Étymologie

modifier
Étymologie manquante ou incomplète. Si vous la connaissez, vous pouvez l’ajouter en cliquant ici.

Nom commun

modifier
Invariable
ech
\ɛʃ\

ech \ɛʃ\ masculin invariable

  1. Nom de la lettre additionnelle latine Ʃ (minuscule : ʃ).

Traductions

modifier

Anagrammes

modifier

Modifier la liste d’anagrammes

Voir aussi

modifier
  • Ʃ ʃ — lettre latine ech
  • ech sur l’encyclopédie Wikipédia  

Étymologie

modifier
Du proto-germanique *ik.

Pronom personnel

modifier
Cas Nominatif Accusatif Datif Génitif
Tonique Atone Tonique Atone Tonique Atone Tonique
Singulier 1re personne ech mech mir mer menger
2e personne du de dech dir der denger
3e personne Masculin hien
hie / heen
hee
en hien
hie / heen
hee
en him em senger
Féminin si se si se hir er hirer
Neutre hatt et, ’t hatt et, ’t him em senger
Pluriel 1re personne mir mer eis / äis / ons eis / äis / ons eiser
2e personne dir / Dir der / Der iech / Iech iech / Iech Ärer
3e personne si se si se hinnen
hinne
hirer

ech \əɕ\, \əʃ\

  1. Je.
    • Ech liese gären.
      J’aime lire.
  2. Moi.

Étymologie

modifier
(Date à préciser) De ch’, du moyen picard che, de l'ancien français du nord chel (cel en francien), accusatif de chil (cil), avec l'ajout d'un e- d'appoint pour faciliter la prononciation. L'ancien français chil/cil est un dérivé du latin vulgaire *ecce illum, de ecce et ille (« celui-ci »), pronom démonstratif de la troisième personne. La forme nominative chil de l’ancien picard médiéval a donné l’article démonstratif chu dans la Somme et l’Artois.

Article défini

modifier
Singulier Pluriel
Masculin ech
\əʃ\

ches
\ʃɛ\
Féminin el
\əl\
ches
\ʃɛ\

ech \əʃ\ masculin singulier

  1. Le
    • Ch'est ch' live qu'ej li.
      C'est le livre que je lis.

Variantes

modifier
  • On trouve dans certains dialectes picards du Nord-Pas-de-Calais (ceux de la région lilloise) et dans le Hainaut des formes en -l- au lieu de la forme en -ch- au masculin singulier. Ainsi, on dira plutôt el dans la région lilloise au masculin singulier, et dans les parlers du Hainaut.
  • Dans tous les dialectes picards sauf ceux du Hainaut (où ech/el devient ), les formes ech et el s'utilisent quand la syllabe précédente est fermée par une consonne. Si la syllabe précédente est ouverte, alors ils perdent leur e- inital d'appoint, devenu inutile, et deviennent ch' et l'.
  • Si le mot masculin singulier qui suit commence par une voyelle, on utilise dans la plupart des dialectes la forme (e)chl'.
  • Dans le Vimeu et le Ponthieu, on utilise la forme chu à la place de ech, et (o)chl' devant une voyelle.

Forme de nom commun

modifier

ech \Prononciation ?\

  1. Génitif pluriel de echo.

Anagrammes

modifier