Voir aussi : potencé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Vers 1100-50) « puissance ». Emprunté au latin potentia (« appui, puissance, force, pouvoir ») avec un glissement de sens de « force d’appui, soutien » vers le sens concret de « béquille » puis de « support [pour pendre ou suspendre] ».

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
potence potences
\pɔ.tɑ̃s\
 
Une potence (1).

potence \pɔ.tɑ̃s\ féminin

  1. Assemblage de trois pièces de bois ou de fer, dont une est dressée verticalement, une autre est posée horizontalement sur la première, et la troisième soutient l’extrémité de celle-ci.
    • Zarzavadjian avait appris à aimer l'univers enchevêtré des arrière-gares et des voies de triage. Tous les poteaux, les potences et les portiques et leurs signalisations suspendues. […]. Et bien entendu l'infinie arborescence des rails. — (Ian Manook, Les Temps sauvages, Paris : Éditions Albin Michel, 2015)
    • Les potences de fer servent principalement à porter des balcons, des poulies, des lanternes, etc.
    • Les enseignes des aubergistes sont ordinairement soutenues par des potences de fer ou de bois.
    1. Gibet, instrument servant au supplice de ceux que l’on pend.
      • Dans la logique mentale de leur temps, les magistrats l'accusent et la condamnent de « sorcellerie », crime pour lequel le bourreau l’énuque avec la « hart » de la potence (corde d'infamie). — (Michel Porret, L'ombre du diable: Michée Chauderon, dernière sorcière exécutée à Genève (1652), Éditions Georg, 2009, p. 64)
    2. Pendaison.
      • On l’a condamné à la potence.
      • Il mérite la potence.
  2. (Cyclisme) Élément d’une bicyclette fixé sur le cadre et sur lequel est monté le cintre.
  3. Support à deux branches utilisé pour les perfusions.
    • L’infirmière suspendit le ballon de sérum glucosé à une potence de métal. — (Maurice Druon, Les Grandes Familles, Livre de Poche, p. 234).
  4. Poignée fixée au-dessus d’un lit d’hôpital permettant au patient de se soulever.
  5. (Équitation) Morceau de boispend la bague.
    • Brider la potence, donner contre ce morceau de bois, au lieu d’emporter la bague, ou de la toucher.
    • Table en potence, table longue, vers l’un des bouts de laquelle il y en a une autre qui est en travers.
  6. (Héraldique) Croix en forme de T.
  7. Mots horizontal et vertical qui commencent sur la première case (à gauche) de la première ligne, aux mots croisés.

DérivésModifier

HyponymesModifier

Vocabulaire apparenté par le sensModifier

Gibet
Potence de cuisine

TraductionsModifier

Traductions à trierModifier

PrononciationModifier

RéférencesModifier

EspérantoModifier

ÉtymologieModifier

De potenco (puissance) et de -e (adverbe dérivé).

Adverbe Modifier

potence \po.ˈten.ʦe\

  1. Puissamment.

PrononciationModifier

TchèqueModifier

ÉtymologieModifier

Du latin potentia.

Nom commun Modifier

Cas Singulier Pluriel
Nominatif potence potence
Vocatif potence potence
Accusatif potenci potence
Génitif potence potencí
Locatif potenci potencích
Datif potenci potencím
Instrumental potencí potencemi

potence \pɔtɛntsɛ\ féminin

  1. Puissance, efficacité, concentration des principes actifs.
    • Pokud se ředí v poměru 1:100 nazývá se potence centezimální a značí se písmenem CH nebo C.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  2. (Sexualité) Force sexuelle.
    • Lékárny s úspěchem nabízí různé přípravky pro zvýšení potence.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)
  3. (Mathématiques) Puissance mathématique.
    • Problémy nastávají teprve ve chvíli, kdy se naivní teorie množin pokouší pracovat s „příliš velkými“ množinami, jako je potence univerzální množiny v případě Cantorova paradoxu.
      La traduction en français de l’exemple manque. (Ajouter)

SynonymesModifier

AntonymesModifier

DérivésModifier

Voir aussiModifier

  • potence sur l’encyclopédie Wikipédia (en tchèque)  

RéférencesModifier