Voir aussi : hóte

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1694) Du latin hospĭtem, accusatif de hospes (« celui qui est reçu, l’invité, le voyageur » et plus rarement « celui qui reçoit »).

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
hôte hôtes
(h muet)\ot\

hôte (h muet)\ot\ masculin (pour une femme on dit : hôtesse)

  1. Personne qui donne l’hospitalité par humanité, par amitié, par bienveillance.
    • Notre hôte, absent au moment de notre arrivée, ne tarde pas à paraître et me fait l’accueil auquel je m’attendais de sa part. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 38)
  2. (Par extension) Celui qui reçoit en sa demeure ou un lieu dont il est responsable.
    • Je songeais aux moyens de quitter la maison, et de courir à la grange avertir les domestiques du dessein de notre hôte.— (Matthew G. Lewis, Le moine, Havard, 1854, page 20)
  3. (Vieilli) Personne qui tient un cabaret, un hôtel ou une auberge.
  4. Personne à qui on donne l’hospitalité, que l’on reçoit. → voir table d’hôte et maison d’hôte
    • Camille demanda à ses hôtes ce qu'ils buvaient, chercha les alcools avec des hésitations qu'on pouvait prendre pour de la distraction, puis s'assit avec un verre de jus d’orange, la mit en veilleuse et écouta. — (Tom Verdier, « Le beauf », dans Lucie dans le ciel, Éditions Albin Michel, 2011)
    • Nous […] entrons par un couloir coudé à ciel ouvert dans une grande cour bordée de constructions en pisé à toits plats et blanchies à la chaux. L'une d'elles sert à loger les hôtes de passage. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, page 38)
  5. Personne qui fréquente un hôtel, une auberge, etc.
    • La rue de Jérusalem, entendez la police, tient ces garnis à l’œil : hôtes de passage, ouvriers journaliers ou escarpes n'échappent pas à sa surveillance […]. — (Ange-Pierre Leca, Et le choléra s'abattit sur Paris - 1832, Albin Michel, 1982, page 23)
  6. (Littéraire) Habitant d’un lieu.
    • Glossina submorsitans, hôte de la forêt claire ombragée, est l’espèce la plus commune. — (Pierre Brabant, Le sol des forêts claires du Cameroun, IRD Editions, 1991, page 55)
    • Eh ! bon jour monsieur du Corbeau,
      Que vous êtes joli , que vous me semblez beau!
      Sans mentir, si votre ramage
      Se rapporte à votre plumage,
      Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois.
      — (Jean de La Fontaine, Le Corbeau et le Renard)
  7. (Biologie) (Par extension) Plante ou animal qui parasite un organisme ou envahit un habitat.
    • Si extraordinaire qu’il paraisse le fait est certain, les insectes après avoir complètement dévasté un champ de colza traversé par la voie ferrée, s’étaient amoncelés à tel point sur les rails que les roues de la locomotive patinaient sur place ; aussi alors le train complètement arrêté ne put rependre sa marche qu’après un labeur de plusieurs heures pour nettoyer la voie de ces hôtes envahissants. — (Bulletin de la Société des sciences de Bucarest, Roumanie, 1899, page 181)
    • Puces : Ces insectes minuscules sont des hôtes indésirables. Si une seule puce est insignifiante, quand elles envahissent la maison, leur présence devient insupportable. — (Tristan Moir, Images et symboles du rêve dictionnaire, éditions Fernand Lanore, 2016, page 2015)
  8. (Informatique) (Par ellipse) Ordinateur reconnu qui se connecte à un serveur. → voir ordinateur hôte
    • Dans la zone de texte Nom, tapez le nom d'ordinateur DNS du nouvel hôte. — (Jean-François Apréa, Configuration d’une infrastructure Active Directory avec Windows Server 2008, éditions ENI, 2008, page 119)
    • Note : Un hôte est identifié par le serveur et a droit à toutes les ressources de l’entreprise. Un invité n’aura lui qu’un accès restreint aux ressources de l’entreprise.
  9. (Biologie) Organisme qui héberge un parasite.
    • P. hordei est indépendant de son hôte écidien. P. triticina, non obligatoirement lié à un hôte écidien et probablement susceptible d’hiverner localement au stade urédo sur les Blés d’hiver, est peu commun sur Triticum vulgare. — (Encyclopédie mycologique, vol.ume 31 : Uredineana, recueil d’études systématiques et biologiques sur les Urédinées du Globe, réunies par A.-L. Guyot, Paris : chez Lechevalier, 1958, page 28)
    • D’autres champignons, les nécrotrophes, sont des saprophytes facultatifs. Ils peuvent se développer en tant que parasite sur les hôtes, puis continuer à vivre, croître et se multiplier sur les tissus morts de l’hôte après sa mort. — (A. Le Ralec, V. Le Féon et al, « Caractéristiques écologiques des organismes impliqués dans la régulation naturelle et la pollinisation », partie 2 : chapitre 6 de Paysage, biodiversité fonctionnelle et santé des plantes, sous la coordination de Sandrine Petit et Claire Lavigne, Éditions Quae/ Educagri Éditions, 2019, page 95)
  10. (Biologie, Médecine) Organisme partenaire mutuel ; partenaire commensal.
    • L’escargot aquatique, hôte intermédiaire de la Grande Douve se nomme LIMNEA truncatula ou limnée tronquée de son nom commun. — (Christian Mage, Parasites des Moutons: Prévention, Diagnostic, Traitement, France Agricole Editions, 2008, page 45)
  11. (Informatique) (Par ellipse) Nom du système qui héberge un système virtualisé. → voir système hôte
    • Les serveurs virtuels (également nommés machines virtuelles hôtes ou hôtes virtuels) hébergent des machines virtuelles, également nommées invités virtuels. — (Orin Thomas, ‎Ian McLean, Microsoft Press, MCTS 70-649, 2009, page 537)
  12. (Réseaux informatiques) (Par extension) Serveur ou logiciel qui centralise et répartit les requêtes Internet pour les machines situées sur le réseau d’une entreprise.
    • Il faut absolument maîtriser le calcul d'un masque de sous-réseau, le nombre d’hôtes, les adresses des sous-réseaux ainsi que les adresses de broadcast. — (Djillali Seba, Cisco: interconnexion des réseaux à l’aide des routeurs et de commutateurs, Éditions ENI, 2003, page 198)

