Ouvrir le menu principal

FrançaisModifier

ÉtymologieModifier

(Date à préciser) Dérivé de Angle avec le suffixe -ais.

Adjectif Modifier

Singulier Pluriel
Masculin anglais
\ɑ̃.ɡlɛ\
Féminin anglaise
\ɑ̃.ɡlɛz\
anglaises
\ɑ̃.ɡlɛz\

anglais \ɑ̃.ɡlɛ\

  1. Relatif à l’Angleterre ou à ses habitants.
    • Les questions conjugales : « — Où vas-tu ? — À quelle heure te reverra-t-on ? — Reviens vite, » il fallut les refouler au fond de ma poitrine ; car la vie anglaise, — cette mort du cœur, — la vie des clubs et des cercles, l’absorba tout entier. — (Charles Baudelaire, La Fanfarlo, 1847 ; Gallimard, 2012, collection Folio, page 39.)
    • C’est là, sans aucun doute, que près de cinquante navires anglais, danois et hollandais furent écrasés par les glaces en 1777. — (Jean-Baptiste Charcot, Dans la mer du Groenland, 1928)
    • Pendant un moment, la morgue germanique lutta en lui avec la simplicité anglaise, et aussi avec sa bienveillance naturelle et sa loquacité, et elle eut le dessous. — (H. G. Wells, La Guerre dans les airs, 1908, traduction d’Henry-D. Davray et B. Kozakiewicz, Mercure de France, Paris, 1910, p. 174 de l’éd. de 1921)
    • Thackeray a dit quelque part qu’une dame anglaise bien élevée est la plus complète des œuvres de Dieu sur la terre. — (Jules Verne, Claudius Bombarnac, ch. III, J. Hetzel et Cie, Paris, 1892, Page:Verne - Claudius Bombarnac.djvu/34)
  2. Relatif à la langue anglaise.
    • La population de Saint-David […] parlait un curieux patois anglais plein d’expressions maritimes. — (Alain Gerbault, À la poursuite du soleil; tome 1 : De New-York à Tahiti, 1929)

SynonymesModifier

HyperonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Nom commun Modifier

Invariable
anglais
\ɑ̃.ɡlɛ\

anglais \ɑ̃.ɡlɛ\ masculin singulier

  1. (Linguistique) Langue parlée au Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, au Canada, aux États-Unis, en Australie et dans un grand nombre d’autres pays du monde.
    • Ce ne fut cependant que sous le règne d’Édouard III que le nouvel idiome, auquel est resté le nom d’anglais, fut parlé à la Cour de Londres. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • De plus, l’apprentissage de la langue m’était facilité par la bienveillante coopération du gérant de la Compagnie de la Baie d’Hudson, qui parlait l’esquimau et l’anglais. — (André Steinmann et ‎Gilbert La Rocque, La Petite Barbe, Éditions de l’Homme, 1977, page 83)
    • L’anglais paie le prix fort de son hégémonie. Car le « globish » disgracieux que l’on ânonne d’un bout à l’autre de notre monde globalisé n’a rien à voir avec la langue abondante, élégante et infiniment plastique qui a fait les riches heures de la littérature d’expression anglaise. — (Élie Barnavie, « L’Anglais, langue en péril », dans Marianne, n° 689, 3 juillet 2010)
    • « J'ai même un réchaud pour me chauffer du café : et alors, do not disturb… »
      Elle semblait contente de son anglais de portier d’hôtel.
      — (Angelo Rinaldi, L’Éducation de l’oubli, Denoël, 1974, p. 298)
    • La chose mérite d’être soulignée, car cette mauvaise langue de Mme de Genlis reprendra à son compte un ragot particulièrement sot, faisant de l’anglais de Voltaire un baragouin insupportable. Voilà qui est absolument faux. — (Vincent Badaire, Ce diable d’homme ou Voltaire inconnu, chap. 5, TF1/Telecip & Hachette/CEDS, 1978)

NotesModifier

Le code de cette langue (anglais) dans le Wiktionnaire est en. (ISO 639-1)

SynonymesModifier

DérivésModifier

TraductionsModifier

Forme de verbe Modifier

Voir la conjugaison du verbe angler
Indicatif Présent
Imparfait j’anglais
tu anglais
Passé simple
Futur simple

anglais \ɑ̃.ɡlɛ\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif imparfait de angler.
  2. Deuxième personne du singulier de l’indicatif imparfait de angler.

PrononciationModifier

HomophonesModifier

Voir aussiModifier

RéférencesModifier

AnagrammesModifier