Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin tumba.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
tombe tombes
\tɔ̃b\
 
La tombe du soldat inconnu. (2)

tombe \tɔ̃b\ féminin

  1. Fosse mortuaire ; sépulture qui renferme un ou plusieurs morts.
    • Il n’y a rien sur la tombe de Bonnot. Pourtant une autre tombe, celle d’un enfant, touche la sienne et le père n’en est point indigné. — (Francis Carco, Maman Petitdoigt, La Revue de Paris, 1920)
    • Trois croix voisinaient avec celle qui marquait la tombe d’un matelot autrichien. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Une autre fois, nouvel exercice de reptation pour me trouver finalement en face d’une tombe militaire dont la croix blanche faisait tache à travers les ténèbres. — (Jacques Mortane, Missions spéciales, 1933, pages 175-176)
  2. Pierre tombale ; monument, recouvrant un tombeau.
    • Mais de tous ces lieux, la tombe du soldat inconnu est sans doute le plus évocateur, à la fois sépulture d’un seul et de tous les autres, monument symbolique et terriblement concret […] — (Bruno Cabanes, Anne Duménil, Larousse de la Grande Guerre, 2007)
    • Une dernière inscription se voit gravée sur une tombe enrichie de quelques sculptures d’un travail estimable. — (Annuaire historique du département de l’Yonne, volume 19, page 490, 1855)
  3. (Figuré) La mort.
    • Très vite, on trouve de bien étranges propos. Ceux-ci par exemple, dans les Pages françaises, de Paul Déroulède : « En avant ! Tant pis pour la tombe. La mort n'est rien. Vive la tombe ! » — (Thérèse Delpech, L'ensauvagement : Le retour de la barbarie au XXIe siècle, éditions Bernard Grasset, 2005, page 173)
  4. (Agriculture) (Désuet) Sorte de tas de compost.
    • On fait alors des tombes ou tertres de compost, c'est—à-dire que l'on emploie la chaux en mélange avec la terre, le fumier et en général avec toutes les substances pouvant avoir un effet utile sur la végétation. — (Guide pour l’emploi de la chaux en agriculture, 1860, page 25)
    • Dans les départements de l'Ouest, on a depuis fort longtemps l'habitude de faire des composts avec de la chaux, de la terre ou du fumier, qu'on désigne sous le nom de tombes. — (Charles-Victor Garola, Engrais : Le matières fertilisantes, Paris : J.-B. Baillière & fils, 7e édition, 1925, page202)
    • On reconstruit alors la tombe en mélangeant à la terre chaulée, du fumier, et l'on achève en la recouvrant de terre. — (G. Warcollier, Le pommier à cidre, J.B. Baillière et Fils, 1926, page 168)

SynonymesModifier

Sépulture
Fosse destinée à recevoir la dépouille
Couverture d’un tombeau
La mort (figuré)

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe tomber
Indicatif Présent je tombe
il tombe
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je tombe
qu’il tombe
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
tombe

tombe \tɔ̃b\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de tomber.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de tomber.
    • Dehors, sur la place vide, la neige tombe lancinamment, comme moi. — (Alain Damasio, Aucun souvenir assez solide, 2017)
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de tomber.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de tomber.
    • Qu'il tombe des cordes ou qu'il bruine, qu'il drache ou qu'il gouttine, ça mouille ! — (site www.french-connect.com, 25 février 2016)
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de tomber.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

  • tombe sur l’encyclopédie Wikipédia  
  • tombe dans le recueil de citations Wikiquote  

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

tombe \Prononciation ?\ féminin

  1. Tombe.

VariantesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

RéférencesModifier