Voir aussi : sourcé

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

Ancien participe passé féminin substantivé de sourdre (masculin : sours), issu du bas latin sursus, simplification du latin classique surrectus du participe de surgere (« surgir »).

Nom commun 1 Modifier

Singulier Pluriel
source sources
\suʁs\
 
Une source. (sens 1)

source \suʁs\ féminin

  1. Endroit d’où sort l’eau qui est transportée ensuite dans les rivières.
    • En vain, j’avais cherché un ru […] ou bien une source […] une petite source qui dort dans sa niche de terre moussue, pareille aux niches où nichent les saints campagnards. — (Octave Mirbeau, « Le Père Nicolas », dans Lettres de ma chaumière, 1885)
    • C’est un pays très isolé qu’il n’est pas facile d’atteindre. […] Il s’agit d’une vallée qui dépend de la Sèvre Nantaise, dont la source est d’ailleurs assez proche […] — (Bulletin de la Société française d’histoire de la médecine, volumes 11-12, 1912, page 362)
    • Pour procéder méthodiquement, il commença par se rendre chez le maire et s’enquit de l’état des sources alimentant la commune. — (Louis Pergaud, « Un petit logement », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Après huit heures de marche en terrain souvent difficile, par un sirocco étouffant et une température qui doit dépasser 60° au soleil, nous atteignons Ras El-Ma, la source de l’oued Fez, à douze kilomètres de la capitale. — (Frédéric Weisgerber, Au seuil du Maroc Moderne, Institut des hautes études marocaines, Rabat : Les Éditions de la porte, 1947, page 255)
  2. (Par extension) Endroit d’où sort quelque liquide.
  3. (Figuré) Origine ; principe ; cause.
    • Il jugea que l’enquête rigoureuse et sévère qui s’imposait devait lui faire découvrir la source occulte de cette extraordinaire épidémie. — (Louis Pergaud, « Un petit logement », dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
    • Dans beaucoup de cas, les artisans, obligés de se rendre aux nouvelles sources de labeur, se sont déracinés et sont devenus, loin de leur contrée natale, des sans-foyer… — (Ludovic Naudeau, La France se regarde : le Problème de la natalité, Librairie Hachette, Paris, 1931)
    • La poésie du Divan et la poésie populaire, issues de classes sociales différentes, ont su parfois puiser aux mêmes sources d’inspiration : mais ce qui forme entre elles cloison étanche, c’est la forme de la langue […] — (Nimet Arzık, Anthologie des poètes turcs contemporains, Gallimard (NRF), 1953, page 10)
    • De toute façon, l’État d’Europe occidentale, en tant qu’expression de la réalité politique et source impersonnelle du droit public, est une institution relativement récente. — (Panayiotis Jerasimof Vatikiotis, L’Islam et l’État, 1987, traduction d’Odette Guitard, 1992)
    • Si elles sont voraces, les araignées sont aussi une source de nourriture très importante, dont dépendent quelque 8.000 espèces d’oiseaux, de parasites et d’autres prédateurs.— (« Une étude révèle l’appétit vorace des araignées », sur le site de France Info (www.francetvinfo.fr), le 14 mars 2016)
    • Le Têt exprime l’esprit « Quand vous buvez de l’eau, rappelez-vous la source » du peuple vietnamien. — (« Le Têt et les petites leçons », Le Courrier du Vietnam (lecourrier.vn), 11 février 2021)
  4. (Nucléaire) Matière, appareil ou installation pouvant émettre des rayonnements ionisants ou contenant des substances radioactives.
  5. Référence ou indication de l’origine d’une information ou d’une citation.
    • Les sources auxquelles j’ai puisé pour mon travail sont malheureusement loin d’être abondantes. On sait que les commentaires de Sylla ont péri, ainsi que les livres de Tite-Live qui racontaient la guerre sociale. — (Prosper Mérimée, Essai sur la guerre sociale, Firmin Didot frères, Paris, 1841, page 3)
    • Un système continu de notes met le lecteur à même de vérifier d’après les sources toutes les propositions du texte. Dans ces notes, on s’est borné strictement aux citations de première main, je veux dire à l’indication des passages originaux sur lesquels chaque assertion ou chaque conjecture s’appuie. — (Ernest Renan, Vie de Jésus, 1863)
    • L’indication des sources est un gage de sérieux. - « La Judée l’attirait comme par un charme ; il voulut tenter un dernier effort pour gagner la ville rebelle, et sembla prendre à tâche de justifier le proverbe qu’un prophète ne doit point mourir hors de Jérusalem [939]
      939 - On ignore à quel livre est empruntée cette citation. »
      — (Ernest Renan, Vie de Jésus, 1863)
    • Une longue fréquentation des ouvrages ésotériques m’a souvent fait croiser des ouvrages bourrés d’affirmations non vérifiées et […] garnis de citations introuvables, car les sources n’étaient pas fournies […] — (« Les Grands Esprits manipulés par les astrologues », dans Le Québec sceptique, no 56, printemps 2005, page 29)
  6. (Cartographie) Ensemble des documents représentés sur la carte et éventuellement des autres informations portées sur elle [1].
  7.  
    Fontaine héraldique avec une source. (sens 6)
    (Héraldique) Fasce ondée (bande horizontale formant des vagues) traversant en un nombre défini de fois la surface d’une fontaine héraldique.
    • Coupé de gueules à la grappe de raisin feuillée accostée à dextre d’une croix ancrée et à senestre d’un vase le tout d’or ; et d’azur à la fontaine héraldique d’or remplie d’azur, traversé par une source d’argent, qui est de la commune de Sommelonne de la Meuse → voir illustration « Fontaine héraldique avec une source »

SynonymesModifier

endroit d’où sort l’eau des rivières

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun 2Modifier

Singulier Pluriel
source sources
\suʁs\

source \suʁs\ masculin

  1. (Par ellipse) Code source, lorsqu’il n’y a qu’un fichier ou lorsque considéré collectivement.
    • Vérifie le source de la page web.

NotesModifier

Bien que logiquement masculin, le féminin est aussi largement répandu car son sens se confond avec la source au sens de « document d’origine ».

DérivésModifier

TraductionsModifier

→ voir code source

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe sourcer
Indicatif Présent je source
il/elle/on source
Imparfait
Passé simple
Futur simple
Subjonctif Présent que je source
qu’il/elle/on source
Imparfait
Impératif Présent (2e personne du singulier)
source

source \suʁs\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de sourcer.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de sourcer.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de sourcer.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de sourcer.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif présent de sourcer.

PrononciationModifier

AnagrammesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

  1. « Glossaire de cartographie », dans le Bulletin du Comité français de cartographie, mars-juin 1990, nos 123-124, Paris (2e édition), ouvrage placé sous licence CC BY-SA 4.0 et intégré au Wiktionnaire grâce à un don du Comité français de cartographie.

AnglaisModifier

ÉtymologieModifier

Du français source.

Nom commun Modifier

Singulier Pluriel
source
\sɔːs\
sources
\sɔːs.ɪz\

source \sɔːs\

  1. Source d'eau, fontaine.
    • To control the source-region of the Nile.
    • Yet kissing the pretie infant, shee lightened out smiles from those cheekes, that were furrowed with continual sources of teares. (R. Greene)
  2. Source, origine.
    • And this intellectual perversion is the source of a systematic immorality in men, in households, and in states. — (Henry Edward Manning, The Internal Mission of the Holy Ghost, 1875)
    • Something or somebody had superseded him as a source of interest. — (Charles Dickens, Dombey and Son, chapitre 7, 1846–1848)
    • His father's name was Jóse—Don, of course ;
      A true Hidalgo, free from every stain
      Of Moor or Hebrew blood, he traced his source
      Through the most Gothic gentlemen of Spain.
      — (George Gordon Byron, Don Juan, canto I, IX, 1819–1824)
    • For practical purposes they [the compounds of paraffin oil] may be separated into three portions, one of which remains liquid at very low temperatures ; the sp. gr. of this is about 0.820, and it boils at about 419° (215° C.) or upwards : it is largely used in lamps as a source of light as paraffin oil, and also under a variety of other names. — (William Allen Miller, Elements of Chemistry, partie 3, 1867, page 705)
  3. Source, référence.
    • The Keogh order would have foreclosed our picking up much of the newspaper accounts on Watergate, causing a gap in our coverage, but we got around it by seeking White House reaction when Watergate revelations based on anonymous sources were published. — (Philomena Jurey, A Basement Seat to History: Tales of Covering Presidents Nixon, Ford, Carter, and Reagan for the Voice of America, Linus Press, 1995, page 60)
    • What is the source of your information?
  4. (Architecture) Support.
    • And in the columns placed as well under the aforesaid sources, and on each side of the tabernacles, as in the works of the porch at the west end of the same chapel, two hundred pieces of marble. — (John Thomas Smith, Antiquities of Westminster, T. Bensley, Londres, 1807, page 209)
  5. (Vieilli) Hausse, hausse sur l’aile, d’un faucon ou un autre oiseau ; hausse du soleil ; agression ou attaque.
    • Henry the Second here passing into Ireland, cast off a Norway Goshawk at one of these: but the Goshawk taken at the source by the Falcon, soon fell down at the King’s foot, which performance in this ramage, made him yearly afterward send hither for Eyesses, as Girald is author. — (Michael Drayton, The Complete Works of Michael Drayton, volume I : Polyolbion, John Russell Smith, Londres, 1876 (1612), page 145)
    • This while Algarsife with Camballo fought,
      and yonge Binate; which knightlie paire still sought
      to drive him from maintayninge Fregil towne;
      hee them to force to his, they to theire grown;
      pusshinge, repusshinge, vibratinge agen,
      as valient mortal and immortal men,
      he gallantlie receavinge bothe theire sourse,
      and theie as resolutelie quittinge force.
      — (Fredk. J. Furnivall, éditeur, John Lane’s Continuation of Chaucer’s Squire’s Tale, canto IX, Kegan Paul, Trench, Trübner & Co., Limited, Londres, 1890 (1615))
  6. (Informatique) Source.
      • The original programs, which are centrally produced, are commonly called ‘source codes’; only a few local governments own and control the source codes that are used in their jurisdictions. — (New Yorker, volume 64, numéros 38 à 45, 1988, page 41)
      • Do you still have the source available, or only the binary?

SynonymesModifier

Quasi-synonymesModifier

DérivésModifier

Verbe Modifier

source \sɔːs\ transitif

  1. (Commerce) Procurer.

DérivésModifier

PrononciationModifier