FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(1172-74) Du latin braca, issu du gaulois braca / bracca.
(1680) (« lange d'enfant »).
(1694) (« traverse de bois qu'on met sur le palier d'un moulin à vent »).
(1771) (« papier fort dont les typographes garnissent la frisquette de leur presse »)
(1803) (« garniture de fer qui entoure le manche du marteau de forge »)

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
braie braies
\bʁɛ\

braie \bʁɛ\ féminin

  1. Large pantalon, serré par le bas, que portaient plusieurs peuples de l’Antiquité. [1&2]
    • Le Gaulois chevelu du nord, que venaient voir par curiosité, au troisième siècle, le Gaulois à toge de Milan et le Gaulois à braies de Lyon, le Gaulois chevelu fut dompté.
    • Pendant que l’enfant s’habille, Lory plie soigneusement l’uniforme, la petite veste, les grandes braies rouges, et, le paquet fait, il se passe autour du cou l’étui de fer-blanc où tient la feuille de route… — (Alphonse Daudet, Le mauvais zouave, dans Contes du lundi, 1873, collection Le Livre de Poche, page 51)
    • Il a posé sur ses genoux un panier d’un très beau travail de vannerie qui contient des œufs durs, porte des sandales de paille et des braies de paysans toutes reprisées auxquelles les lessives ont donné une belle teinte aubergine. — (Nicolas Bouvier, Le vide et le plein (Carnets du Japon, 1964-1970), Folio, page 22)
    • Derrière cette jeune personne amplement enjuponnée, j’aperçois les hardies filles en braies rayées qui suivaient leurs hommes en Macédoine ou sur les pentes du Capitole, et celles qui furent vendues à l’encan après les campagnes de César. — (Marguerite Yourcenar, Souvenirs pieux, 1974, collection Folio, page 295)
  2. (Par analogie) Garniture de fer du manche d’un marteau de forge.
  3. (Par analogie) Garniture en toile du trou du gouvernail sur un bateau. [1] [2]
  4. (Vieilli) (Désuet) Linge pour le derrière d’un enfant. [2]
    • Ce qui était à faire, un enfant encore dans l'braie l'aurait pigé.
  5. (Vieilli) (Désuet) Outil de cirier pour écraser la cire. [2]
  6. (Imprimerie) (Vieilli) (Désuet) Morceau de papier découpé de façon à protéger les blancs, en laissant à découvert les parties à imprimer. Peau sur le tympan, frisquette non montée. [2]
  7. (Meunerie) (Vieilli) (Désuet) Pièce montée par deux pour soulager les meules d'un moulin à vent.  [2]
  8. (Architecture) Ceinture de fortes palissades ou de maçonnerie que les ingénieurs du XVIe siècle construisaient en avant de l’enceinte d’une place pour en couvrir le pied contre les batteries de l’ennemi.
  9. (Marine) Morceau de cuir ou de toile goudronnée qui recouvre les coins des étambrais des mâts et des pompes, pour empêcher le passage de l’eau.
  10. (Pêche) Filet ayant la forme d’un chalut, fixe et maintenu ouvert par des perches, dont l’entrée est dirigée vers la côte.

Variantes orthographiquesModifier

SynonymesModifier

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

HomophonesModifier

HyperonymesModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe 1 Modifier

Voir la conjugaison du verbe brayer
Indicatif Présent je braie
il/elle/on braie
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je braie
qu’il/elle/on braie
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
braie

braie \bʁɛ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent de brayer.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent de brayer.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent de brayer.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent de brayer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de brayer.

VariantesModifier

Forme de verbe 2Modifier

Voir la conjugaison du verbe braire
Subjonctif Présent que je braie
qu’il/elle/on braie
Imparfait

braie \bʁɛ\

  1. Première personne du singulier du présent du subjonctif de braire.
  2. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de braire.

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier