Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle) Peut-être du vieux-francique *blŭnd.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin blond
\blɔ̃\

blonds
\blɔ̃\
Féminin blonde
\blɔ̃d\
blondes
\blɔ̃d\

blond \blɔ̃\

  1. De la couleur proche du jaune, entre le doré et le châtain clair. Il se dit particulièrement par rapport à la couleur des poils humains (cheveux et barbe) et du blé. #E2BC74
    • Presque en même temps, il aperçut une jeune personne, extrêmement blonde et fort bien faite, qui vint s’asseoir vis-à-vis de lui. — (Stendhal, Le Rouge et le Noir, Michel Lévy frères, 1854, p. 237-244)
    • C'est un étalon barbe, pas grand, mais bien formé et bien musclé, un alezan étoile de blanc au front, dont la robe dorée, la queue et la crinière blondes, longues et fournies, reluisent au soleil. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 112)
    • Quand je rentrai dans la cité des livres, j’entendis M. Gélis qui disait à Jeanne : « Les Vénitiennes se trempaient les cheveux dans une teinture blonde. Elles avaient le blond de miel et le blond d’or. Mais il y a des cheveux dont la couleur naturelle est bien plus jolie que celle du miel et de l’or. » Et Jeanne répondait par son silence pensif et recueilli. — (Anatole France, Le crime de Sylvestre Bonnard, Calmann-Lévy ; éd. Le Livre de Poche, 1967, p. .)
    1. (Par extension) De la même couleur, en parlant de choses.
      • Montcontour est un ancien manoir situé sur un de ces blonds rochers au bas desquels passe la Loire, […]. — (Honoré de Balzac, La Femme de trente ans, Paris, 1832)
      • D'abord, et surtout, c'était la salle à manger, avec en son milieu une longue table de chêne blond éclairée par une suspension de cuivre habillé d'un abat-jour en porcelaine surmonté d'une grosse boule colorée que l'on appelait « le monte-baisse ». — (Claude Brahic, Emma, la fille des Cévennes, TDO Éditions, 2017, chap. 4-1)
    2. (Par extension) (Coiffure) Qui a les cheveux de cette couleur.
      1. (Figuré) Difficile à contenter, en parlant d’une personne.
  2. (Par extension) Léger.
    • Cigarette blonde.

ComposésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
blond blonds
\blɔ̃\

blond \blɔ̃\ masculin

  1. (Coiffure) Couleur blonde.
    • Les jeunes femmes ont un sens aigu de ce qu'il convient de faire et de ne pas faire quand on a cessé d'être jeune. « Je ne comprends pas, disent-elles, que passé quarante ans on se teigne en blond ; qu'on s'exhibe en bikini ; qu'on coquette avec les hommes. Moi, quand j'aurai cet âge-là... » — (Simone de Beauvoir, La Force des choses, Éditions Gallimard, 1963, chap.6)
    • Pendant qu'elles discutent, le blond pisseux disparaît progressivement sous le produit que la coiffeuse étale sur la chevelure à l'aide d'un pinceau. — (Stéphane Hurel, Tatouée du dragon, Éditions Le Manuscrit, 2004, p. 78)

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
blond blonds
\blɔ̃\

blond \blɔ̃\ masculin (équivalent féminin : blonde)

  1. (Coiffure) Personne dont les cheveux sont de la couleur blonde.
    • Ce jeune homme à visage livide, un de ces blonds aux yeux noirs dont le regard immobile a je ne sais quoi de fascinant, […]. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)

DérivésModifier

SynonymesModifier

AntonymesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

Voir aussiModifier

  • blond sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • Le thésaurus couleur en français  

RéférencesModifier

AllemandModifier

ÉtymologieModifier

Du français blond.

Adjectif Modifier