Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin tutor, dérivé de tueor « regarder fixement, avoir à l’œil », d’où « surveiller, protéger ».

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
tuteur tuteurs
\ty.tʁis\

tuteur \ty.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : tutrice)

  1. Homme à qui la tutelle est confiée.
    • Mais serait-il loisible à un tuteur de détourner la moindre partie des biens de son pupille, pour secourir même son père ? ne doit-il pas s’efforcer, au contraire, d’améliorer et d’agrandir la fortune dont il a accepté la gestion ? — (Anonyme, Des intérêts en politique. - M. Canning et M. de Metternich, Revue des Deux Mondes, 1829, tome 1)
    • Les philippistes déterminèrent le prince électeur Auguste à donner la sanction légale à un recueil des écrits de Mélanchthon , et , comme il régnait en qualité de tuteur sur Weimar-Iéna, à chasser du pays les zélateurs luthériens Wigand et Hesshus (1573). — (Johann Adam Möhler, Histoire de l’Église, publiée par le R. P. Gams de l'Ordre de Bénédictins, traduit de l'allemand par l'abbé P. Bélet, Paris : chez Gaume frères & J. Duprey, 1869, vol.3, p. 170)

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
tuteur tuteurs
\ty.tœʁ\
 
Dessin du tuteur d'un arbre.

tuteur \ty.tœʁ\ masculin

  1. (Jardinage) Perche qu’on met en terre à côté d’un jeune arbre, d’une plante et à laquelle on les attache pour les soutenir ou pour les redresser.

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Voir aussiModifier

  • tuteur sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier