Dernière modification le 24 mai 2014, à 18:30

diable

Voir aussi Voir aussi : Diable, diablé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Du latin diabolus issu du grec ancien διάβολος, diábolos. Le sens de « chariot » est attesté en 1764, probablement car ses deux poignées ressemblent à des cornes [1].

Nom communModifier

Singulier Pluriel
diable diables
/djɑbl/
ou /djabl/
Une représentation médiévale du diable (1) sur une ancienne carte d’atout du jeu de tarot de Marseille.
Un diable (4).

diable /djɑbl/ ou /djabl/ masculin (équivalent féminin : diablesse)

  1. (Religion) Créature infernale.
    • Tu as parlé du diable, mon saint clerc : n’as-tu pas peur qu’il ne vienne te rendre visite pendant un de tes passe-temps rebelles aux canons ? (Walter Scott, Ivanhoé, Traduction de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Les vices et les passions dans l’art chrétien sont, comme le diable, symbolisés par des animaux. (Charles Louandre, L’épopée des animaux, dans La revue des deux mondes, T.4, 1853, p.1150)
    • Lorsque la troupe des pastoureaux entra dans Orléans, le jour de saint Barnabas, l'évêque de cette ville interdit à tous ses clercs d'assister à ses prédications ; car, disait-il, ce sont les souricières du diable. (Jean-Charles-Léonard Simonde Sismondi, Histoire des Français, T.5, 1836, p.194)
    • Mais le diable a soufflé là dessus, de son haleine fiévreuse et empestée, et les pires billevesées ont pris leur vol. L’homme a inventé les dieux et il a crée l’amour avec son cortège de sensibleries ridicules ou criminelles. (Victor Méric, Les compagnons de l'Escopette, 1930, p.118)
  2. (Figuré) Personne très méchante, ou violente, emportée, ou d’une pétulance excessive, d’une turbulence incommode et bruyante.
    • Avec son air de douceur, cette femme est un vrai diable. - C’est un petit diable que cet enfant-là.
  3. (Par extension) Homme (voir pauvre diable)
  4. (Logistique) Outil de manutention muni de deux roulettes et de deux bras permettant de déplacer de lourds objets.
  5. Récipient de terre cuite qui permet de cuire sans eau à l’intérieur d’un feu.
  6. (Vieilli) Espèce de charrette à quatre roues fort basses, qui sert au transport de certaines marchandises et qui fait beaucoup de bruit en roulant sur le pavé.
  7. (Zoologie) Nom vernaculaire d’une espèce de cigale, ainsi que de divers oiseaux et de quelques poissons telles les baudroies.

SynonymesModifier

→ voir salaud (2)

DérivésModifier

ExpressionsModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

InterjectionModifier

Invariable
diable
/djɑbl/
ou /djabl/

diable /djɑbl/ ou /djabl/ invariable

  1. (Vieilli) Exclamation de surprise, d’admiration, de doute, de mécontentement, d’inquiétude, d’embarras, d’incertitude, etc.

ParticuleModifier

Invariable
diable
/djɑbl/
ou /djabl/

diable /djɑbl/ ou /djabl/ invariable

  1. (Vieilli) Particule de surprise, d’inquiétude, d’embarras, etc., ajouté après un mot interrogatif.
    • Qui diable est chez elle ? Est-ce le roi, est-ce le duc d’Anjou, est-ce le duc d’Alençon, est-ce le duc de Guise, est-ce un frère, est-ce un amant, est-ce l’un et l’autre ? (Alexandre Dumas , La Reine Margot, C. Lévy, 1886)
    • Et cette immense usine, que diable fabrique-t-elle ? Des ponts de fer ou d’acier, des locomotives, des plaques de blindage, des chaudières à vapeur, des pompes de mines ? (Jules Verne, Claudius Bombarnac, Hetzel, 1892, chap.2)
    • Je me disais : Mais où diable ai-je vu cette tête-là ? (Alphonse Allais, Skating, 1888)
    • À quoi diable s’amuse-t-il ?

SynonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbeModifier

Conjugaison du verbe diabler
Indicatif Présent je diable
il/elle/on diable
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je diable
qu’il/elle/on diable
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
diable

diable /djabl/

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de diabler.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de diabler.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de diabler.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de diabler.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de diabler.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. TLFi, Le Trésor de la langue française informatisé (1971-1994) (diable)

Voir aussiModifier

Ancien occitanModifier

Wiki letter w.svg

ÉtymologieModifier

Du latin diabolus.

Nom communModifier

diable masculin

  1. Diable.

VariantesModifier

AdjectifModifier

diable masculin

  1. Diabolique.

Apparentés étymologiquesModifier

RéférencesModifier

  • François Raynouard, Lexique roman ou Dictionnaire de la langue des troubadours, comparée avec les autres langues de l'Europe latine, 1838-1844

CatalanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin diabolus.

Nom communModifier

Singulier Pluriel
diable
[diˈabblə]
diables
[diˈabbləs]

diable [diˈabblə], [diˈaβle] masculin (équivalent féminin : diablessa)

  1. (Religion) Diable.
    • Per bona estrena,
      trobí gran festa,
      prou deshonesta,
      no coneguda,
      mas avenguda:
      una esposada
      ja desflorada
      ans de casar,
      lo jorn d’arrar
      aparellada,
      ben emperlada,
      sabé fingir
      mostrant tenir
      al cos diable
      espaventable!
      (Jaume Roig, Espill, livre second, 2ème partie)

PrononciationModifier

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

De diablo (« diable créature infernale ») et de -e (« adverbe dérivé »).

AdverbeModifier

diable /di.ˈa.ble/

  1. Diaboliquement, diablement.

InterjectionModifier

diable /di.ˈa.ble/

  1. Diable, diantre, fichtre.

OccitanModifier

ÉtymologieModifier

Du latin diabolus

Nom communModifier

Singulier Pluriel
diable
[ˈdjaple]
diables
[ˈdjaples]

diable [ˈdjaple] (graphie normalisée)

  1. (Religion) Diable.
    • Lo Drac èra lo filh del Diable. (Jean Boudou, Contes del drac, 1975)
      Le drac était le fils du diable.

SynonymesModifier

DérivésModifier

RéférencesModifier