    • Je continue à me nourrir presque uniquement de biscuits. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil ; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)
    • Enfin, vers midi, une balancelle, montée par des corailleurs espagnols, aperçut nos signaux et la fumée de nos feux ; elle s’approcha et nous jeta un sac de biscuits de mer, du pain et du tabac, puis cingla vers Oran pour annoncer notre naufrage. — (Frédéric Zurcher et Élie-Philippe Margollé, Les Naufrages célèbres, Hachette, Paris, 1873, 3e édition, 1877, p. 252)
  2. (Pâtisserie) Gâteau sec, pâtisserie, faite ordinairement avec de la farine, des œufs et du sucre.
    • […], et cependant j'entends sa chère tante de Douay qui avait cinq bonnes mille liv. de rentes , lui disant : Merlinet , si tu sais bien ton musa , mon ami , je te donnerai une biscotte , un macaron, un massepain , un biscuit, ou Quelqu'autre Chose Semblable qui flattera ton goût. — (Jean-Nicolas Pache, Sur une affaire pendante à la troisième Section du Tribunal civil de la Seine, Thin-le-Moutier, le 13 floréal an V, Paris : Imprimerie de R. Vatar, p. 10)
  3. (Céramique) Sorte de porcelaine cuite au four et qu’on laisse dans son blanc [mat], sans peinture ni couverte.
  4. (Par extension) Ouvrage de cette porcelaine.
    • — Je vous parle d'un biscuit des plus indigestes... fait d'un matériau unique, blanc comme la neige, qui permet de fixer la beauté et la grâce : un biscuit de porcelaine... un biscuit de Sèvres
      — Un biscuit de Sèvres ! reprit Marie-Antoinette qui, fort curieusement, entendait ce mot-là pour la première fois.
      — (Jean-Paul Desprat, Jaune de Naples (1770-1781), Éditions du Seuil, 2010 , chap. 1)
  5. (Technique) Partie non décarbonatée d’une pierre à chaux calcinée.
    • Les incuits ou biscuits offrent un noyau en tout semblable à la pierre calcaire non calcinée ; ils font effervescence avec les acides, parce qu’ils contiennent encore une grande quantité d'acide carbonique, dont le terme moyen est évalué à 40 pour 100 de la quantité primitive. — (Théodore Chateau ; « Technologie du bâtiment spécialement destiné aux ingénieurs, architectes, … », 1863)
  6. (Désuet) Lampion qui était utilisé dans les théâtres pour éclairer la scène.
    • Les personnes de quarante à cinquante ans peuvent se rappeler d'avoir vu la rampe des théâtres illuminée par des biscuits , et les coulisses éclairées avec des chandelles. — (« Théâtre », dans le Dictionnaire chronologique et raisonné des découvertes, inventions, etc., en France, dans les sciences, la littérature, les arts, l'agriculture, le commerce et l'industrie de 1789 à la fin de 1820, Paris : chez Louis Colas, 1824, vol. 15, page 665)
    • Leurs drames étaient représentés dans des salles à peine disposées à cet effet, à la lueur des chandelles et des biscuits, entre de grandes feuilles de paravent , avec des costumes semblables à ceux que l'on portait dans le monde; et, cependant, le goût du théâtre, moins uniformément répandu qu'aujourd'hui, était certainement bien plus vif parmi la classe éclairée; […]. — (Emmanuel-Louis-Nicolas Viollet-le-Duc, Précis de Dramatique ou L'art de composer et exécuter les pièces de Théâtre, Paris : bureaux de l'Encyclopédie portative, 1830, part. 2, p. 222)

DérivésModifier

SynonymesModifier

Pierre à chaux

HyperonymesModifier

HyponymesModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • biscuit sur l’encyclopédie Vikidia  

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l'ancien français biscuit.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
biscuit
\ˈbɪs.kɪt\
biscuits
\ˈbɪs.kɪts\

biscuit \ˈbɪs.kɪt\

  1. (Cuisine) Biscuit de mer.
  2. (Royaume-Uni) (Pâtisserie) Petit gâteau sec, sucré ou salé
  3. (États-Unis) (Cuisine) Petit pain au babeurre que l'on mange avec de la confiture ou avec un plat salé
  4. (Céramique) Biscuit de porcelaine.

SynonymesModifier

  • (petit gâteau sec)
    • (États-Unis) cookie (biscuit sucré)
    • (États-Unis) cracker (biscuit salé)
  • (biscuit de porcelaine) bisque

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

biscuit \Prononciation ?\

  1. Biscuit.

Variantes orthographiquesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 96,5 % des Flamands,
  • 98,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]