DérivésModifier

Proverbes et phrases toutes faitesModifier

  • qui compte sans son hôte compte deux fois (on se trompe ordinairement quand on compte sans celui qui a un intérêt dans l’affaire en cours, quand on espère ou qu’on promet une chose qui ne dépend pas absolument de nous)

SynonymesModifier

Note : Le sens 1 est antonyme du sens 2.

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin
et féminin
hôte hôtes
\ot\

hôte \ot\ masculin et féminin identiques

  1. (Biologie) Qualifie l’organisme qui héberge un parasite.
    • La relation entre une plante hôte et son parasite peut être favorable ou défavorable.
  2. (Informatique) Qualifie les ordinateurs et périphériques privilégiés par un ou des services centralisés.
    • Une imprimante hôte.
  3. (Réseaux informatiques) (Par extension) Qualifie un serveur ou logiciel qui centralise et répartit les requêtes Internet pour les machines situées sur le réseau d’une entreprise.
    • Un serveur hôte de messagerie.
    • Une application hôte.
  4. (Informatique) Qualifie un système qui héberge un système virtualisé.
    • Le système virtualisé va utiliser les ressources du système hôte qui l’héberge.

AntonymesModifier

  • (2) client. Un ordinateur client. (Qualifie les ordinateurs isolés ou périphériques !)

DérivésModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

HomophonesModifier

ParonymesModifier

Voir aussiModifier

  • hôte sur l’encyclopédie Wikipédia  

RéférencesModifier