Ouvrir le menu principal

Conventions internationalesModifier

Symbole Modifier

lot

  1. (Linguistique) Code ISO 639-3 de l’otuho.

RéférencesModifier

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(XIIe siècle)[1] De l’ancien français lot, du germanique *hlauts[2] qui donne Los en allemand, lot en anglais, lot en néerlandais, lott en suédois, hlutur en islandais. Plus avant, apparenté[3] au latin clavis (« clé, ce qui sert à fermer »), à clos, enclos avec évolution sémantique vers « enclos, lopin de terre, portion de terre dont on hérite, héritage » puis « héritage, destinée ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lot lots
\lo\

lot \lo\ masculin

  1. Portion d’un tout que l’on partage entre plusieurs personnes. Il se dit principalement en matière de succession.
    • Faire des lots.
    • La formation, la composition des lots.
    • Ce lot est plus fort que l’autre.
    • Égaliser les lots.
    • Les lots ont été tirés au sort.
  2. Ce qui échoit dans une loterie à chacun des billets gagnants.
    • Le gros lot lui est échu.
    • Gagner un lot de dix mille francs.
  3. (Figuré) Ce que nous donne en partage la destinée, le sort.
    • Les voleurs de voitures, les pickpockets, les pilleurs de troncs d'église et surtout les cambrioleurs sont le lot quotidien de ces policiers qu'il est fréquent de croiser dans les couloirs du troisième étage du Quai des Orfèvres, […]. — (Roger Borniche, L'affaire de la môme Moineau, Grasset, 1986, chap.12)
    • La traditionnelle « vogue des marrons » de la Croix-Rousse a démarré samedi dernier pour sept semaines avec son lot de manèges, pêches aux canards et autres stands de tirs qui réjouissent les badauds, et ses inévitables problèmes de bruit et de stationnement qui irritent les riverains. — (Anne-Caroline Jambaud, Vogue des marrons : le maire du 4e prend un coup de chaud, dans LibéLyon, 7 octobre 2010)
    • La misère est le lot de cette famille. — La persécution a été le lot des premiers syndicalistes.
  4. (Familier) Femme, généralement plaisante, jolie. Souvent dans des expressions comme « beau, bath, chouette petit lot ».
    • « Résidu de fausse couche » est très apprécié au drugstore. Mais, d’une façon générale, une femme y est une « affaire » ou un « lot ». — (Jean Monod, Les Barjots : essai d'ethnologie des bandes de jeunes, Julliard, 1968)
    • Je ne céderais ma place pour rien au monde. Pas même pour un harem rempli de petits lots. — (Erik Wietzel, Ne cherche pas à savoir, XO Éditions, 2010)
    • En conformité avec l’adage qui se ressemble s’assemble, sa copine Sonia est également un beau petit lot, bien qu’elle soit dotée d’une paire d’yeux au clignement idiot accompagné d’une bouche en cul de poule qui lui donne un air de cruche impeccable. — (Rip, Coke de combat, Éditions Léo Scheer, 2011)
  5. Ensemble de choses d’une même sorte qui forme un tout.
    • Henri se leva, fouilla dans un tiroir, exhuma tout un lot de paperasses qu’il éparpilla sur la table. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 118)
    • Dans le lot de chandails à manches courtes, il y en a un que j'ai pris expressément pour toi. Elle le présenta. C'était un maillot plus grand que les autres, […]. — (Andy Weller Jocelyn, Le château aux cyprès, Éditions Pour Tous, 2003, page 214)
    1. (Industrie pétrolière) Quantité d’un même produit pétrolier liquide, expédiée séparément dans une canalisation ou un oléoduc.
  6. (En particulier) (Équitation) Ensemble des chevaux participant à une course.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

TraductionsModifier

PrononciationModifier

  • France : écouter « lot [lo] »

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

Ancien françaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’ancien bas vieux-francique *lot.

Nom commun Modifier

lot \Prononciation ?\ masculin

  1. Lot.
    • jeter lots, tirer au sort.
  2. (Métrologie) Mesure pour les grains, les solides, les liquides.

DérivésModifier

Dérivés dans d’autres languesModifier

  • Français : lot

RéférencesModifier

AfrikaansModifier

ÉtymologieModifier

Du néerlandais lot.

Nom commun Modifier

lot \Prononciation ?\

  1. Lot, destinée, fortune, sort.
  2. Fatalité.
  3. Destination, destinée.

AlbanaisModifier

ÉtymologieModifier

Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun Modifier

lot \ˈlɔt\

  1. Larme, pleur.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

De l’anglo-saxon hlot, issu du proto-germanique *hlutą.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
lot
\ˈlɑt\
ou \ˈlɒt\
lots
\ˈlɑts\
ou \ˈlɒts\

lot \ˈlɑt\ (États-Unis), \ˈlɒt\ (Royaume-Uni)

  1. Lot, destin.
  2. Groupe, ensemble.

DérivésModifier

Apparentés étymologiquesModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

NéerlandaisModifier

ÉtymologieModifier

Voir lot.

Nom commun 1 Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom lot loten
Diminutif

lot \Prononciation ?\ neutre

  1. Destinée, destin, fortune, sort.
    • zijn lot in eigen hand nemen
      prendre soi-même son destin en main
    • het lot in zijn eigen hand hebben
      être maître de son destin
    • het lot heeft anders beslist
      le sort en a décidé autrement
    • iemand aan zijn lot overlaten
      abandonner qn à son sort
    • zich in zijn (haar) lot schikken
      se résigner
    • een juiste omkering van het lot
      un juste retour des choses
    • het lot was hem gunstig geweest
      le sort lui avait été favorable
    • het lot naar zijn hand zetten
      forcer le destin
    • met zijn lot tevreden zijn
      être content de son sort
    • iemands lot delen
      partager le sort de qn

SynonymesModifier

Taux de reconnaissanceModifier

En 2013, ce mot était reconnu par[1] :
  • 98,7 % des Flamands,
  • 98,7 % des Néerlandais.

PrononciationModifier

Nom commun 2Modifier

Nombre Singulier Pluriel
Nom lot loten
Diminutif lootje lootjes

lot \Prononciation ?\ neutre

  1. Billet de loterie.
  2. Lot.
    • het grote lot winnen
      gagner le gros lot

SynonymesModifier

AnagrammesModifier

RéférencesModifier

  1. Marc Brysbaert, Emmanuel Keuleers, Paweł Mandera et Michael Stevens, Woordenkennis van Nederlanders en Vlamingen anno 2013: Resultaten van het Groot Nationaal Onderzoek Taal, Université de Gand, 15 décembre 2013, 1266 p. → [lire en ligne]